Vivez la vie que vous méritez et apportez de la valeur au monde grâce au e-commerce

Mots-clés référencement : choisir les bons et éviter les pièges !

Comment trouver des mots-clés efficaces pour booster votre SEO et vos ventes ? STOP aux vieilles techniques ! Voici comment faire en 2018 !

Vous souhaitez améliorer le référencement naturel de votre site ?

Pour y parvenir, il est primordial de savoir quels sont les mots-clés pertinents sur lesquels vous devez apparaître dans Google.

Dans ce guide nous allons donc décortiquer la recherche de mots-clés.

Vous apprendrez à dénicher les perles rares qui vont à la fois booster votre référencement, votre trafic et vos ventes tout en évitant les pièges.

Si vous possédez une boutique en ligne et que vous souhaitez placer votre site dans les premières place de Google, je vous invite à découvrir ma méthode pour référencer les sites e-commerce.

Cliquez ici pour découvrir gratuitement la méthode P²

Sommaire :

Référencement, comment trouver des mots clés pertinents ?

Qu’est-ce qu’un mot-clé ?

Avant de vous lancer tête baissée dans vos recherches, il est important que vous sachiez clairement ce qu’est un mot-clé et la définition qui suit est là pour vous y aider.

En référencement naturel (ou SEO pour les anglophones), un mot-clé désigne un mot ou un ensemble de mots tapés par un internaute dans un moteur de recherche dans le but de trouver un site qui lui délivrera l’information, le produit, ou le service qu’il recherche.

Le mot-clé est donc l’élément charnière qui relie votre site aux utilisateurs de Google, ce qui représente tout de même 1,5 milliard d’internautes tous les mois (source)

Choisir correctement les mots-clés de votre site est donc essentiel pour le développement de votre entreprise et de vos ventes.

Lorsqu’un internaute tape un mot-clé dans Google, le moteur de recherche va effectuer une requête vers sa base de données afin de ressortir les différents sites qui s’y trouvent.

Par abus de langage, on emploie donc souvent le terme « requête » en lieu et place de « mot-clé »

Si dans la suite de cet article vous voyez le mot requête, pensez-y :)

Quels mots-clés une page doit-elle contenir pour plaire à Google ?

Quels mots-clés une page doit-elle contenir pour plaire à Google ?

Maintenant que nous avons vu la définition d’un mot-clé, il reste deux notions importantes à prendre en compte avant de rechercher les expressions sur lesquelles positionner vos pages.

Un thème principal par page + des sous-thèmes.

Pour faire apparaître votre page dans ses résultats, Google doit impérativement comprendre de quoi elle parle.

Il est donc important que chacune de vos pages ne traite que d’un seul et unique sujet principal.

Si vous commencez à parler de « l’entretien des tondeuses » et de « l’élevage de chien » sur une même page, Google ne sera pas capable de déterminer quel est le sujet central qu’elle aborde et il y a de grandes chances que votre page n’apparaisse jamais dans ses résultats.

Attention ! Google n’est pas stupide pour autant 😊: sur votre page, vous pouvez tout à fait aborder des sous-sujets de votre thématique principale et c’est même conseillé.

Si vous parlez de « l’entretien des tondeuses », il est logique que vous ayez un (ou plusieurs) paragraphe qui traite de « l’affutage des lames », un autre de « l’hivernage » et encore un de « la vidange ».

Google trouvera tout à fait logique que vous parliez de ces différents sujets sur une même page étant donné qu’ils font tous partie du thème principal que vous avez choisi au départ.

ET c’est d’ailleurs ce qu’il attend de vous !

Il faut comprendre qu’avant de découvrir votre page, Google en a sans doute étudié des milliers d’autres traitant elles aussi de « l’entretien des tondeuses ».

Il a donc pu voir que certains sous-sujets reviennent régulièrement et il considère donc que votre page ne sera pas exhaustive (et donc pertinente) si elle ne les traite pas.

Il peut arriver que le thème principal que vous avez choisi soit trop restreint pour y intégrer des sous thèmes, dans ce cas ça ne posera pas de problème à Google qui considèrera que le sujet peut-être traité de manière plus succincte.

Un mot-clé principal + des mots-clés secondaires + la sémantique

Maintenant que vous avez défini le thème principal et les sous-thèmes de votre page, il va falloir transformer tout ça en mots-clés.

Vous devez commencer par définir un mot-clé principal qui représentera le thème central de votre page.

Si le sujet que vous avez choisi est « comment entretenir sa tondeuse », votre mot-clé principal sera peut-être « l’entretien des tondeuses ». (C’est la recherche de mot-clé dont nous parlerons ensuite qui déterminera le meilleur mot-clé à utiliser).

Viennent ensuite les mots-clés secondaires qui, vous l’aurez surement deviné, représentent les sous-thèmes que vous allez aborder dans votre page.

