Toutes les clefs pour réussir dans le e-commerce

Mes modules Prestashop

Google la poule aux oeufs d’or qui veut vous tuer !

Bonjour,
aujourd’hui je partage avec vous une petite histoire personnelle, dans laquelle j’explique comment j’ai failli couler ma boîte et pourquoi elle est désormais plus solide.

Google la poule aux oeufs d'or

Du paradis vers l’enfer

Il y a maintenant quatre ans, je proposais à mes clients de la création et de la maintenance de site ainsi que du référencement. Comme beaucoup de personnes je me suis formé en lisant de nombreux blogs et mes techniques pour référencer un site Internet étaient classiques mais plutôt efficaces. A l’époque, le contenu était important mais on parlait perpétuellement des différents moyens pour obtenir des liens vers son site. Pour améliorer le positionnement d’un site dans les moteurs de recherche, je créais donc des liens via des annuaires (en indiquant toujours des descriptions différentes), des commentaires (en essayant qu’ils soient toujours utiles), des échanges de liens entre partenaires, des forums, etc.

J’ai donc utilisé cette technique pour les sites de mes clients et mon propre site. Au bout de quelque temps j’ai fini par arriver en 10e place sur le mot-clé « agence Web » sur google.fr. Dès mon arrivée sur la première page j’ai commencé à voir une augmentation du nombre de commandes. J’ai donc continué à référencer mon site de cette manière, et j’ai fini par atteindre la troisième place.

J’avais déjà un peu de mal à accepter toutes les commandes qui m’étaient faites, mais à partir de ce moment là, je n’avais même plus le temps de faire tous les devis qui m’étaient demandés. J’ai donc commencé à rechercher des candidats pour un emploi de référenceur et de graphiste ce qui m’aurait permis de me concentrer sur la relation client, la programmation et surtout d’accepter plus de commandes.

Mais Google panda est passé par là juste avant que je ne valide ces deux embauches. En l’espace de deux mois j’ai perdu 84 % du trafic en provenance des moteurs de recherche (ce qui représentait une perte de 80 % pour tout le trafic du site). Les demandes de devis sont alors passées d’une dizaine par jour à 0.
google panda
Je n’avais pourtant rien fait de mal aux yeux de Google et encore aujourd’hui je me demande ce qu’il avait à me reprocher. À l’époque j’ai bien sûr essayé de contacter Google, j’avais également demandé une évaluation manuelle de mon site mais bien sûr je n’ai jamais obtenu de réponse.

Sur le moment, j’étais très énervé contre Google mais avec du recul (ça fait quand même quatre ans) je pense qu’il faut que je le remercie. En effet, embaucher deux personnes et développer son activité en se basant uniquement sur un seul et unique apporteur d’affaires, que l’on ne maîtrise pas, est très dangereux voire suicidaire. Si Google avait pris sa décision de me retirer des résultats de recherche quelques mois plus tard, j’aurais dû licencier deux employés et, comme ça ne se fait pas du jour au lendemain, mon entreprise aurait sûrement coulé. Merci Google !

Étant donc seul, j’ai pu continuer mon activité en me concentrant sur les clients que j’avais déjà acquis et en accusant une baisse de revenus conséquente.

Ce qui ne vous tue pas vous rend plus fort !

Finalement, Google m’a fait comprendre que je me faisais passer pour ce que je n’étais pas. A l’époque, j’étais webmaster freelance et non pas une agence Web. La différence est importante, car un webmaster ne peut pas en faire autant qu’une agence. C’est ce qui m’a amené à arrêter les prestations de référencement et à me concentrer uniquement sur des sites réalisés avec Prestashop. Je suis donc devenu plus précis, plus efficace et plus crédible. Merci Google !

Désormais, je me concentre sur d’autres canaux d’acquisition de trafic. Tout d’abord ma mailing list, que j’essaie de faire croître au quotidien et que j’utilise de manière très régulière. Il y a également, les réseaux sociaux avec principalement Twitter mais aussi Facebook, Google+, Linkedin et Viadeo. À cela s’ajoute des publicités payantes, mes interventions sur des forums, les blogs et autres sites ainsi que Youtube.

J’ai aussi diversifié mes sources de revenus en proposant en plus de mes prestations de services, des modules que je vends sur ma boutique mais aussi sur la place de marché officielle de Prestashop.

Je n’ai pas pour autant tourné le dos à Google, j’ai juste décidé de faire ce qui lui plaît vraiment, c’est-à-dire ne pas faire de référencement. Je ne fais plus de création de liens (si je fais un lien vers un de mes sites c’est pour compléter un article ou répondre à une question). Je ne fais plus d’optimisation de site, lorsque je crée l’arborescence d’un site c’est pour l’utilisateur. Je rédige des contenus pour mes lecteurs et je ne vais pas remanier une phrase pour qu’un mot-clé particulier apparaisse dedans.

Je sais que mon discours risque de faire bondir plus d’un référenceur, mais, dans mon cas tout du moins, cette méthode semble fonctionner car au moment où je rédige cet article je suis en première position sur le mot-clé « expert prestashop » et en troisième sur « développeur prestashop ». Il y a certainement d’autres mots-clés sur lesquels j’apparais mais j’avoue ne pas avoir pris le temps de regarder.
expert-prestahop_google
Au final, Google reste un apporteur de trafic et de commandes important. Mais le jour où il décidera de me planter à nouveau un couteau dans le dos, j’aurai d’autres armes pour me défendre. Il y a peu de chances qu’il décide de faire disparaître des moteurs de recherche tous mes sites en même temps et encore moins les places de marché où se trouvent mes produits et même si c’était le cas il resterait toujours le trafic en provenance des réseaux sociaux, des forums etc.

Ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier !

