Vivez la vie que vous méritez et apportez de la valeur au monde grâce au e-commerce

Comment Cadeau Maestro se différencie de la concurrence ?

J’ai eu le plaisir d’interviewer Candice de Cadeau Maestro. Elle nous explique quelques-unes des stratégies que ce site e-commerce met en place pour garder une longueur d’avance sur ces nombreux concurrents.

Afficher/masquer la transcription texte

Olivier Clémence : Bonjour, je suis actuellement avec Candice de Cadeau Maestro qui va nous parler un petit peu de qu’est-ce que c’est Cadeau Maestro et l’opération aussi qu’ils ont lancé récemment avec Iolite. Donc bonjour Candice.

Candice : Bonjour Olivier. 

O.C : Alors est-ce que tu peux nous présenter un petit peu Cadeau Maestro, qu’est-ce que c’est, depuis quand ça existe etc ?

C : Oui bien sur alors Cadeau Maestro c’est un site de e-commerce qui comme son nom l’indique, vend donc des cadeaux. Donc le site a été crée en 2009 par Sylvain Bruyère qui est actuellement le cogérant. En fait, le site a une histoire qui part d’un fait très personnel, qu’on prend souvent plaisir à raconter. En fait Sylvain Bruyère et sa conjointe avaient l’habitude de lors de la date d’anniversaire de leur rencontre, chaque mois de s’offrir un cadeau et c’est vrai qu’au bout de plusieurs mois, alors ça a quand même été assez long, il y a fallu quand même une cinquante de mois avant effectivement qu’ils arrivent au bout des idées cadeaux et là Sylvain s’est dit effectivement « je suis arrivé au bout de toutes les idées cadeaux que je pouvais trouver » que ce soit ou en boutique physique ou sur le web donc est-ce qu’il y a pas là une idée effectivement à creuser et est-ce qu’il y a pas un site qui pourrait être créer sur ce principe là qui pourrait regrouper des cadeaux ? Alors effectivement très généralistes, ça peut aller de l’objet déco, au jeu de société, à l’épicerie fine etc de façon à pourvoir proposer à tout le monde des cadeaux à tous les prix. Donc ça, c’est vraiment le fait d’origine qui a permis la création de Cadeau Maestro en 2009. Donc ça fait maintenant presque 7 ans donc c’est vraiment Sylvain Bruyère, qui à l’origine a un cursus informatique et marketing donc il était quand même un peu là dedans et il a créé ce site internet qui est parti vraiment au départ, qui a été créé chez lui. Donc il a monté le site et puis au fur et à mesure du développement des commandes, au départ, il envoyait des commandes chez lui et donc ensuite, sa conjointe Charline s’est jointe à l’aventure, un an plus tard, elle a terminé ses études elle l’a rejoint et c’est vrai qu’à partir de 2010, l’aventure Cadeau Maestro a vraiment été lancée. Donc ils ont cherché un local, de façon à pouvoir envoyer des commandes de façon un petit peu plus industrielle mais ça restait quand même une petite entreprise au départ et donc ils se sont basés puisqu’on est originaires de Saint-Étienne, dans la Loire, ils ont cherché un premier local qui pourrait servir à la fois d’espace de stockage logistique et envoi pour les commandes et également de boutique physique. Parce que ça, c’est vraiment un créneau que Cadeau Maestro a depuis le début, à savoir vouloir avoir à la fois un espace logistique pour vendre sur internet et une boutique physique pour aller rencontrer ses clients. Voilà. Donc depuis 2009, il y a eu différentes phases effectivement de croissance jusqu’à maintenant.

O.C : D’accord et du coup ça représente une grosse entreprise maintenant parce qu’ils sont partis à deux, vous êtes combien dans l’équipe au total ?

C : Alors actuellement chez Cadeau Maestro, on est onze, deux personnes à la boutique et neuf personnes auprès de l’entrepôt donc ils sont divisés effectivement en plusieurs métiers. On a l’aspect logistique donc effectivement la préparation, l’envoie des commandes etc, on a l’aspect bureau donc on va pouvoir avoir différents postes, le service client dont je m’occupe notamment, la mise en ligne des produits, le développement informatique, le web avec les réseaux sociaux etc, le référencement de notre boutique en ligne donc voilà maintenant on est une équipe de onze pour l’instant avec des croissances plus ou moins importantes puisque que nous il faut savoir qu’on a la période des fêtes de fin d’année qui est extrêmement importante pour nous, c’est la période où les gens font plus de cadeaux que d’habitude donc cette période là peut amener effectivement à doubler quasiment notre effectif notamment sur l’espace logistique et aussi un petit peu interne. 

Si comme cadeau maestro vous voulez augmenter votre nombre de visiteurs et votre chiffre d’affaires grâce au référencement naturel.

Cliquez ici pour découvrir GRATUITEMENT la méthode que j’utilise pour positionner mes sites en première page de Google.

O.C : D’accord et ça représente beaucoup de commandes par mois enfin du coup évidemment la période de noël est plus importante mais peut être lissée sur l’année tu as une idée du nombre de commandes que ça représente ?

C : Ben le problème c’est qu’effectivement c’est très variable alors je pourrais te donner un chiffre mais ça serait pas forcément très représentatif. On va dire que pour donner un ordre d’idées, par jour à peu près en période normale, on va être à peu près à une centaine de commandes à plus ou moins 20%, à peu près par jours. Après sur les périodes de noël donc vraiment sur novembre et décembre, généralement c’est un chiffre qui va être multiplié par 10 à peu près. Pour donner un ordre de grandeur. 

Olivier Clémence : Oui ok, d’où le besoin d’équipes supplémentaires à ce moment là parce que multiplié par 10, ça fait pas mal de préparation de commandes. 

Candice : Exactement.