Et enfin, vous devrez également utiliser des synonymes et des expressions sémantiquement proches.

La sémantique est l’étude du sens des mots.

Cela signifie donc que si votre requête principale est « entretien tondeuse » vous devrez utiliser des mots comme « maintenance », « nettoyage », « réparation », etc. qui sont des expressions comprises dans le champ sémantique du mot « entretien ».

Il faudra bien sûr faire pareil avec le mot « tondeuse » et vos mots-clés secondaires.

La recherche de mots-clés

Pour définir si un mot-clé est intéressant pour votre site et votre entreprise, il y a trois valeurs importantes à prendre en compte :

  • L’intention de recherche
  • La concurrence
  • Le nombre de recherches mensuelles

Trois critères important pour trouver vos mots clés

L’intention de recherche.

L’intention de recherche, c’est ce que l’internaute veut obtenir lorsqu’il tape un mot-clé dans Google.

S’il indique : « tondeuse pas chère » ce qu’il veut, c’est acheter une tondeuse. Découvrir dans les résultats de Google un comparatif des tondeuses discount sera donc une très bonne solution pour lui.

Si par contre il tape : « entretien du gazon » il cherche sans doute des conseils pour avoir un beau gazon. Dans ce cas, un article lui délivrant des astuces sera certainement plus adapté qu’un comparatif.

Il est primordial que vous compreniez quelle est l’intention qui se cache derrière chaque mot-clé sur lequel vous envisagez de positionner votre site.

Si vous ne le faites pas, il y a de grandes chances pour que votre page ne soit pas pertinente pour l’utilisateur et qu’il décide de revenir en arrière juste après l’avoir visitée.

Google est capable de mesurer le nombre de personnes qui visitent votre site puis reviennent sur leur moteur de recherche, car ils n’ont pas été satisfaits par votre page. On appelle cela le taux de rebond.

Plus le taux de rebond d’une page est grand moins elle aura de chances de ressortir dans les résultats de Google.

C’est donc une raison supplémentaire de bien comprendre ce qu’attendent les visiteurs lorsqu’ils tapent leur recherche.

La concurrence.

Pour savoir si un mot-clé est concurrentiel ou non, vous allez devoir étudier les 10 premiers sites qui apparaissent lorsque vous le tapez dans Google.

Pour définir si une page concurrente est difficile, vous allez devoir évaluer :

  1. Sa pertinence, en vous demandant si elle répond correctement à l’intention de recherche de l’internaute qui a tapé ce mot-clé.
  2. Sa popularité. (Avec un outil comme la MozBar, vous pouvez connaitre le PageAuthority d’une page ce qui représente grossièrement sa popularité)

Dans cette vidéo je vous explique comment utiliser la MozBar.

Une fois que vous aurez étudié les 10 premières pages qui apparaissent dans Google, vous pourrez déterminer la quantité de travail que vous aurez à faire pour améliorer la Pertinence et la Popularité de la vôtre afin de les dépasser.

On trouve parfois des sites expliquant que, pour déterminer la concurrence sur une requête donnée, il faut regarder le nombre de résultats que Google indique lorsqu’on effectue une recherche avec ce mot-clé.

C’est FAUX !

La seule chose qui vous intéresse c’est d’apparaître dans les 10 premiers, car pratiquement personne ne visite la deuxième page de Google (source).

Qu’il y ait 5000 résultats ou 2 500 000 ne change donc rien.

Quel que soit le mot-clé que vous choisissez, vos concurrents seront toujours les 10 sites qui apparaissent sur la première page de Google.

Le nombre de recherche sur Google

La troisième valeur qui va nous intéresser c’est le nombre de fois qu’un mot-clé est tapé sur Google tous les mois.

On appelle communément cette valeur le « volume de recherche mensuel ».

Savoir quels sont les mots-clés les plus recherchés est évidemment très important, car si vous ne vérifiez pas cette valeur, vous risquez d’améliorer le référencement de votre site pour rien.

Si vous réussissez à placer votre page en première position sur un mot-clé que personne ne tape, d’après vous que va-t-il se passer ?

Rien !

Vous n’aurez pas de visite, car votre mot-clé n’intéresse personne.

Heureusement, il existe de nombreux outils qui permettent de connaître le nombre de recherche sur Google et je vais vous en présenter quelques-uns juste après.

Mais avant, voyons ce que vous allez faire des trois valeurs que vous venez de récupérer.

Que faire du volume, de la concurrence et de l’intention de recherche ?

Vous aimeriez surement savoir combien il faut de recherches par mois au minimum pour qu’un mot-clé soit intéressant.

J’ai une mauvaise nouvelle pour vous, il est impossible de répondre à cette question.

Les trois valeurs que vous avez déterminées (le volume, l’intention de recherche et la concurrence) ne peuvent pas être utilisées indépendamment les unes des autres.

Vous devez toujours les utiliser ensemble pour savoir si un mot-clé est intéressant pour vous ou non.

Si, par exemple, vous êtes une boutique en ligne et que vous trouvez un mot-clé avec 5000 recherches mensuelles, mais une intention d’achat nulle, il y a des chances pour que vous n’ayez aucun intérêt à positionner votre page dessus.

Inversement un mot-clé avec un faible (mais pas inexistant) nombre de recherches par mois, mais une grosse intention d’achat et une concurrence faible pourra rapidement devenir rentable pour vous.

Alors, comment faire ?

Personnellement j’utilise souvent un système de notation.

Pour chaque mot-clé j’attribue une note sur 10 à chacune des trois valeurs.

Ce qui peut donner par exemple :

  • Mot-clé 1 : concurrence 5/10, volume : 4/10, intention 8 /10.
  • Mot clé2 : concurrence 2/10, volume : 8/10, intention 8 /10.

Je calcule ensuite la moyenne et je peux donc voir quel mot-clé est le plus intéressant.

  • Moyenne mot-clé 1 : 5,67/10
  • Moyenne mot-clé 2 : 6/10

Bien sûr pour automatiser tout ça, gagner du temps et vous simplifier la vie je vous conseille d’utiliser un tableur comme Google Sheet (ce genre de formule est très simple à ajouter).

Les générateurs de mots-clés.

 

3 générateurs de mots clés

Depuis le début de ce guide, nous avons vu les points importants à prendre en compte AVANT de faire votre recherche de mot-clé.

Il est donc temps maintenant que je vous présente quelques services qui vont vous permettre de les trouver facilement.

Ici, je me suis intéressé à 3 outils gratuits que Google met à notre disposition, mais sachez que ce ne sont pas les seuls et qu’ils en existent beaucoup d’autres payants (mais aussi plus efficaces).

Bien que ces outils soient pratiques, ils ne doivent pas remplacer un bon brainstorming entre amis/collègues, utilisez-les en complément plutôt qu’en remplacement.

Google keyword planner.

C’est sans doute l’outil de suggestion de mot-clé le plus connu.

Il a subi un lifting il y a quelque temps, rendant l’obtention du nombre de recherches mensuel plus difficile.

Mais heureusement, il est toujours possible de l’utiliser pour récupérer cette précieuse information.

Je vous montre comment faire dans cette vidéo.

Google Trends.

C’est un outil que peu de personnes conseillent lorsqu’il s’agit d’effectuer une recherche de mot-clé et c’est particulièrement dommage.

En effet, Google Trends en plus de fournir quelques suggestions supplémentaires, vous permet de savoir qu’elle est l’évolution du nombre de recherches sur un mot-clé dans le temps.

Vous pouvez ainsi voir s’il y a de plus en plus de monde qui s’intéresse à la requête qui vous intéresse ou si, au contraire, elle perd de l’intérêt aux yeux des internautes.

Personnellement travailler le référencement de mon site sur un mot-clé qui décroit de jour en jour ne m’intéresse pas trop.

Dans cette vidéo je vous montre comment utiliser Google Trends.

Google Suggest.

Saviez-vous que Google vous donne tous les jours des dizaines de suggestions de mot-clé ?

Eh oui, lorsque vous tapez un mot-clé dans le champ de recherche de Google, il essaie de vous faire gagner du temps en complétant ce que vous avez commencé à indiquer.

C’est très intéressant pour l’utilisateur lambda qui aura donc moins de lettres à taper, mais c’est également une véritable mine d’or pour vous qui cherchez des idées de mots-clés pour votre référencement.

Je vous ai fait une courte vidéo où je vous montre comment utiliser Google Suggest et vous verrez également qu’il existe deux endroits supplémentaires où Google vous propose des idées de mots-clés.

Il existe beaucoup d’autres logiciels en ligne dédiés au référencement naturel.
Ils peuvent vous permettre de trouver vos mots clés, d’étudier vos concurrents, de faire un audit de votre site, etc.

Si ça vous intéresse, j’ai créé une sélection d’outils SEO que je trouve utiles et que je vous invite à consulter.

Connaître les mots-clés d’un site

Ah, si seulement il était possible de trouver les mots-clés d’un site concurrent, ne serait-ce pas super ?

J’ai une bonne nouvelle pour vous, c’est possible !

Des outils comme Semrush, Ahrefs ou Yooda Insight vous permettent de le faire très facilement.

Il suffit de mettre l’url de la page de votre concurrent dans l’un de ces outils pour obtenir la liste des mots-clés sur laquelle elle se positionne.

Vous pourrez ainsi savoir quelles sont les requêtes qui leur rapportent le plus de visiteurs et, par conséquent, celles qui sont susceptibles d’être également très rentables pour vous.

