Vivez la vie que vous méritez et apportez de la valeur au monde grâce au e-commerce

Présentation vidéo du module easy seo pour Prestashop

Voici enfin la vidéo de présentation du module easy seo, vous avez été nombreux à la demander je l’ai donc enregistrée :)

Télécharger le module easy seo

Afficher/masquer la transcription texte

Bonjour, ici Olivier Clémence et bienvenue dans cette vidéo dans laquelle je vais vous présenter le module Easy SEO pour Prestashop.

Donc, on va commencer par l’installer.

Le principe de ce module est de vous permettre de remplir rapidement les balises « meta » de votre boutique Prestashop pour améliorer son référencement.

Donc déjà je vais vous montrer comment on fait de manière classique pour remplir les balises « méta » sur votre boutique.

Donc en fait vous allez dans le catalogue de produit, et ensuite vous allez modifier un produit. Vous allez dans référencement SEO, et là vous rentrez la balise titre, la description.

Et ensuite vous pouvez faire la même chose pour les catégories, donc vous allez dans catégories, vous la modifiez et ici vous allez avoir la balise titre et la Méta description. Et ainsi de suite pour les fournisseurs, les marques, ainsi que les pages CMS.

Donc avec le module, vous allez voir que ça va beaucoup, beaucoup plus vite parce que là, évidemment, si vous utilisez la méthode classique, si vous avez 20, 30 produits, ça peut encore aller, ça va vous prendre 1heure éventuellement à faire. Si par contre vous commencez à avoir 100, 200, 300, 500 et plus, produits, ça va commencer à être très compliqué de tous les remplir. Donc c’est là que le module est intéressant, parce que justement il va vous permettre de remplir, toutes vos balises méta, en très, très peu de temps. Je vais vous montrer comment ça se passe.

Donc là je suis dans la configuration du module, et dans la partie « catégories », donc il y a plusieurs onglets, l’onglet «catégories », « produits », « fournisseurs », « cms », « fabricants », je vais laisser les autres pour l’instant de côté.

Donc ces 5 onglets vous permettent de remplir les balises méta de chaque élément. Ici c’est les catégories, et ensuite les produits, etc. Et ils fonctionnent tous sur le même schéma.

L’idée est de créer des réglages qui après, à partir de ces réglages-là, ce sont des règles qui vont nous permettre de remplir les balises méta. Donc par exemple, là, on va créer un réglage de test pour les catégories. Donc le module est multilangue, on peut faire un réglage pour le français et un autre pour l’anglais. Et en fait vous pouvez même faire plusieurs réglages pour les catégories en fait. Vous allez voir pourquoi, parce qu’en fait, ici vous pouvez choisir à quelle catégorie ce réglage va s’appliquer. Donc si par exemple, vous voulez que ce soit sur toutes les catégories, vous sélectionnez toutes vos catégories tout simplement. Par contre vous pouvez dire que la catégorie femme, et éventuellement ces sous-catégories, la règle pour remplir les balises méta est différente des catégories « robes » et sous-catégories « robes ». Donc là par exemple, on va faire en effet pour la catégorie « femme » et ses sous-catégories, et ici vous avez « méta title » et « méta description ». Donc pour les méta title, en fait c’est la balise titre. Vous allez pouvoir remplir ce que vous voulez. Donc si vous mettez par exemple un texte, là ça ne va pas vraiment avoir un intérêt parce que toutes vos balises méta de toutes vos catégories que vous avez sélectionnées auront ce texte-là. Donc ce n’est pas du tout optimiser en terme de référencement.

Là où c’est intéressant, c’est que vous allez pouvoir utiliser des mots, ce que j’appelle des mots outils. Et à partir de ces outils en fait, le module va récupérer l’information dans la catégorie correspondante. Si par exemple je prends [PARENT NAME] – [NAME], lorsque le module va remplir la balise méta, il va aller prendre le nom de la catégorie parent, et le nom de la catégorie, et du coup pour chaque catégorie on aura une balise méta title remplie différemment.

Et pour la méta description, on peut aller prendre la description de la catégorie par exemple : [DESCRIPTION].

