Le Guide complet du e-commerce transfrontalier en Chine

La Chine compte environ 1.4 milliards d’habitants dont le pouvoir d’achat augmente d’année en année. Dans une société de plus en plus numérisée et avec l’adhésion de la Chine à l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC), le marché chinois du commerce électronique connaît une croissance exponentielle.

Il offre de nombreuses possibilités aux grandes entreprises comme aux plus petites de développer leurs activités et d’accroitre leur portée.

La population Chinoise est l’une des plus connectées au monde et une majorité de Chinois effectue des achats en ligne. La pandémie de Covid-19 a également participé à la croissance des plateformes d’e-commerce.

Nombreuses sont les entreprises qui tentent de s’implanter sur le marché Chinois en profitant des avantages qu’offre l’e-commerce.

SOMMAIRE :

Le e-Commerce en Chine

Le marché est donc très concurrentiel et le succès n’est pas assuré.

Que faut-il connaître de l’environnement commercial chinois avant de se lancer ? Quelles sont les plateformes d’e-commerce chinoises les plus populaires ? Quels sont les éléments clés pour réussir sur ces plateforme d’e-commerce?

Il existe d’innombrables plateformes e-commerce en Chine. Les plus connues, et surtout les plus utilisées, sont Tmall, JD.com, Xiaohongshu, Pinduoduo, Douyin.

Alors, qui sont ces acteurs de l’e-commerce en Chine ?

Tmall

De toutes les plateformes d’e-commerce disponibles en Chine, Tmall est celle qui connaît le plus de succès, sans doute en raison de normes qualitatives très strictes et de sa renommée.

Tmall est géré par le groupe Alibaba et permet à de nombreuses marques locales chinoises et internationales de vendre leurs produits aux consommateurs en ligne. Les produits mis en vente vont des articles de mode (vêtements, chaussures, bijoux) et des cosmétiques aux articles pour bébé en passant par la décoration intérieure et les aliments.

Tmall

JD (jingdong)

En partie détenu par Tencent (20% de participation), JD.com est le deuxième grand acteur de l’e-commerce en Chine.

Comme son concurrent Tmall, JD.com a mis en place des normes de qualité strictes mais offre un autre avantage non négligeable et qui concerne le délai de livraison très court proposé aux acheteurs (moins de 24H).

Le groupe achète en effet des stocks auprès de fournisseurs et utilise sa propre chaine logistique, employant une pléthore de travailleurs en uniforme pour livrer les marchandises. 

JD

RED (xiaohongshu)

Aussi appelée « Petit livre rouge » ou encore « RED » , Xiaohongshu est une plateforme de médias sociaux et de commerce électronique axée sur la communauté de la mode et du shopping.

Créée en 2013, elle fonctionne principalement par l’échange de photos et de vidéos générées par les utilisateurs, de critiques de produits, de blogs de voyage et de récits de mode de vie via l’application mobile de Xiaohongshu où les particuliers peuvent également acheter les produits présentés.

Une des particularités de Xiaohongshu est qu’elle donne la possibilité à ses utilisateurs chinois d’acheter des produits internationaux via la plateforme RED Mall.

Pinduoduo

La plateforme d’e-commerce Pinduoduo propose une large gamme de produits allant de l’épicerie quotidienne à l’électroménager.

Pinduoduo peut se traduire par « ensemble, plus d’économies, plus de plaisir », nom qui fait référence au fait que l’unique argument de vente de la plateforme se base sur des achats groupés à prix réduits.

Le fonctionnement est assez simple : en faisant leur shopping sur Pinduoduo, les utilisateurs se voient proposées deux options de prix. D’un côté un prix standard pour acheter directement et de l’autre, un prix avec rabais qui peut être débloqué lorsque les utilisateurs forment des « équipes » d’au moins deux acheteurs.

Douyin

Également connue sous le nom TikTok dans certains pays, Douyin est désormais la plus grande plateforme de vidéos courtes et qui a fait le pari de l’e-commerce en permettant à ses utilisateurs de créer une boutique Douyin pour vendre des produits.

Les produits les plus populaires sur Douyin sont les vêtements et les cosmétiques. Les utilisateurs peuvent cliquer sur des liens dans chaque courte vidéo et effectuer des achats dans l’application.

Cela fait de Doyin un canal de vente potentiel bien adapté aux achats impulsifs.

Le concept de e-Reputation

Pour développer ses activités en Chine dans le cadre imposé par ces géants de l’e-commerce, rien ne doit être laissé au hasard.

Soigner son eReputation est une des clés du succès.

Les moteurs de recherche en Chine

Il ne suffit pas d’avoir un superbe site web chinois. Celui-ci doit être visible et toucher un public cible. Ceci est notamment possible grâce au moteur de recherche Baidu, le plus utilisé en Chine. On estime que 70 à 90% des recherches en lignes effectuées en Chine le sont via le moteur Baidu. (source)

Avoir un bon référencement sur Baidu représente donc une belle opportunité et peut être amélioré au moyen de solutions marketing comme le paiement par clic (PPC), le marketing par moteur de recherche (SEM) ou l’optimisation des moteurs de recherche (SEO).

À noter que le référencement Baidu se fait sur la base de la page d’accueil des sites. Il est donc fortement recommandé de soigner au maximum la page d’accueil.

Les réseaux sociaux pour interagir avec ses clients

Les réseaux sociaux connaissent un engouement massif en Chine et peuvent ainsi jouer le rôle d’une vitrine visible par des millions d’utilisateurs. Les plateformes de réseaux sociaux occidentales comme Facebook ou Twittter sont interdites en Chine.

Pour percer en Chine, il faut donc s’adapter à la réalité chinoise : les utilisateurs n’hésitent pas à réserver un vol ou une table au restaurant, investir, payer les factures et surtout faire du shopping via les réseaux sociaux. Certains d’entre eux sont très populaires, comme WeChat ou Weibo.

Les KOL /influenceurs

Une autre manière de gagner en notoriété en Chine est de mettre en place des partenariats avec des KOL (Key Opinion Leaders).

Ces influenceurs ont en effet la capacité de rendre visible un produit à des milliers d’utilisateurs très rapidement. En Chine le bouche-à-oreille joue un rôle prépondérant dans les prises de décision des consommateurs (on estime que 20 à 50% de toutes les décisions d’achat sont influencées par le bouche-à-oreille).

Il n’est donc pas étonnant que les partenariats avec des influenceurs soient quelque chose qu’on voit de plus en plus fréquemment.

Nous pouvons enfin garder en tête qu’en Chine l’image et la réputation d’une marque sont primordiales, les consommateurs préférant les produits considérés comme haut de gamme et dont la réputation est établie.

Il faut s’assurer, donc, que l’image de la marque soit toujours positive sur les réseaux, les forums et dans l’imaginaire populaire.

Olivier VEROT

15ans de Chine, entrepreneur et marketer, fondateur de l’Agence GMA.  J’explore le e-Commerce en Chine depuis 9ans, donc le métier commence à rentrer. J’aime partager au monde les tendances du web Chinois.

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments