Maillage interne : de quoi s’agit-il et comment l’optimiser ?

Le maillage interne est l’un des éléments fondamentaux pour tout site e-commerce. S’il est bien construit, il permet à vos visiteurs de mieux naviguer sur votre site, et à Google de mieux le référencer.

Mais le maillage interne, qu’est-ce que c’est exactement ? En quoi est-il si important ? Je vous propose de voir tout cela dans les moindres détails.

De la définition du maillage interne à celle du cocon sémantique en passant par les clés qui permettent d’optimiser votre maillage interne… Lorsque vous aurez lu cet article, vous saurez tout ce qu’il faut savoir sur ce sujet !

SOMMAIRE :

Avant de débuter votre lecture, si vous souhaitez augmenter vos ventes et attirer plus de clients sur votre boutique en ligne, téléchargez mon guide gratuit.

Maillage interne définition

Sur Internet, il existe plusieurs types de maillages. Il faut savoir faire la distinction entre ce que l’on appelle le maillage externe et le maillage interne

Le maillage externe consiste à placer des liens qui vont permettre de naviguer entre deux sites distincts.

Exemple : je place sur le site A un lien vers le site B.

À contrario, on appelle maillage interne la présence de liens cliquables qui relient les différentes pages d’un même site. 

Exemple : je place sur la page “x“ du site A un lien vers la page “y“ du site A.

Ce maillage doit permettre à l’internaute de naviguer sur votre site de page en page, le tout de manière logique. 

Un bon maillage interne permet à vos visiteurs de naviguer facilement de page en page.

Outre le fait d’améliorer l’expérience utilisateur, un bon maillage interne joue également un rôle en matière de référencement. Voyons cela plus en détails dans le paragraphe suivant…

Pourquoi le maillage interne est-il important pour votre SEO ?

Pertinence et popularité : deux notions essentielles pour comprendre l’importance des liens internes

Pour décider du bon référencement d’un site, Google va se baser sur deux critères primordiaux : la pertinence et la popularité (aussi appelée PageRank). 

La pertinence, c’est la qualité du contenu d’une page sur un sujet donné. 

Pour cet article par exemple, Google va analyser le contenu et, en fonction de la structure et des mots-clés présents, il considérera certainement qu’il est pertinent sur le sujet « maillage interne ». 

Toutefois, cela ne suffit pas en matière de SEO. En effet, Google va également s’intéresser à un autre critère : la popularité (ou l’autorité). Il s’agit des liens provenant d’autres sites qui pointent vers votre page. 

Google va attribuer à chaque page de votre site une note de popularité. C’est ce que l’on appelle le PageRank.

Il faut voir cette popularité comme quelque chose de mouvant et de fluide (les référenceurs anglo-saxons parlent d’ailleurs de link juice – du « jus de liens »). 

Grâce aux liens internes, on peut donc la transvaser d’une page à l’autre d’un site et ainsi la répartir au mieux. C’est dans ce cadre que le maillage a un rôle important à jouer.

schéma de la répartition du trafic d'un site.
Source : woorank.com

Pour aller plus loin sur les concepts de pertinence et popularité, je vous invite à lire cet article : Comment fonctionne Google ? (👈  voici un bel exemple de lien interne 😉 )

Maillage interne et SEO

Comme nous l’avons brièvement expliqué un peu plus haut, le maillage interne permet de répartir la popularité entre les pages de votre site. 

Plus vos pages seront populaires, plus votre site fera autorité dans son domaine… Et meilleur sera votre classement dans les résultats de Google !

Mais l’importance d’un maillage interne efficace ne se limite pas à cela.  

Un maillage interne bien exécuté est aussi un excellent moyen de faciliter l’indexation de votre site. En effet, il n’y a pas que les internautes qui naviguent de page en page grâce aux liens, il y a aussi les robots de Google.

(Pour rappel, l’indexation est le fait d’avoir ses pages web répertoriées sur les moteurs de recherche comme Google).

Si vous avez un maillage dense vers les différentes pages de votre site, les robots Google pourront alors découvrir les nouvelles pages plus facilement, et donc les indexer rapidement.

D’autre part, les liens internes contribuent à faire baisser le taux de rebond de votre site. Qu’est-ce que le taux de rebond ? Il s’agit du pourcentage d’internautes qui ne visitent qu’une seule page de votre site, puis repartent.

En plaçant des liens internes pertinents sur vos pages, les internautes vont cliquer dessus et donc parcourir d’autres pages. Ceci va donc faire baisser significativement votre taux de rebond, ce qui envoie un signal positif à Google : votre site plaît à vos visiteurs.

Envoyez un signal positif à Google grâce à un maillage interne bien construit !

Si ce sujet vous intéresse, voici un article pour mieux comprendre ce qu’est le taux de rebond et comment cela fonctionne.

Comment optimiser votre maillage interne ? 3 point-clés

Maintenant que nous nous sommes familiarisés avec le concept de maillage interne, entrons dans le vif du sujet ! Optimiser son maillage interne : comment faire ?

1. Avoir suffisamment de contenus

Bien entendu, si votre site ne compte que 2 ou 3 pages, vous aurez toutes les peines du monde à avoir un maillage interne puissant. Plus vous aurez de contenus, plus vous pourrez proposer à vos visiteurs d’approfondir des sujets via vos liens internes.

En outre, pour que vos liens puissent remplir leur rôle de vecteurs de popularité, il faut également avoir suffisamment de pages entre lesquelles placer ces liens.

L’exemple typique d’un maillage interne solide et pertinent est celui des encyclopédies en ligne comme Wikipédia. Le nombre de contenus y est colossal et les liens faits entre les pages sont généralement très pertinents.

Par exemple, la page Wikipédia sur le cubisme (mouvement artistique) fait un lien vers la page de Pablo Picasso (artiste), qui contient elle-même un lien vers son chef-d’œuvre Guernica

L’internaute peut ainsi approfondir un sujet de la thématique la plus générale vers la plus précise. Il navigue du mouvement artistique vers son œuvre la plus représentative.

Pour transposer cela à un site e-commerce, vous pourriez placer des liens :

  • sur vos pages de catégories vers vos sous-catégories, puis ;
  • de vos sous-catégories vers vos sous-catégories de 2e niveau ;
  • et ainsi de suite…

Le but étant de permettre à l’internaute d’accéder naturellement à vos pages dites « profondes ».

2. Privilégier la pertinence et la cohérence des liens

Votre maillage interne doit permettre à vos visiteurs de naviguer facilement sur votre site. C’est donc en toute logique que vos liens doivent être cohérents pour les internautes (et de facto pour Google).

Pour bien optimiser votre maillage interne, restez logique dans la construction de vos liens.

Si vous avez un site e-commerce proposant des vélos et accessoires de cyclisme, il sera tout à fait logique de faire un lien entre votre page dédiée aux chambres à air et celle portant sur les pompes à vélo. À priori, difficile de gonfler l’un sans l’autre…

En revanche, un lien entre les pompes à vélo et les gourdes aura beaucoup moins d’intérêt pour vos visiteurs.

Tâchez de vous mettre dans la peau de votre persona (votre client idéal), et de comprendre ce dont il a besoin. Vous pourrez alors faire des liens internes entre vos pages de manière logique et optimisée.

3. Optimiser vos ancres

Mille millions de mille sabords ! Vous n’optimisez pas vos ancres, moussaillons ?! ⚓️ Rassurez-vous, je ne parle pas ici des ancres marines, mais des ancres de vos liens.

Vous savez, il s’agit du ou des mots cliquables qui constituent votre lien interne. Ces quelques mots revêtent une importance toute particulière pour votre SEO, c’est pourquoi il est important qu’ils soient bien optimisés. 

Essayez dans la mesure du possible d’avoir des ancres portant sur vos mots-clés et leurs synonymes, mais sans en faire trop. Vos textes d’ancrage doivent mettre en avant le champ sémantique de votre page.

Il faut toutefois que cela reste naturel. Pour rester dans la métaphore maritime, je vous conseille fortement de naviguer au mieux pour éviter l’écueil de la sur-optimisation ! 

Pour revenir sur l’exemple des accessoires de cyclisme, vous pourriez avoir sur votre page « vêtements cyclisme » les ancres suivantes :

  • cuissards cyclisme ;
  • maillots cyclisme ;
  • chaussettes cyclisme :
  • etc.

La terminologie utilisée est variée tout en restant dans le champ sémantique de l’habillement. 

En revanche, vous risquez la sur-optimisation en n’utilisant que des ancres comme :

  • vêtements cyclisme été ;
  • vêtements cyclisme hiver ;
  • vêtements cyclisme homme ;
  • vêtements cyclisme femme ;
  • etc. 

Ici, la répétition des mots « vêtements cyclisme » dans les ancres peut déplaire à Google. Il considérera que votre contenu manque de variété ou que vous essayez de manipuler son algorithme pour positionner votre page sur le mot-clé « vêtements cyclisme ».

La sur-optimisation des ancres : un danger SEO à éviter absolument !

Bonus : 2 outils pour visualiser le maillage interne de votre site

Parce qu’une image vaut mille mots, certains outils vous proposent de visualiser en un coup d’œil l’architecture de votre site, et donc son maillage interne. 

Cela peut être utile pour repérer les pages orphelines (qui ne sont pas correctement reliées à d’autres pages) par exemple. 

Voici deux logiciels qui proposent cette option :

  1. Screaming Frog : le robot de cet outil va venir visiter vos pages et en suivre les liens comme le ferait le robot Google. Ensuite, vous pourrez observer de manière schématique votre maillage interne via l’option de visualisation. Vous pourrez analyser gratuitement jusqu’à 500 pages.
  2. Cocon.se : il s’agit d’un outil 100 % spécialisé dans la visualisation des structures de sites internet. Vous pourrez obtenir des cartes très détaillées de votre maillage interne… à condition d’avoir le budget nécessaire, car cet outil est payant (l’abonnement le moins cher est à 20 €/mois).

La notion de cocon sémantique

Difficile de parler de maillage interne sans évoquer brièvement ce qu’est le cocon sémantique.

Peut-être en avez-vous déjà entendu parler ? Il s’agit d’une version un peu plus poussée du maillage interne qui a été popularisée en France par le spécialiste SEO Laurent Bourrelly

Concrètement, il s’agit d’analyser toutes les questions qu’un internaute est susceptible de se poser sur un sujet donné, d’y répondre sur différentes pages puis de lier logiquement ces pages entre elles avec une architecture en silos.

Imaginons que vous souhaitiez créer un cocon sémantique dans le domaine des vélos électriques. Pour cela, vous allez faire une étude de mots-clés pour voir quels sont ceux qui sont les plus pertinents.

L’objectif sera ensuite de répondre à toutes les problématiques qui se posent pour chaque mot-clé retenu.

Pour le mot-clé « types de vélo électrique » vous pourriez avoir un silo comprenant les pages-filles suivantes :

  • vélos électriques de ville ;
  • VTT à assistance électrique ;
  • vélos électriques pliants…

Puis, un autre silo orienté sur la requête « choisir son vélo électrique » qui comprendrait les pages :

  • critères de choix d’un vélo électrique ;
  • meilleures marques de vélo électrique ;
  • coût VAE ?

Chaque page-fille étant elle aussi liée à ses propres pages complémentaires (pour faire simple : des pages « petites-filles »).

Ensuite, vous placerez des liens internes entre les pages-mères et les pages-filles de manière à ce que l’internaute puisse les suivre facilement et explorer chaque thématique en profondeur.

Je tiens à vous mettre en garde concernant le cocon sémantique : si ce n’est pas parfaitement réalisé, cela n’apportera rien à votre SEO. Cela pourrait même vous desservir si ni les internautes, ni Google ne parviennent à comprendre votre maillage.

Si cela vous semble trop technique, ne vous inquiétez pas. En respectant les 3 points-clés mentionnés un peu plus haut dans cet article, vous pouvez tout à fait avoir un excellent maillage interne sans pour autant créer de véritable cocon sémantique.

En revanche, si c’est quelque chose que vous souhaitez absolument mettre en place sur votre site, vous pouvez toujours vous former sur ce sujet ou faire appel à un expert de la question.

Si vous ne deviez retenir que 3 choses sur le maillage interne, voici ce qu’il faudrait garder à l’esprit :

  • le maillage correspond à l’ensemble des liens internes de votre site et qui permettent de naviguer entre vos pages de manière logique ;
  • plus vous avez de contenus pertinents, plus vous pourrez créer un maillage interne dense et bénéfique en termes de SEO ;
  • ce qui prime pour optimiser votre maillage interne est de créer des liens qui font sens pour les personnes qui visitent votre site.

Besoin de plus de conseils en référencement de sites e-commerce ? Je vous invite à télécharger gratuitement votre Livre Blanc SEO. Avec ce guide complet, vous apprendrez à placer votre site dans les premiers résultats de Google en seulement 3 étapes.

Pour aller plus loin, attirer plus de clients sur votre boutique, développer votre chiffre d'affaires et vos ventes téléchargez mon guide gratuit.

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
2 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
Christophe
Christophe

Merci pour cet éclairage précis.
Cordialement Christophe
#les chouchous d’Esa