Ensuite vous avez : « Remplacez-les métas des catégories qui sont déjà remplies », en fait c’est, si vous laissez sur « Non », lorsque vous allez cliquez sur « Appliquer » ici, le module va remplir toutes les balises méta qui sont vides. Si par contre vous mettez « Yes » et que vous cliquez sur « Appliquer », là le module va remplir toutes les balises méta, même si elles sont déjà remplies. L’intérêt avec ce réglage-là, c’est que si vous mettez « Non », vous pouvez l’appliquer une première fois, et après gérer manuellement certaines catégories sur lesquelles vous voulez mettre des informations un peu particulières.

Et enfin le dernier réglage c’est « autoriser la mise à jour automatique », ça on le verra après, mais avec le module vous allez pouvoir faire en sorte que régulièrement les balises méta soient mises à jour.

Donc là je vais le sauvegarder, mon réglage. Donc après je le retrouve là. Si j’ai plusieurs réglages, je peux faire un nouveau et sélectionner tous mes réglages dans ma liste qui apparaît là. Et donc là je vais faire « appliquer ». Il me demande une confirmation parce qu’en effet j’ai choisi d’écraser les balises méta déjà remplies… Et voilà, vous avez vu c’est allé très très vite. Bon, j’ai sélectionné que très peu de catégories, mais ça va très très vite, même si vous avez beaucoup de catégories.

Donc on va aller voir ce que ça donne comme résultat dans la fiche catégories. Donc j’avais sélectionné « femmes », « tops », « t-shirts », « tops » et « chemisiers », donc si je vais par exemple voir « tops », il a mis comme balise titre « Femmes – Tops », pourquoi ? Parce que j’avais choisi [PARENT NAME] et [NAME]. Donc [PARENT NAME], c’est le nom de la catégorie Parent, donc là on est dans la catégorie « Top », sa catégorie parent c’est « Femmes », et Tops c’est le nom de la catégorie. Et là, il a bien repris le descriptif de la catégorie.

Donc si on va voir une autre catégorie… On peut aller voir, par exemple, la catégorie (la catégorie Robe je ne l’avais pas sélectionnée), on peut aller voir dans les sous-catégories de « Tops ». On peut aller voir la sous-catégorie « T-shirts », et donc là il a pris le nom de la catégorie mère qui est « Tops » et le nom de la catégorie « T-shirt » et évidemment la description de cette catégorie.

Maintenant ce qu’on peut aller voir c’est comment ça marche au niveau des produits, c’est exactement le même principe. Donc, revenons aux produits, on va donner un nom à ce réglage, toujours pareil je peux choisir Français ou Anglais. Et là, ici, je vais pouvoir choisir les catégories, donc ça va appliquer ce réglage-là à tous les produits qui se trouvent dans les catégories que j’aurais sélectionnées. Donc comme tout à l’heure je peux sélectionner toutes les catégories, ce qui fait que tous mes produits seront affectés par le réglage, ou je peux ne sélectionner, là encore par exemple, les catégories « Femmes » et leurs sous-catégories.

Donc le fonctionnement est exactement le même au niveau des balises méta, en utilisant des mots outils, sachant que vous avez un petit peu plus de mots outils, parce qu’il y a plus d’informations au niveau du produit. Par exemple, vous pourrez mettre le nom accompagné du prix TTC par exemple [NAME] à [PRICE_TTC]. Du coup lorsque vous allez appliquer ces réglages-là, vos produits auront dans leurs balises méta title, le nom à tant d’euros. Par exemple « iPhone à 250€ », etc.

Dans la balise méta description, vous allez pouvoir utiliser les mêmes mots outils, notamment la description courte, vous allez avoir aussi la référence, le fabricant, etc. Là encore, la même chose au niveau des réglages ici, « Remplacer les méta des produits qui sont déjà remplis » et « Autoriser la mise à jour automatique » qu’on verra plus tard. Donc je vais une fois de plus, sauvegarder le réglage, et je vais l’appliquer, et après on va aller voir l’impact que ça aura eu sur les produits.
Là encore il me demande une confirmation pour pouvoir écraser les balises méta déjà remplies. Et si je vais dans les produits, donc, j’avais produit de la catégorie Femme… Là ça devrait être ceux-là. Si je vais dans référencement, j’ai bien le nom de mon produit « Chemisiers » à (c’est le mot que j’avais mis moi même) et 36€ c’est le prix TTC du produit. Et en dessous j’ai la méta description. Donc le fonctionnement est le même après pour les autres onglets, fournisseurs, CMS et Fabricants.