La longue traine.

Je ne pouvais pas terminer ce guide sur la recherche de mots-clés sans parler de la longue traine.

La théorie de la longue traine

La théorie de la longue traine

La longue traine est un concept connu depuis longtemps des statisticiens et qui a été popularisé par Chris Anderson dans son billet de blog (en anglais) The long Tail.

Dans cet article Chris explique que les sites qui vendent des produits numériques, comme Amazon ou Netflix, génèrent énormément de chiffre d’affaires grâce aux produits très peu connus du grand public.

En réalité, individuellement chaque produit ne génère que quelques dizaines de ventes par an.

Mais le cumul des ventes de ces références pourtant ignorées par la plupart des clients génère un chiffre d’affaires très important qui peut parfois dépasser celui des bestsellers (comme c’est le cas d’Amazon).

La longue traine en seo.

Cette théorie de la longue traine peut très facilement être rapportée au référencement naturel.

Sur la plupart des sites internet, une grande majorité du trafic apporté par les moteurs de recherche provient d’une multitude de mots-clés qui ne sont tapés que quelques dizaines de fois par mois.

Ce principe de longue traine nous permet donc de définir 3 types de mots-clés différents.

  • Les mots-clés de tête: c’est l’équivalent des Bestsellers, ils sont caractérisés par un volume de recherche mensuelle énorme, mais aussi une concurrence très rude et une intention d’achat assez faible.
  • Les mots-clés intermédiaires: Le volume de recherche sur ces mots-clés est intéressant sans être astronomique, certains mots auront une concurrence rude tandis que d’autres auront été oubliés des concurrents et enfin l’intention d’achat peut être très intéressante (comme inexistante).
  • Les mots-clés de longue traine:  ne sont tapés que quelques fois par mois par les utilisateurs, la concurrence est souvent inexistante, mais l’intention d’achat peut être très forte.

Comment utiliser les mots-clés de longue traine ?

Lorsque vous ferez votre recherche de mot-clé, vous trouverez des dizaines de requêtes appartenant à la longue traine.

L’intention d’achat pour ces expressions étant très fortes et la concurrence très faible, vous serez sans doute tenté de travailler le texte de vos pages pour qu’elles se positionnent dessus.

Le problème c’est qu’en procédant ainsi, vous devrez optimiser des milliers de pages sur des milliers de requêtes différentes avant d’obtenir un trafic décent.

Ma recommandation à ce niveau est de considérer les mots-clés de longue traine comme ce qu’ils sont réellement : c’est-à-dire « des mots qui n’intéressent pas grand monde, mais qui de temps en temps vous rapporteront quelques visites ».

Laissez-les donc vivre et au fur et à mesure que vous améliorerez la popularité globale de votre site vos pages se positionneront naturellement sur ce type de requêtes.

Vous pourrez, en complément, faire de temps en temps une analyse de vos mots-clés de longue traine afin de repérer quelques opportunités, ce que j’appelle personnellement des « coups faciles ».

En utilisant Semrush, Ahrefs ou Yooda Insight, vous pourrez repérer les mots-clés de longue traine sur lesquels vos pages apparaissent entre la position 11 et 20.

Dans ce genre de cas, une optimisation simple et rapide peut vous permettre d’apparaître dans les 10 premiers résultats de Google et donc vous rapporter quelques visiteurs supplémentaires par mois.

Je parle bien ici d’optimisation simple, comme rajouter un paragraphe de quelques lignes où modifier un sous-titre.

Une fois encore l’idée n’est pas de passer plusieurs heures à améliorer votre page pour un mot-clé qui ne vous rapportera que quelques visites par an.

Voilà, dans ce guide vous avez ce qu’il vous faut pour faire une recherche de mots-clés efficace et éviter les erreurs que la plupart des débutants font (et qui leur coûtent beaucoup de temps et d’argent).

Bien sûr, il reste encore du travail avant que votre site ne soit premier sur Google et si vous désirez connaître le chemin exact pour y parvenir, je vous invite à cliquer sur le lien ci-dessous pour découvrir la méthode P² que j’ai créée et que j’utilise pour référencer les sites e-commerce.

Cliquez ici pour télécharger gratuitement mon guide : la méthode P²
Mots-clés référencement : choisir les bons et éviter les pièges !
4.2 (84%) 5 votes

4
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
2 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
NassimOlivierrobert Recent comment authors
  Subscribe  
plus récent plus vieux
Recevoir un email pour
robert
Invité
robert

Bonjour comment alors optimisé une page ou la page principale avec un mot clef souhaite qui stagagne entre 40 et 60 .

Nassim
Invité
Nassim

Salut Olivier,
Super article. Petite question : as tu une préférence coté outils entre SEMRush,Yooda et Ahrefs. J’ai testé les deux derniers et je suis un gros fan de Ahrefs.
A plus !