Ce que je voulais vous expliquer en rédigeant cet article, ce n’est pas de délaisser Google ou de ne plus faire de référencement, mais simplement de faire attention aux moyens que vous mettez en place pour développer votre business.

Tous les moyens que vous utilisez pour amener des prospects à devenir des clients, sont susceptibles un jour ou l’autre de vous poser problème. Votre service d’emailing peut perdre votre liste de contacts, votre e-mail peut tomber en liste noire (spam), Google peut vous désindexer, Facebook peut supprimer votre compte, les forums peuvent changer de politique pour les liens (c’est ce qu’a fait le forum de Prestashop il y a quelque temps), etc.

Vous devez par conséquent être capables de vous passer de l’un ou l’autre à tout moment. Bien sûr cela aura un impact négatif sur votre chiffre d’affaires, mais vous pourrez toujours continuer à avancer et pourquoi pas en profiter pour vous concentrer sur un autre canal d’acquisition de trafic.

Je vous conseille donc, d’aller faire un tour dans vos statistiques et de regarder le pourcentage de trafic (ou mieux de conversion) pour chaque source. Ensuite, demandez-vous ce qui se passerait pour votre entreprise si la source avec le plus gros pourcentage disparaissait du jour au lendemain, y survivriez-vous ? Si la réponse est non, vous devez dès aujourd’hui, vous concentrer sur un ou plusieurs canaux supplémentaires.

Si vous aussi vous avez eu une mauvaise expérience de ce genre, partagez-la dans les commentaires.

Poster un Commentaire

13 Commentaires sur "Google la poule aux oeufs d’or qui veut vous tuer !"

Recevoir un email pour
avatar
Trier par:   plus récent | plus vieux | Plus de vote
Sophie
Invité

Hello Olivier,

Tu as bien fait de te concentrer sur autre chose, on ne peut compter que sur soi-même.

C’est quand-même dingue le nombre de gens dont la vie ne tient qu’à un fil, parce qu’ils font confiance à une entreprise…Ce n’est même plus une entreprise à ce stade, c’est un gouvernement ^^

A bientôt,
Sophie

aurelien
Invité

Bonjour.
Je rejoins tout à fait l’analyse, il ne faut pas mettre tous se oeufs dans le même panier, mais c’est tout de même plus facile à dire qu’à faire.
En étant artisan du web, seul aux manettes on n’a malheureusement que peu de temps pour prédire et prévoir et même poivoor anticiper les mouvements.
D’un autre coté c’est aussi ce qui nous passionne dans l’entrepeunariat…

Guicher
Invité
Guicher

Bonjour Olivier,
Merci pour ton article. Il y’a tout de même une choses qui me choque dans ton analyse. Dans la première partie, tu parles de ta méthode pour te positionner sur “agence web”. Dans un second temps tu nous parles de ta nouvelle manière de travailler pour te positionner sur “développeur prestashop”…

C’est juste que ça n’a rien à voir en terme de concurrence ! Sur “Agence web” tu as 15 000 000 de réponses (concurrents) alors que sur “développeur prestashop” tu n’en as que 300 000. Ta méthode est peut être efficace sur des “petites” requêtes.

Florent
Invité
Florent

Super article ! Point de vue très intéressant sur l’acquisition client. Au final c’est comme en bourse, le seul moyen de réussir c’est de diversifier et de ne surtout pas dépendre que d’une seule source.

C’est d’autant plus problématique qu’on a souvent une ou deux sources sur lesquelles ça fonctionne très bien. Alors quand on se fait lâcher cela prend un peu de temps de s’en relever ! Mais comme tu le dis, il n’y a pas mort d’homme.

benjamin
Invité
benjamin

bonjour,

J’ai connu la même chose à la même époque et je me suis tourné vers les marketplaces; Aujourd’hui j’essai de mettre tous mes oeufs dans le plus possible de paniers différents mais ce n’est pas facile !!

Karine
Invité
Karine

Bonjour Olivier
Février 2014 mon trafic a chuté brutalement.
Mon site “fait main” avec Prestashop par moi même qui ne suis pas informaticienne, avait malgré tout 4 vente/sem.
Et aujourd’hui à 1/mois et encore c’est souvent une cliente de ma boutique physique qui a la flemme de repasser.
Impossible de comprendre où est l’erreur, j’imagine après avoir lu ton article que l’ami informaticien qui me filait un coup de main sur le référencement à trop misé sur les liens externes et les annuaires.

Aujourd’hui je suis très active sur les réseaux, principalement Facebook que je maitrise bien.
Ma page est active, j’ai un peu plus de monde en trafic sur mon site, mais toujours pas de conversion.

Je suis un peu déprimée car la boutique internet est surtout là pour augmenter un peu le CA de ma boutique en centre ville qui souffre bien de la crise.

En tout cas merci pour tes articles et vidéo, ça m’a déjà bien aidé.

Une heure de shopping
Invité
Une heure de shopping

Bonjour

Je viens de connaître vos articles sur le référencement (malgré ma passion et mon métier dans le E-commerce) j’avoue que j’étais a un moment très perdu !

Une boutique de + de 8000 références et aucun clients !!!! et bientôt 50000 références !!

Plusieurs mois et toujours rien, mais depuis que je retravaille tous mes articles un par un, boulot de fou mais il faut le faire, ma boutique reprend et prend des couleurs dans google.

Je me refuserais toujours à payer google pour vendre.

Alors juste un mot

Merci de tous ces conseils enfin je dirais tous ces véritables cours d’école du référencement

Article et blog superbe bien écrit et cela nous change de tous les charlatent que l’on trouve sur le web….

Encore merci

Cordialement

Fabrice PAUGET

UNE HEURE DE SHOPPING

wpDiscuz