Maintenant imaginons, on va revenir dans les catégories, imaginons que vous vouliez ne pas avoir la même chose pour toutes vos catégories… On va reprendre par exemple, l’ancien réglage que j’avais, donc on avait déterminer que les catégories « Femmes », « Tops », « T-shirts », « Tops » et « Chemisiers » allaient avoir par exemple comme méta title [PARENT NAME] suivie de [NAME], donc le nom de la catégorie parent suivi du nom de la catégorie. On peut décider que ça ne va pas se passer de la même façon pour les catégories « Robes » et ses sous-catégories.

Donc on va faire un nouveau réglage, que je vais appeler « Catégories test 2 », là je vais sélectionner ces catégories-là, et là par exemple, on va décider qu’il va y avoir le nom suivi du nom du premier produit par exemple, et du second produit : [NAME] [FIRST_PRODUCT_NAME] [SECOND_PRODUCT_NAME]. Vous pouvez le faire jusqu’au troisième produit.

Pour la description, on va laisser la description [DESCRIPTION]. Là encore je vais cocher le fait que ça sauvegarde même si les méta sont déjà remplis. Donc je vais sauvegarder mon réglage, et je vais l’appliquer. Je vais retourner dans les catégories. Donc c’est « Robes », on va prendre celle-ci « Robes décontractées », et on va aller où « Robes décontractées Robe imprimée Robe imprimée », bon là les deux premiers produits ont le même nom donc ce n’est pas forcément très parlant. Mais voilà c’est du fait simplement que les deux premiers produits de cette catégorie possèdent le même nom. Et du coup on voit bien que pour la catégorie « Robes », les catégories « Robes » et sous-catégories « Robes », on a ce fonctionnement-là. Le nom de la catégorie, suivi des noms des deux premiers produits qui sont enregistrés dans la catégorie. Si on va dans « Tops », on n’avait pas mis le même réglage, on va reprendre « T-shirts » et là on va voir que : Voilà ! Le nom de la catégorie Parent, et le nom de la catégorie. C’est bien. On a bien un comportement différent selon les catégories, et qui correspond bien aux réglages qu’on a effectués.

Donc maintenant, une autre chose qu’on peut voir c’est ce dont je vous parlais au début : Autoriser la mise à jour automatique. Donc là on va par exemple modifier, on va le faire sur des produits plutôt… Je vais recharger le réglage « test produit », donc les produits « Femmes », on va le faire pour tous les produits ce sera plus simple. Et on a dit [NAME] à [PRIX_TTC], on peut rajouter par exemple le nom de la boutique [SHOP_NAME] à la fin. Et on va choisir d’autoriser la mise à jour automatique. Donc là on va sauvegarder nos réglages.

Et là l’idée n’est pas de l’appliquer manuellement, mais de faire en sorte qu’ils s’appliquent automatiquement. Pour ça en fait il faut mettre en place un « cron », donc ça je vous ferais certainement une autre vidéo pour mettre en place un cron parce que ce n’est pas toujours évident. Pour simplifier, pour aller au plus vite, en fait vous avez trois solutions principales. La première vous êtes sur un serveur dédié, et dans ce cas votre administrateur réseau sait comment mettre en place un cron en utilisant une fonction qui s’appelle « cron tab ». La deuxième solution, vous êtes sur un serveur mutualisé, et dans ce cas il faut contacter votre hébergeur pour voir avec eux s’ils ont un service de cron. Et la troisième solution c’est de passer par un service gratuit, de cron, que vous pouvez trouver en ligne. Voilà je vous ferais certainement une vidéo dans laquelle je vous ferai une présentation d’un des services gratuits que j’ai déjà utilisés et qui fonctionne très bien pour faire ça. Donc en fait l’idée elle est très simple, une fois que vous avez déterminé quel service de cron vous allez utilisé. Vous avez simplement cette URL à fournir. Et cette URL sera à chaque fois appelée (donc c’est vous qui déterminez si elle est appelée par exemple « toutes les semaines », « tous les jours », « tous les deux jours », etc.) et elle va mettre à jour vos balises méta, en fonction des réglages qui sont réglés sur l’option mises à jour automatisées.

Donc pour vous montrer comment ça marche, moi je vais l’appeler manuellement en fait, cette URL. Mais évidemment il faut que ce soit un cron qui l’appelle régulièrement, vous n’allez pas l’appeler manuellement à chaque fois. Donc on avait dit au niveau des produits que tous les produits (parce que j’ai sélectionné toutes les catégories) allaient avoir comme balise méta, le nom du produit à tel prix avec le nom de la boutique à la fin. Donc si j’appelle cette URL, comme si j’étais le service de cron, donc si on a la réponse « OK » à la fin, c’est que tout s’est bien passé. Il suffit ensuite de retourner dans les produits. On va prendre celui-là par exemple. Et là on voit bien que j’ai le nom du produit « Robe en mousseline imprimée à 110,00€ ps1614 » et « ps1614 » c’est le nom que j’ai donné à ma boutique (parce que c’est une boutique de test tout simplement), et il a évidemment aussi rempli la balise méta description avec la description.

Alors c’est très intéressant, si vous utilisez comme là on a fait les prix, dans vos balises titres. Parce qu’imaginons, là on a la balise titre qui a rempli « à 110,00€ », mais vous modifier le prix de votre produit, vous mettez on va dire à 80,00€, vous faites « enregistrer et rester ». Donc vous avez modifié le prix de votre produit, et si vous retournez dans le référencement vous allez voir que là du coup, la balise titre elle est fausse. Du fait qu’elle a gardé l’ancien prix 110,00€, mais si vous avez mis en place un cron qui va automatiser la mise à jour de vos balises méta, lorsque vous allez rappeler le cron, ce que je fais là manuellement, si vous rafraîchissez et que vous retourner dans Réferencement – SEO, vous voyez qu’il a modifié le prix, il a bien pris le nouveau prix. Donc du coup vos balises méta elles seront toujours à jour, en fonction des informations qui sont enregistrées dans votre fiche produit.

Il reste une chose à voir, sur le module, c’est la gestion des images. Là il n’y a pas d’automatisation, je vais vous expliquer pourquoi. C’est manuel, mais c’est extrêmement rapide. En fait il y a un gros problème sur Prestashop, si on retourne dans les produits, on va aller dans un onglet image. Depuis la version 1.6.1.4 de Prestashop, vous avez la possibilité de modifier les légendes ici, ce qui est très bien, parce qu’avant cette version ce n’était pas possible, une fois que vous aviez envoyé une image, elle avait toujours sa légende jusqu’au moment où vous alliez la supprimer pour en mettre une nouvelle. Ce qui était extrêmement long. Désormais, maintenant vous pouvez mettre une légende en choisissant la langue, et en choisissant soit toutes les légendes (donc vous pouvez mettre la même légende sur toutes vos images en une fois pour ce produit), soit définir la légende en fonction de la position actuelle de l’image. Voilà.

De toute façon, le réglage « toutes les légendes », mettre la même chose pour toutes les légendes c’est une très mauvaise idée, parce que vous n’optimisez absolument pas le référencement de vos images. Ici, il faudrait par exemple mettre, version turquoise, ici version bleue, t-shirt manche courte version turquoise, t-shirt manche courte bleu, par exemple. C’est pareil si vous avez par exemple un iPhone, il ne faut pas mettre iPhone 4S ou iPhone 6S sur toutes vos images, il faut mettre vue de dos de l’iPhone 6S, vue de côté, zoom sur (je ne sais pas) la connectique, etc. Pour que google et les autres moteurs de recherches, sachent que toutes vos images ne parlent pas que de la même chose, elles parlent d’un produit ça c’est sûr, mais elles montrent quelque chose de différent sur chaque produit. Si vous mettez la même légende pour chacune de vos images pour votre produit, au final vous ne référencez pas vos images correctement. Donc la seule solution que vous avez pour mettre à jour les légendes de vos images, c’est déjà d’être sur la dernière version actuelle de prestashop (au moment où j’enregistre cette vidéo), et de faire une par une, de modifier les légendes de chacune de vos images.

Donc là je vais le faire, j’en mets une à jour, voilà, j’en ai mis une à jour. Je vais en mettre une deuxième à jour, voilà. Multipliez ce temps-là par chacune des images du produit, et après pour modifier les légendes des autres produits, vous retournez dans produits, vous retournez dans modifier, vous retournez dans l’onglet image et vous recommencez. Clairement, ça va être très, très long. L’intérêt de mon module, là encore c’est de vous faire gagner du temps.

Donc vous allez dans l’onglet image, et là il va tout simplement vous afficher toutes vos images (ça, c’est une image qui ne fonctionne pas, ce n’est pas grave il faudra simplement la supprimer), vous pouvez choisir le nombre d’images que vous voulez afficher, vous pouvez décider d’afficher que les légendes vides. Si par exemple je fais « oui », il va me masquer les images qui ont déjà des légendes de remplies, donc ça nous permet de nous concentrer que sur les images qui ne sont pas encore optimisées, et vous pouvez évidemment choisir la langue. Une fois que vous avez fait ça, donc là vous avez toutes les images de vos produits, qui sont classées par produits. Donc là il n’y a pas beaucoup de produits, mais voilà vous pouvez très bien avoir 500, 600 , 800, 1000 images, ce n’est pas un problème.

Et après, quand vous allez les remplir, vous allez voir ça va très vite, vous allez dans le champ de votre première image et là vous mettez ce que c’est. Et là vous passez au suivant, vous appuyez simplement sur tab, il vous emmène au suivant, et vous avez vu un petit message qui apparaissait là qui vous disait sauvegardé. Ça veut dire que la légende de cette image a été sauvegardée, donc ça va très, très vite. Je vous montre un petit peu, celui là il est sauvegardé, j’ai fait une erreur donc je le corrige, et je rechange et il est sauvegardé. Celle-là je vais la laisser vide parce qu’elle ne m’intéresse pas. Voilà, donc voilà, après, vous pouvez mettre un peu ce qui vous passe par la tête du moment que ça décrit votre image. Hop, et vous passez à la suivante. Et à chaque fois vous passez d’un champ à un autre, à chaque fois il va sauvegarder ce que vous avez fait comme réglage. Etc. Etc.

Vous avez vu ça va très vite, pourquoi ce n’est pas automatisé comme ça l’est, au niveau des balises méta ? Tout simplement parce qu’on ne peut pas aller récupérer les informations. Pour les balises méta, en fait vous avez une balise méta par fiche produit, donc du coup on peut aller récupérer le prix, le nom du produit, etc. et l’enregistrer dans la balise méta title, et la balise méta description. Par contre pour un seul produit vous pouvez avoir 5, 6, 10, 50 images, et si on va aller chercher le nom du produit et automatiser le renseignement de la légende avec le nom du produit, ça veut dire que toutes vos images vont avoir la même légende, et ça n’a aucun intérêt en terme de référencement. Donc on ne peut faire que manuellement, et la technique, la méthode que je trouve la plus rapide c’est celle avec ce module, qui vous permet vraiment, vous ne décrochez pas les doigts du clavier, à chaque fois que vous avez renseigné le nom de la balise, vous passez à la suivante avec tab… et ça l’enregistre. Et donc du coup voilà, vous pouvez enregistrer vos 500 légendes en une heure, une heure et demie.

Et donc le tout dernier onglet que je n’ai pas encore détaillé, c’est l’onglet autre, mais en fait simplement, un lien qui vous redirige vers la page « préférence/ seo et URL », pourquoi ça ? Tout simplement parce que c’est très bien fait de base dans prestashop, je voyais pas l’intérêt de rajouter ce genre de fonctionnalité dans mon module alors que ça existe déjà dans votre prestashop de base, et ça le fait très bien. Donc vous avez là, c’est des réglages classiques, vous avez tous les réglages que vous pouvez faire au niveau des URL, etc.

Eh bien voilà, c’est terminé pour cette présentation du module Easy seo pour prestashop, j’espère que cette vidéo vous aura plu, merci de l’avoir regardé jusqu’au bout. Et je vous invite à vous abonner à la chaine YouTube, et vous trouverez le lien vers ce module dans la description sous cette vidéo. Merci à très bientôt. Au revoir.

 

 

Présentation vidéo du module easy seo pour Prestashop
Votez pour cet article

5
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
FaouziOlivierOlivierOmar YEDES Recent comment authors
  Subscribe  
plus récent plus vieux
Recevoir un email pour
Omar YEDES
Invité
Omar YEDES

Merci pour la vidéo

Olivier
Invité
Olivier

merci pour cette video bien faite. Par contre, je n arrive pas a renseigner les balises H1 dans mon prestashop version 1.6.0.14 avec ce module. Pourriez vous me dire comment faire ?
Merci

Faouzi
Invité
Faouzi

Bonjour,

Pour un site existant quel serez l’impact sur le SEO de la réecriture des urls ?