URL canonique : définition et utilisation pour un bon SEO !

URL canonique, balise canonical, rel canonical, que veulent dire tous ces termes et comment utiliser l’URL canonique pour améliorer votre SEO et corriger les problèmes de duplicate content ?

C’est ce que nous allons voir dans ce guide !

Si vous voulez en savoir plus sur le référencement naturel et apprendre à positionner votre site en première page de Google, je vous invite à découvrir ma formation SEO .
Tout savoir sur l'url canonique en SEO

SOMMAIRE:

URL canonical: définition.

L’URL canonical permet d’indiquer aux moteurs de recherches qu’elle est, parmi un ensemble de pages similaires, la page qu’ils doivent prendre en compte.

On trouve souvent sur Internet les termes « balise canonical », « meta canonical », « balise canonique » ou encore « rel canonical ». Tous ces termes, bien qu’inexacts, désignent tous la même chose : l’URL canonique.

À quoi sert l’URL canonique ?

L’un des problèmes majeurs des moteurs de recherche est de gérer les nombreux contenus dupliqués qui existent sur Internet.

En effet, l’enregistrement des pages dans leur base de données nécessite beaucoup d’espace de stockage et leur coûte donc très cher.

Lorsqu’un moteur de recherche rencontre une page similaire à une autre, il doit donc choisir laquelle il enregistrera dans son index (c’est-à-dire sa base de données) afin de ne pas surcharger ses serveurs inutilement.

C’est là que l’URL canonique entre en jeu : elle va indiquer au moteur de recherche quelle est la page d’origine qu’il doit prendre en compte

Toutes les pages ayant une URL canonique différente de leur propre URL seront alors ignorées par les moteurs de recherche.

Comment ajouter une URL canonique en HTML ?

Pour ajouter une URL canonique à votre page, il suffit d’insérer entre les balises <head> et </head> le code suivant:


URL canonique: une solution pour les problèmes de contenu dupliqué.

URL canonique: une solution pour les problèmes de contenu dupliqué

L’URL canonique a été créée dans le but de solutionner les cas de « duplicate content », ou contenu dupliqué en français.

Il serait donc dommage de vous en priver si vous rencontrez ce genre de problème sur votre site.

Voici quelques exemples de cas de figure dans lesquels il peut être utile d’ajouter une URL canonical à vos pages.

L’affichage de la catégorie dans les URL.

Sur les sites e-commerce il n’est pas rare que le nom de la catégorie dans laquelle un produit se trouve apparaisse dans l’URL de la fiche produit.

Le problème c’est que lorsque vous décidez d’afficher votre produit dans deux catégories différentes cela génère deux URL distinctes qui affichent la même fiche produit, on se retrouve alors avec un cas typique de duplicate content.

En ajoutant « URL canonique » sur vos pages vous indiquerez à Google quelle est la page favorite que vous souhaitez voir apparaître dans ses résultats de recherche.

Les systèmes de filtre et de tri.

Ce type de duplicate content apparaît sur les boutiques en ligne et également sur tous les sites qui affichent des listes avec des fonctionnalités de tri ou de filtre.

À partir du moment où des URL différentes sont générées en fonction des filtres et de l’ordre choisi il y a un risque de duplicate content.

Car même si les pages ne sont pas totalement identiques il n’y a finalement que l’ordre des éléments qui change.

Vos pages sont alors trop similaires pour Google, il choisira donc une seule version et ignorera les autres.

Plutôt que de prendre le risque de laisser Google choisir une version de votre page peu performante il est préférable d’utiliser l’URL canonique pour lui indiquiez celle que vous préférez qu’il enregistre dans son index.

L’URL canonique pour se protéger du vol de contenu.

Une autre utilisation de l’URL canonical, assez peu connue et pourtant très pratique, est de vous protéger en partie du vol de contenu.

Malheureusement sur Internet se faire voler son contenu est monnaie courante et si ça ne vous est pas encore arrivé, rassurez-vous, ça ne devrait pas trop tarder.

L’URL canonique ne vous protègera pas de l’ensemble des techniques de vol de contenu, mais diminuera grandement l’impact des méthodes les plus basiques comme le vol automatique via des robots.

En effet, un grand nombre de pages peuvent être découvertes, copiées et insérées sur un autre site de manière automatique à l’aide d’un script très simple à coder.

Ces robots étant très basiques, ils copieront l’intégralité du code HTML de votre page et intègreront donc sur leur propre site l’URL canonical qu’elle contient.

Cela aura pour effet d’indiquer explicitement à Google de ne pas prendre en compte la page qui vient d’être copiée et de garder l’originale (c’est-à-dire celle de votre site) dans son index.

En ajoutant une balise canonique sur l’ensemble de vos pages, vous vous protégez donc de ce type de copie, car toutes les pages créées par les robots seront alors automatiquement ignorées par Google, ce qui vous évitera de rencontrer des problèmes de duplicate content.

Différence entre redirection 301 et URL canonique ?

Du point de vue des moteurs de recherche, l’URL canonique et la redirection 301 ont à peu près le même rôle.

Elles indiquent au moteur d’ignorer une page au profit d’une autre.

La page ignorée ne sera donc pas enregistrée dans l’index du moteur et la popularité des liens qui pointent vers elle sera transmise à la page d’origine.

Cependant, pour les utilisateurs c’est bien différent.

En effet, la redirection 301 redirige à la fois les moteurs de recherche et les utilisateurs depuis l’ancienne page vers la nouvelle, tandis que l’URL canonique ne s’adresse qu’aux moteurs.

Si vous utilisez des URL canoniques à la place de redirections, les utilisateurs ne seront donc pas redirigés.

Cette différence est importante à saisir, car elle permet de comprendre comment se servir intelligemment des redirections 301 ou des URL canoniques.

Vous devez utiliser les redirections 301 dans le cas où une page n’a plus lieu d’exister et doit être redirigée vers une nouvelle URL.

Les URL canoniques seront ajoutées sur des pages utiles pour vos visiteurs, mais qui doivent être ignorées par les moteurs de recherche.

Attention, l’URL canonique n’est pas une solution miracle !

Il est important de comprendre que si vous utilisez l’URL canonique pour corriger des cas de duplicate content, c’est peut-être qu’il y a un problème technique sur votre site.

En effet, les systèmes de tri ou de filtres qui génèrent des pages peuvent souvent être optimisés (en utilisant le JavaScript et Ajax notamment) pour fonctionner sans créer de nouvelles pages.

C’est d’ailleurs souvent une bonne optimisation à faire, car les temps de chargement seront plus courts.

Donc avant de rajouter des URL canoniques un peu partout sans réflexion préalable, discutez avec votre développeur pour savoir si c’est bien la meilleure solution à mettre en place.

Comment ajouter une URL canonique sur WordPress ?

Dans la vidéo ci-dessous, je vous montre comment ajouter des URL canoniques sur votre blog Worpdress.

Voilà, j’espère que vous y voyez désormais un peu plus clair au niveau des URL canoniques.

Poster un Commentaire

avatar
  Subscribe  
Recevoir un email pour