O.C : D’accord, ok et donc toi tu disais que tu t’occupes du service client, c’est quoi ton rôle exactement dans l’équipe ?

C : Alors moi mon rôle, il faut savoir que chez Cadeau Maestro, on est quand même effectivement alors on est assez nombreux puisqu’on est neuf dans un entrepôt mais on est quand même obligé d’être un petit peu tous polyvalent. Donc moi je m’occupe principalement du service client, à savoir la réception des appels des clients, des mails, les réponses aux questions, la gestion de, alors plus ce qui va être à ce moment là en aval de la commande, c’est à dire si généralement je vais intervenir généralement quand il y a un problème, soit par exemple une livraison qui est en retard, un produit qui est arrivé cassé, un colis qui n’a pas été livré etc, quand les clients ont des doléances suite à la commande. Et je vais aussi par contre intervenir en amont dans la rédaction de fiches produits. Voilà donc ça, les fiches produits c’est quand même ce qui fait un petit peu notre spécificité aussi chez Cadeau Maestro, puisqu’on met en ligne nos propres produits et on doit aussi apporter une plus value dans le sens où on va prendre nos photos lorsqu’on met les produits en ligne et ce qu’on aime beaucoup aussi faire c’est quand on a le temps, parce que malheureusement on peut pas le faire sur tous les produits, c’est faire des vidéos et des GIF. Voilà ça c’est un petit peu notre marque de fabrique, on aime faire ça en interne, voilà quand on a des produits qui sont sympas, qui sont rigolos, on aime les mettre en valeur par ces outils là. 

O.C : Alors j’ai évidemment visité le site que je connaissais déjà un peu avant et c’est vrai qu’on sent qu’il y a quand même un soin apporté globalement dans tout le site qui est déjà très joli et qui fonctionne très bien et c’est vrai que les fiches produits sont pas mal du tout. Il y a un vrai travail en fait, pour mettre en valeur les produits je trouve. Et moi je traite avec beaucoup d’e-commerçants et c’est vrai que des fois, on est assez étonné de voir sur leur site ils n’ont pas passé beaucoup de temps à travailler leur fiches produits alors que, à priori, c’est quand même ce qui va déclencher la vente au final. Et est-ce que justement par rapport à des produits où tu as des vidéos et d’autres où tu n’en as pas, vous avez un retour par rapport au nombre de ventes ? Est-ce qu’il y a beaucoup plus de ventes ? Vous ressentez l’impact, c’est quelque chose que vous avez mesuré peut être ?

C : Oui effectivement. C’est vrai qu’on monte les produits alors on n’apporte pas forcément plus de soins aux fiches sur lesquelles effectivement il y a des vidéos ou il y a des GIF où il y a des photos qui sont prises en conditions particulières mais c’est vrai que généralement le fait de voir le produit mis en situation, c’est tout de suite beaucoup plus parlant au client. Le voir effectivement en deux dimensions sur une photo c’est une chose, que la photo soit bien faite, descriptive, qu’il y ait une photo avec une ambiance, une atmosphère c’est une chose mais effectivement le fait de voir le produit déjà entre les mains, alors même si nous on essaye très souvent de faire des photos mains pour donner un ordre d’idée mais c’est très important aussi d’avoir le produit et que la personne puisse savoir effectivement comment s’en servir, comment elle va l’utiliser, où elle va le mettre etc ? Donc ça, ça a un impact effectivement, alors on aimerait le faire sur toutes les fiches, on est en train de le développer parce qu’on a un graphiste, qui est nouvellement arrivé, qui essaye de développer ça. Le seul problème de la vidéo c’est que ça prend encore beaucoup de temps. Même si on veut le faire voilà entre réaliser les vidéos, les monter etc, ça prend énormément de temps mais c’est sur que c’est une plus value effectivement et puis nous on aime ça en plus. On prend beaucoup de plaisir à le faire. 

O.C : Ok, donc oui voilà tu nous a expliqué un petit peu tout ce que tu faisais, est-ce que tu as, alors parmi mes lecteurs donc les e-commerçants, une des problématiques qu’ils ont c’est le manque de temps, est-ce que toi tu as des petites astuces ou des outils qui te permettent de gagner du temps dans ton travail que tu pourrais partager ?

C : Alors des astuces peut être pas mais effectivement il y a certaines choses qui peuvent être faites et puis on a des outils aussi, bien sur, qui nous aident à gagner du temps, à travailler mieux effectivement. Alors ce qui est important, moi ce qui m’aide, c’est que je suis là à la fois au moment où la fiche produit est créée c’est à dire, je connais très très bien mes produits. Il faut savoir que chez Cadeau Maestro actuellement on a, à peu près, 5000 références qui sont en stock. Là en ce moment en plus les fêtes arrivant, on a entre 5 et 10 nouveautés par jour donc ce qui représente un volume de produits qui est quand même relativement dense. Le fait de bien connaître ses produits, ça c’est déjà extrêmement important, de rédiger les fiches, de savoir de quoi on parle, de pas être obligé de transférer une personne par exemple ou si on a des choses à mettre en valeur, la personne passe par 5 intervenants différents, qu’elle ait plusieurs interlocuteurs avant d’avoir l’information finale, ça c’est une première chose. Donc la connaissance des produits effectivement. Bon après j’allais dire il y a pas de secrets, le fait d’être organisé, effectivement ça aide aussi notamment les personnes qui gèrent les services clients, le fait d’être organisé et patient, ça c’est deux qualités qui à mon avis, sont essentielles et puis au point de vue plus on va dire technologique, nous on a récemment mis en place un ERP donc on a un an de recul maintenant puisqu’il a été mis en place mi septembre 2015. Alors à mettre en place un ERP, alors je pense que les lecteurs savent un petit peu ce que c’est effectivement. Nous auparavant, on était exclusivement sous Prestashop donc moi je garde maintenant quand même les deux, j’ai quand même Prestashop et j’ai un ERP aussi mais voilà tout doucement je vais faire une transition pour travailler à terme que sur l’ERP, grâce à l’ERP. Donc ça effectivement, alors c’est quand même très lourd à mettre en place, il faut dire aussi, moi il m’a bien fallu 3-4 mois pour être à peu près à l’aise. Parce qu’effectivement avant on a des mécanismes qui sont déjà mis en place et bien installés et l’ERP ça aide énormément en terme de gain de temps, en terme de productivité, ça facilite énormément la vie. Donc je vous le recommande, j’ai l’expérience maintenant, je peux vous dire qu’un ERP c’est vraiment super utile. 

O.C : Et qu’est-ce que tu fais justement avec ton ERP qui te fait gagner du temps par exemple ? Tu as des exemples ?

C : Ben notamment par exemple pour tout ce qui est le suivi des commandes, les discussions avec les clients, même en terme logistique, le renvoie des commandes, c’est à dire que c’est tout groupé en fait, j’ai toutes les informations qui sont au même endroit. Ça c’est vraiment important et je peux agir aussi, effectivement sur la logistique, sur les commandes, sur le stock. Il y a énormément de choses qui peuvent être faites, via un ERP et là on est en train justement et l’ERP nous aide à faire ça, ça va être mis en place prochainement sur l’ERP, on va lancer chez Cadeau Maestro là on est encore effectivement ce sont les prémisses mais on a lancé la personnalisation de certains produits. Chose qu’on ne faisait pas avant, on se contentait de vendre les produits sans pouvoir les personnaliser. Donc ça c’est vraiment quelque chose qui va être développée dans les mois, dans les années à venir et l’ERP va nous aider à faire ça. 

Olivier Clémence : D’accord, ok. Donc tu nous as expliqué un petit peu comment Cadeau Maestro a été créé mais la boutique cadeaux ça reste quand même quelque chose de très concurrentiel sur internet, comment Cadeau Maestro arrive à sortir du lot, à se mettre en avant par rapport à ses concurrents en fait ?

Candice : Effectivement. Ce qu’on peut dire c’est que nous on a vraiment vu une fracture à un moment donné, à savoir qu’il y a encore, quand on a commencé vraiment au début des années 2010, on était à peu près on va dire une demi douzaine de petits sites, quasiment tous des sites français, à se faire une concurrence mais qui était quand même relativement saine puisque certains, il y a des sites de cadeaux, je pense que tu connais un peu, qui sont un petit peu plus sur l’aspect geek, je citerais pas de noms mais effectivement, on voit de quels sites on veut parler. Il y en a qui vont être, par exemple, plus sur la déco donc c’était quand même assez segmenté et c’était tous des petits sites. Et puis là maintenant, on a vu arriver il y a 2-3 ans, de très gros sites qui sont des sites étrangers, qui ont bien évidemment beaucoup plus de moyens, et qui effectivement vont modifier un petit peu la concurrence telle quelle était établie donc ça nous a obligé nous effectivement à repenser notre positionnement, nos méthodes etc donc voilà. Il y a plein de choses qui peuvent être faites pour essayer de, j’allais dire pour essayer de griller les concurrents non mais pour essayer de rester performant que ce soit en terme de SEO, en terme de référencement naturel etc. L’aspect plus technique on va dire. Sur le SEO et le référencement naturel c’est un de mes collègues qui s’en occupe donc bon moi je n’ai pas forcément ces connaissances techniques là pour rentrer dans les détails. Faut savoir que chez Cadeau Maestro, tout le référencement naturel est fait en interne. On ne délègue rien, c’est tout géré par nous. Donc c’est un de mes collègues effectivement qui gère ça et depuis le début ça a toujours été un choix de notre part, voilà. On veut garder le contrôle là dessus et la main mise là dessus. Après bon voilà, il y a d’autres choses aussi, au début c’est vrai qu’on faisait pas du tout par exemple d’AdWords ou des choses comme ça. Maintenant on s’y est mis un petit peu. Ça reste effectivement autre chose qu’on envisage et qu’on garde parce que c’est toujours utile mais voilà chez Cadeau Maestro, on a vraiment cet aspect là de référencement naturel qui est super important. On va se démarquer aussi sur le site en tant que tel par plusieurs choses. Donc tu as dis que tu avais eu l’occasion de te rendre sur notre site. Je ne sais pas si tu as fait attention on a un moteur de recherche, qui est intégré en fait au site donc sur Cadeau Maestro. Ça on est les seuls en France en fait, et en Europe je pense, à le proposer. C’est un moteur de recherche qui va permettre à nos clients de trouver un cadeau. Donc on a vraiment un effet d’entonnoir qui va se créer puisqu’on propose à nos clients en fait de trier par, pour les destinataires du cadeau, par sexe, par occasions, par budget, par hobby de la personne de façon à essayer parmi, parce qu’on propose quand même comme je te disais plus de 4000 voire 5000 idées cadeaux, de façon à permettre à la personne de trouver très rapidement le cadeau qu’elle souhaite avec tous ces critères là. 

O.C : Ça permet de trouver un cadeau si tu ne sais pas ce que tu veux encore comme cadeau en fait. 

C : Voilà exactement, parce qu’il y a quand même peu de gens qui viennent en se disant « j’ai vu ce produit, je veux ça » etc, sans compter les gens qui nous connaissent pas parce qu’évidemment il y a encore beaucoup de gens qui nous connaissent pas donc voilà le but c’est pas de perdre les gens en leur disant « vous avez 200 000 ou 300 000 pages, vous allez devoir passer des heures et des heures sur notre site ». Si vous aimez notre site et que vous aimez vous y promener c’est très bien mais on vous propose aussi des outils qui vous permettent d’aller plus vite dans votre recherche et de gagner du temps, voilà. Ça c’est important, c’est une chose aussi qu’on a sur le site, voilà. Ce qui a de bien aussi, ce qui nous différencie un peu de la concurrence c’est le fait qu’on ait vraiment des cadeaux à tous les prix. Ça c’est quelque chose aussi qui nous permet de nous différencier. On peut avoir des cadeaux, ça commence à 1€ jusqu’à plusieurs centaines d’euros afin que tout le monde puisse trouver le cadeau qu’il souhaite même avec un petit budget. Voilà on encourage aussi effectivement nos clients, puisqu’à partir de 40€ on offre les frais de port pour une livraison en Point Relais, ça peut être intéressant de ne pas payer les frais de port. Voilà et puis j’allais dire la chose sur laquelle on peut mettre l’accent aussi c’est qu’on est une entreprise française. Et ça effectivement, ça rassure aussi les clients, que de pouvoir avoir un interlocuteur en France, quand on appelle, on appelle en France. On n’est pas sur une plate-forme téléphonique ou quoique ce soit, on a directement un interlocuteur où on est bien présent, on a une boutique en France donc voilà c’est vraiment tout ces aspects là qui nous permettent encore aujourd’hui de faire face aux concurrents. 

O.C : Et donc en l’occurrence s’ils appellent c’est à priori sur toi qu’ils vont tomber s’ils ont un problème avec leur commande ?

C : Généralement oui, alors ce n’est pas toujours pour des problèmes, ça peut être effectivement pour une question plus technique, par exemple, « j’ai mal compris les frais de port comment ça fonctionne ? Réexpliquez-moi » ou « je cherche ce produit il n’est plus disponible sur le site » etc voilà mais effectivement quand les gens appellent, si vous téléphonez chez Cadeau Maestro vous allez tomber sur moi. 

O.C : D’accord très bien. Tu disais donc le référencement vous le faites en interne alors parce que donc tu me dis que ça a toujours été comme ça, c’est une volonté de votre part, est-ce que tu sais les raisons pour lesquelles vous faites ça vraiment en interne ?

C : D’une part effectivement c’est pour garder la main mise dessus, ça c’est une première chose et je t’avouerais que ça a toujours été comme ça parce qu’on garde un petit peu cet esprit de, alors j’allais dire entreprise familiale entre guillemets mais c’est très important pour nous de pouvoir se dire voilà, on sait ce qu’on fait et puis je pense qu’il y a aussi l’aspect confiance parce qu’on a parfaitement confiance en notre équipe et on sait qu’on peut effectivement construire forcément, voilà on a peut être pas effectivement en terme d’effectifs, on aura pas 3, 4, 5 personnes qui seront sur ce poste là, on en a qu’une mais voilà on a une personne qui est vraiment toujours au fait, qui se tient toujours au fait des actualités, qui recherche tous les jours ce qui peut être fait, ce qui peut être mise en place. Voilà on peut faire par exemple des tests Ad, on en a assez régulièrement sur le site qui sont mis en place donc on a toujours cette volonté effectivement alors de garder la main mise dessus parce qu’on sait voilà pour l’instant ça a bien fonctionné par le passé donc il y a pas de raisons que ça ne continue pas à bien fonctionner. 

O.C : Oui, c’est vrai que le référencement c’est très essentiel en fait pour le e-commerce enfin du moins c’est une stratégie très efficace si on sait y faire et c’est vrai que autant je trouve que les agences sont capables techniquement de faire beaucoup de choses, autant elles ne sont pas au sein de l’entreprise et quand il va s’agir de rédiger un article invité, de répondre à un interview ou des choses comme ça, ça va être compliqué quand on est pas au sein de l’entreprise et qu’on a pas le feeling enfin le truc qui fait que l’entreprise fonctionne. D’autant plus, comme tu dis, vous êtes une entreprise, vous n’êtes une multinationale non plus, donc votre façon d’être en fait est importante et faut pas que ce soit dénaturé par une entreprise. Et c’est vrai que c’est quelque chose que moi je conseille à mes lecteurs c’est que, c’est peut être mieux de se former pour le référencement et après de le faire soi-même pour garder son identité et faire les choses proprement. Parce qu’après on peut aussi tomber sur des référenceurs qui vont faire les choses un peu, on va dire olé olé et qui du coup peuvent être plus négatives qu’autre chose et voilà. Après je trouve que voilà, c’est un choix mais c’est vrai que pour garder son identité, ce n’est pas évident de s’adresser à une entreprise externe et je trouve que oui c’est une bonne stratégie si on a quelqu’un en interne qui est là pour le faire régulièrement. Alors donc, tu as un peu répondu à la question que j’avais après, comment vous amenez les clients sur votre site ? Donc je pense qu’il y a déjà le référencement évidemment et est-ce que vous utilisez d’autres cadeaux ?

C : Alors il peut y avoir effectivement plusieurs choses donc comme je te disais soit le SEO, le SEA donc voilà qui font venir un petit peu les gens, le référencement naturel effectivement. On a bien évidemment compris, il y a plusieurs années, l’importance des réseaux sociaux aussi. Donc nous on est présent les plus gros réseaux sociaux sur lesquels on est présent bien évidemment Facebook, Twitter, Google+ et Instagram voilà qui sont les principaux on va dire sur lesquels on est présent donc voilà. Après ce qui fait venir les gens il y a aussi les visites directes. Bon ça c’est tant mieux quand ça arrive aussi et puis ce qu’on essaye de développer un petit peu c’est notre présence par le biais de la communication quand on peut le faire bon alors ça peut être très variable, ça peut être par exemple être contacté par des magasines qui veulent faire figurer nos produits sur certaines de leur page. Voilà on est apparu déjà plusieurs fois dans des émissions de télé, sur les magasines, sur de la presse écrite, sur des choses comme ça. Après il y a les articles presse on va dire plus économiques aussi. Là on va être vraiment plus en local ou en régional puisqu’on a quand même un suivi qui est assez régulier de la part de la presse écrite économique. Et puis aussi et bien sur la boutique, là encore à un niveau plus local qui assure vraiment une présence qui est très ancrée à Saint-Étienne alors je suis désolée pour ceux qui sont de Saint-Étienne qui ne connaissaient pas mais on est très bien installé, on est ancré effectivement dans la région Stéphanoise donc ça c’est vraiment un ensemble de facteurs qui va faire qu’on peut voilà. Et puis le fait, j’allais dire la première chose aussi, c’est qu’on existe depuis 2009 donc ça c’est important aussi. On n’est pas arrivé sur le même secteur en 2014. On n’a pas été les premiers, je crois que les premiers effectivement il me semble le tout premier qui s’est positionné c’est 2004 donc eux ils étaient quand même déjà très très en avance mais voilà nous on est entre 2008 et 2009 donc ça nous permet aussi d’être bien ancré. 

Olivier Clémence : Oui, ça fait déjà donc 8 ans et donc du coup ça représente beaucoup sur internet. C’est assez énorme. Est-ce que vous utilisez un petit peu l’e-mailing, les newsletters pour faire revenir vos clients, vos anciens clients ou vos prospects sur votre site ?

Candice : Oui effectivement alors on a des newsletters alors effectivement qui sont faites là maintenant on a modifié un petit peu le rythme parce qu’il s’agit aussi de s’adapter aux clients, au début on tâtonne un peu, savoir exactement ce qu’on va mettre en place et puis donc là maintenant effectivement alors il y a plein de petits systèmes qui existent, il y a effectivement des newsletters qui sont envoyées donc soit des newsletters ponctuelles pour certains événements par exemple la newsletter effectivement qui va partir pour noël etc des choses comme ça. On a sinon des newsletters quasiment toutes les semaines donc newsletters du site internet de la boutique aussi, voilà. Il y a des communiqués de presse qui sont fait aussi enfin voilà il y a pas mal de petites choses comme ça dans l’année et puis après des choses plus techniques pour faire revenir ou rester les visiteurs, tout ce qui va être les relances panier, etc, les mails, les sms etc, des choses comme ça. Là c’est un peu plus technique donc là je ne vais pas trop en dévoiler. Ça fait parti de la confidentialité de Cadeau Maestro mais bon voilà c’est des choses qu’utilisent aussi assez régulièrement d’autres sites internet. 

O.C : D’accord ok. Et tu m’as dit pour les réseaux sociaux là quel le réseau qui, enfin je ne sais pas si tu as les chiffres mais quel est d’après toi le réseau qui rapporte le plus de visites dans le domaine ?

C : C’est difficile à dire alors ce serait entre Facebook et Twitter, ça c’est sur. Parce que Google+ c’est un petit peu plus marginal et Instagram pour l’instant c’est… Instagram on a des bons retours aussi mais on va dire que je pense que c’est quand même Facebook qui pour l’instant, voilà c’est celui qui a été créé aussi en premier donc les visites datent d’un peu plus longtemps. Voilà et puis c’est celui sur lequel on peut faire le plus d’échange effectivement avec les personnes qui nous suivent. Faut savoir que sur Facebook on met très régulièrement en ligne alors bien évidemment quand on a des produits on met en ligne nos nouveautés sans assommer non plus les personnes qui nous suivent de nouveautés parce que le but c’est pas d’en faire un site commercial, c’est de mettre en avant vraiment quand on a un coup de cœur pour un produit, on veut le faire partager à nos clients, pour attirer leur attention ça c’est super sympa, on vient de le mettre en ligne, c’est rigolo ou décalé ou nouveau ou design etc. Et puis aussi on partage beaucoup de notre quotidien, voilà. Il faut savoir qu’on est une équipe, je veux dire on est une structure un petit peu familiale puisqu’on est peu nombreux et qu’on se connaît tous, voire même certains depuis plusieurs années donc on a effectivement cette volonté là de faire partager un petit peu notre quotidien. Par exemple là on vient d’emménager il y a une quinzaine de jours dans un nouvel entrepôt, on mettait régulièrement des photos de la construction, du bâtiment, on a mis les photos du déménagement, de l’installation etc. Quand on fait par exemple, chaque année on fait une journée de cohésion où tous les salariés se retrouvent on fait des activités sportives, culturelles etc, ça on le partage donc on fait des repas, des choses comme ça entre nous, on le partage volontiers. Donc ça c’est aussi un vecteur pour montrer aux gens voilà ce que vous voyez ce n’est pas factice, il y a vraiment …

O.C : La dimension humaine de …

C : Voilà il y a cette dimension là qui est réelle et qui existe et ça on aime le partager. On ne dévoile pas toute notre vie privée non plus bien sur, et puis ça serait pas très intéressant pour tout le monde mais voilà dévoiler par exemple notamment ce dont on va parler peut être par la suite, le Iolite Express.

O.C : Oui.

C : Voilà nous, on a des chiens dans notre bureau, il faut savoir que voilà il y a d’autres collègues qui ont des animaux. Les animaux sont bienvenus chez Cadeau Maestro, donc on travaille, on a deux goldens et un bouledogue anglais. On travaille avec eux donc voilà ça on le partage aussi c’est quelque chose qui pour nous est naturel. 

O.C : Oui donc voilà, ça tombe très bien, c’était la question que j’avais juste après. Donc moi je t’ai interviewé parce que j’ai reçu un mail assez amusant où on me disait que je pouvais être livré par un chien. Donc j’ai trouvé ça très drôle donc le chien c’est Iolite, et donc j’ai vu une vidéo et j’ai trouvé ça très amusant donc c’est pour ça que je voulais t’interviewer alors est-ce que tu peux nous dire ce que c’est et voilà d’où vient cette idée et voilà et présente nous ça s’il te plaît ?

C : Alors en fait, donc les livraisons par Iolite qui s’appellent donc le Iolite Express c’est une idée que j’ai eu parce qu’on cherchait un petit peu à faire le buzz pour le premier avril. Généralement on lance une petite blague, on fait un petit quelque chose toujours pour le 1er avril, et là on s’est dit, on cherchait une idée, quelque chose qui sorte un petit peu de l’ordinaire, qui soit un peu décalé et c’est vrai qu’à cette époque là, je sais qu’il y avait eu des grosses grosses discutions, on parlait beaucoup sur les livraisons en une heure ou les livraisons par drone etc donc là c’était vraiment hyper immédiat des livraisons l’aspect hyper connecté et je me suis dit, j’ai eu une idée en me disant « est-ce qu’on prendrait pas le contre pied de ça ? » en humanisant au contraire la livraison et du coup je me suis rappelée alors je ne sais pas pourquoi, je pourrais pas te dire les connections qui se sont faites dans mon cerveau mais j’ai pensé en fait à l’époque des livraisons par diligences ou par chevaux qu’on appelle pony express et je me dis est-ce qu’on ferait pas le Iolite Express c’est à dire la livraison par toutou. Ça, ça pourrait être une idée qui serait un petit peu rigolote. Effectivement c’est parti d’une blague en me disant ben voilà le chien effectivement est-ce qu’il ne serait pas susceptible de faire une livraison, est-ce que ça serait pas quelque chose qui serait rigolo ? Et en fait de cette blague là, ça a vraiment généré un petit buzz et il y a vraiment des sites qui nous ont contacté en disant, « mais c’est vrai ? Comment ? Est-ce qu’on peut voir ça ? » etc. Donc ça a vraiment fonctionné tout de suite et les gens nous ont cru. On leur a dit, bien sur, effectivement pour l’instant que c’était une plaisanterie pour le 1er avril mais est-ce qu’on ne pourrait pas réfléchir voilà, qu’on mette en place effectivement. Alors voilà, ça reste pour l’instant encore assez exceptionnel puisqu’on a mis un système en place mais qui va quand même permettre des livraisons grâce à Iolite voilà donc ce qui était au départ qu’une plaisanterie, finalement va être mise en place. Donc pour les gens qui habitent dans Saint-Étienne et sa région, je suis désolée là encore si vous habitez Paris, ça fera un petit peu loin pour Iolite. Donc on a mis en place en fait pour toutes les livraisons parmi les livraisons soit sur Saint-Étienne, ou vraiment dans les départements très très proches avec vraiment une zone géographique vraiment limitée. La 42ème commande du mois, puisqu’on est dans le 42, petit rappel à nos amis les Gersiens, aura droit à une livraison par Iolite. Voilà, on ne peut pas le faire pour toutes les livraisons parce qu’il y a quand même une logistique importante à mettre en place. Iolite bien évidemment ne part jamais toute seule, donc voilà. On essayera de le faire et puis c’est sympa aussi, ça permet, bien évidemment de faire parler de l’entreprise, on n’est pas bête non plus, mais c’est pas du tout la vocation commerciale en se disant voilà on veut vendre des choses, c’est juste pour dire Iolite elle fait partie intégrante de notre équipe, c’est un peu notre mascotte aussi donc on la met en avant comme ça et on parle un peu effectivement de Cadeau Maestro. 

Olivier Clémence : D’accord, ben j’ai vu la vidéo elle a l’air très demandeuse, elle a l’air motivé. 

Candice : Ah oui absolument.

O.C : Elle part au quart de tours, d’ailleurs je pense qu’il ne faut pas mettre n’importe quoi dans le colis parce que ça a l’air de secouer un petit peu pendant la ballade quand elle y va. Mais oui, non j’ai trouvé ça très drôle, j’espère qu’elle a un salaire à la hauteur de son travail parce que si elle fait des livraisons, il faut quand même la payer, j’espère que vous avez prévu. 

C : Oui effectivement elle est rémunérée en croquettes et en caresses et je pense que ça lui va très bien.

O.C : D’accord, parfait. Donc tu me disais donc il y a des sites qui t’ont contacté donc tu as eu des retours déjà en fait au niveau de cette opération ? Et c’est quelque chose d’intéressant ? Est-ce que c’est à refaire ?

C : Ben effectivement après on a été un peu surpris déjà au départ, j’allais dire de l’ampleur que ça a pris parce qu’on s’attendait pas du tout à ce que, déjà à ce que les gens puissent envisager ça possible en se disant « bon mais ça existe ? » etc. Et puis après quand on l’a mis en place, on a vraiment eu un accueil très positif. Voilà, après il faut rappeler qu’effectivement on n’envoie pas Iolite avec son sac à dos sur les routes départementales de la Loire, c’est quand même relativement cadré. On va s’assurer bien sur auprès du client aussi qu’on va livrer, voilà que toutes les précautions vont bien être prises, par exemple qu’il n’y a pas des difficultés d’accès, que le client n’a pas des enfants par exemple ou qu’il y a pas des choses à vérifier avant d’y aller et puis après une fois que c’est mis en place, alors on s’occupe de Iolite. Donc Iolite effectivement ne pars pas seule faire 15km, bien évidemment, généralement il y a au moins une personne voire 2-3 personnes avec elle. On l’emmène en voiture, on l’a dépose voilà et puis elle va faire les derniers mètres effectivement à pattes avec son colis. Alors pour l’instant, on n’a pas transporté effectivement de colis trop fragile mais bon c’est vrai que la vidéo on l’a communiquée nous alors un petit peu en local et en régional, on a eu différents retours pour l’instant alors surtout sur des chaînes locales, un petit peu sur certains sites internet et le retour très positif c’est surtout des retours des gens qui l’ont vu, qui ont pu attester de la livraison donc ça va être les gens notamment par exemple les clients de la boutique parce qu’en fait en boutique on a une télé sur laquelle la vidéo est diffusée assez régulièrement. Elle est aussi apparue sur notre Facebook, elle est disponible sur Youtube aussi si vous voulez la regarder donc c’est le « Iolite Express ».

O.C : Oui, je mettrais le lien dans la vidéo.

C : Voilà effectivement et donc voilà, ça a vraiment engendré. Alors les retours très positifs en termes de vues je crois qu’on est à peu près à 1000 vues actuellement, ce qui est quand même bien respectable pour l’instant et puis voilà. 

O.C : D’accord, ok. Et donc du coup il y a des gens qui te demandent la livraison ? Parce que tu expliquais que c’est à partir de la 42ème commande donc on ne décide pas si c’est Iolite qui va nous livrer ou pas ?

C : Oui, non parce que voilà, il faut quand même un petit peu voilà qu’elle se fatigue pas trop, ce n’est pas le but, on ne peut pas proposer une livraison par jour en Iolite Express, ce n’est pas possible donc c’est vraiment la 42ème commande des mois qui aura la chance d’être livrée par Iolite. Pour l’instant, même si effectivement on l’accompagne et que ce n’est pas trop difficile pour elle, le but ce n’est pas de la fatiguer, ce n’est pas le principe.

O.C : Ok. Alors du coup le montage de tout ça, créer la vidéo etc, c’est quelque chose qui a été long, qui a coûté beaucoup ? Il y a eu beaucoup de choses qui ont été mises en place pour faire cette vidéo ?

C : Oui, effectivement. Alors il faut savoir que la vidéo a été réalisée par un de nos anciens stagiaires. Voilà, qui s’appelle Alex Gondaud qui est un vidéaste très talentueux d’ailleurs il a un site internet, je vous encourage à aller le voir, il fait des choses qui sont très sympa. Alors à mettre en place effectivement, je pense que tu peux imaginer que déjà filmer un être humain c’est compliqué mais filmer un chien, bon effectivement ça l’est encore plus donc voilà, il y a eu quasiment deux journées de tournage. Alors entre coupées, on a fait ça par demi journées en fait pour faire le tournage, on s’est déplacé sur Saint-Étienne, on a filmé dans les alentours, on a filmé chez notre cliente. Je lui fais un petit coucou parce qu’elle a eu la gentillesse effectivement de nous accueillir donc effectivement c’est long à mettre en place. Voilà, après comme c’était un ancien membre de Cadeau Maestro, on a eu la chance effectivement que cette vidéo nous soit offerte donc ça c’est une chose qui était sympa de la part d’Alex parce qu’en terme de montage par exemple, il a mis de la musique aussi, il y a un petit peu des textes donc c’est très très long à mettre en place. Ça parait pas grand chose, c’est une vidéo de 3 minutes mais bon quand on connaît un petit peu la vidéo, on sait que c’est très lourd. Tout ça à gérer donc voilà mais après si on avait du faire appel à une société extérieure, on sait que on avait essayé de se renseigner un petit peu, c’est plusieurs dizaines de milliers d’euros. Donc c’est relativement cher quoi. C’est à dire que maintenant l’avantage qu’on a aussi avec les nouvelles technologies, on peut aussi se dire et ça c’est valable pour tous les sites internet, j’ai envie de faire une petite vidéo, bon est-ce que je prends pas par exemple mon Smartphone ou si j’ai un appareil photo qui fait vidéo, on peut faire aussi des choses très sympa alors peut être pas aussi bons mais ne nécessitant pas autant de travail que cette vidéo là mais voilà nous je sais qu’on le fait parfois quand on a des vidéos courtes à faire, on prend un appareil photo ou un téléphone, c’est assez vite, ça nécessite pas trop de montages et c’est pas trop complexe à faire. Mais après dès que vous voulez du travail du professionnel, bon bien évidemment.

O.C : C’est vrai que la vidéo, voilà il y a différents stades mais l’important dans la vidéo, c’est aussi le contenu. Si le contenu est, après ça dépend ce qu’on veut faire, si on veut faire quelque chose de drôle, faut que ce soit drôle, si on veut faire quelque chose de sérieux, faut que ce soit sérieux, précis etc. Et après la technique vient en plus et j’ai envie de dire en bonus parce qu’on peut en effet faire ça avec des moyens assez limités du moment que ça reste intéressant. Après en effet, l’impact sera meilleur si on a une vidéo de super qualité mais voilà comme tu dis, tout le monde n’a pas 10 000€ à investir et puis du coup 10 000€ c’est encore le projet forcément derrière rentable du coup. Donc là c’est clair qu’en effet du coup, c’était très bonne affaire de pouvoir travailler avec votre stagiaire qui vous l’a fait gratuitement. Je te demanderais le lien après la vidéo et je le mettrais pour l’amener vers son site.

C : Avec plaisir. 

O.C : Et donc du coup, est-ce que vous avez déjà fait ce genre de vidéos ou c’est la première que vous faites ?

C : Non la vidéo de ce style vraiment c’est la première qu’on a fait après il y a un autre de nos anciens stagiaires aussi puisqu’on a beaucoup d’anciens stagiaires qui reviennent avec plaisir nous voir, qui a réalisé en fait une autre vidéo, voilà il s’appelle Sébastien Baueur, qui effectivement lui fait des vidéos aussi de petits formats de ce type là, qui a réalisé une petite vidéo sur la boutique là par contre la vocation est quand même un petit peu différente. C’est une vidéo qui se veut un petit peu plus technique sur les services qui sont proposés en boutique. Voilà et là c’est pareil c’est une vidéo qui dure à peu près 2 minutes 30, 3 minutes où on va mettre, sans trop rentrer dans les détails parce que je ne veux pas vous assommer sur Cadeau Maestro, mais effectivement on va mettre en place pour les fêtes de noël un nouvel système de boite cadeaux et d’emballages cadeaux donc il a fait cette vidéo pour montrer à nos clients en fait les différents choix qui s’offrent à eux pour emballer les produits. Donc là c’est vraiment plus vocation explicative on va dire. 

Olivier Clémence : Ok, ce n’est pas une vidéo pour faire, à vocation de faire le buzz ou drôle c’est plutôt explicatif et informatif quoi. 

Candice : Voilà exactement, absolument. 

O.C : Ok, d’accord. Ben écoutes, j’ai ma dernière question, est-ce qu’il y a des choses qui se préparent chez Cadeau Maestro que tu peux nous dévoiler pour les mois à venir, voire les années à venir ?

C : Oui, alors il y a toujours beaucoup de choses qui se préparent chez Cadeau Maestro. On fournit toujours un petit peu de nouvelles idées, de choses à expérimenter etc. Alors on va suivre le calendrier on va dire. Nous, ce qui arrive c’est la période des fêtes de fin d’années donc grosse grosse période chez nous effectivement. Puis après la Saint Valentin donc jusqu’en mars effectivement on va être bien occupé. J’en avais déjà parlé un petit peu en début d’interview, ce qui se profile pour nous, c’est développer la personnalisation des produits, ça c’est quelque chose effectivement qui est en cours, qui va vraiment être développée de manière très intensive dans les mois à venir. On a une machine de gravure sur place donc on propose déjà la gravure sur à peu près une demi douzaine d’objets actuellement. Ça on va le développer vraiment très fortement dans les mois à venir parce qu’on va proposer une vraie offre à nos clients. En suivant un petit peu cet aspect personnalisation du produit, j’en profite pour présenter le site professionnel de Cadeau Maestro, voilà. Parce que maintenant nous on fait du b2c et du b2b aussi donc on a le site pro Cadeau Maestro. Voilà vous pouvez le trouver, je te donnerai éventuellement l’adresse si des personnes veulent s’y rendre. Là c’est vraiment pour les professionnels donc les cadeaux d’entreprises pour les clients, pour les salariés, pour les CE effectivement où on propose à la fois notre catalogue et un accès à un catalogue très très vaste de produits pour plein d’occasions différentes, voilà. 

O.C : L’idée c’est d’acheter plutôt en gros volume c’est ça ?

C : Oui effectivement alors voilà on peut en acheter un ou dix mais effectivement plus vous en achetez plus ce sera intéressant. Notamment surtout via la personnalisation, plus les quantités sont importantes, moins le coût unitaire est cher. Donc effectivement voilà et surtout proposer des produits qui ne sont pas trop vus, c’est à dire par exemple, bien sur on fait des stylos, on fait des clés usb, des choses comme ça mais le but c’est vraiment de proposer des objets qui sortent un petit peu de l’ordinaire, on veut vraiment, on va viser vraiment les entreprises qui souhaitent trouver des produits que personne d’autre n’a offert avant donc c’est pour ça qu’on a un suivi personnalisé qui est mis en place, on a un système donc quand on fait des demandes de devis on répond sous 24h, on a plein d’idées donc c’est vraiment ce réservoir là qu’on veut proposer à nos clients professionnels.

O.C : Ok.

C : Donc ça c’est l’aspect pro effectivement. On a, qui va arriver ensuite sur février, mars, le 4L Trophy puisqu’on sponsorise en fait donc là c’est la 2ème année maintenant, on sponsorise un équipage de 4L Trophy. Voilà, on avait déjà fait ça il y a maintenant deux ans, donc on avait un équipage d’ailleurs j’en profite si jamais ils nous regardent je fais un coucou à Camille et Florian qui ont fait le 4L Trophy l’année dernière voilà. Cette année on a un nouvel équipage donc je fais un coucou aussi à Dave et Gabriel s’ils nous regardent donc ils vont partir en tout début d’année 2017 au Maroc et donc on a une 4L bien sur qui est à l’effigie de Cadeau Maestro, qui est donc le sponsor exclusif d’un équipage. 

O.C : D’accord.

C : Voilà donc on a une 4L qui a été désignée un petit peu qui est rouge et blanche et en fait le dessus de la 4L on a essayé de reproduire le traîneau du père noël voilà, en fait le père noël va livrer ces cadeaux puisqu’en fait les équipages partent au Maroc avec des fournitures pour les enfants donc on leur amène un petit peu effectivement cet aspect là, cet aspect de cadeaux. Voilà l’équipage qui part effectivement…

O.C : Et on aura des, tu as des vidéos qui sont prévues, des choses comme ça, on pourra suivre tout ça sur le site ?

C : Absolument, en fait c’est sur 15 jours et on a toujours effectivement des échanges alors pas en temps réel parce que c’est pas toujours possible mais on a vraiment un suivi qui est fait et il y a des pages qui sont effectivement dédiées au 4L Maestro et puis on aura un suivi effectivement normalement c’est quasiment tous les jours, vous pouvez suivre l’avancement de l’équipage, la route, les péripéties etc donc voilà ça c’est fait, c’est un événement aussi qu’alors beaucoup de lecteurs du blog attendent. Oui parce que j’ai oublié de préciser on a un blog aussi sur le site de Cadeau Maestro si vous allez en bas de la page accueil on a accès à un blog et effectivement on fait des infos, on le relaie sur Facebook, sur les réseaux sociaux etc. Donc ça, c’est à suivre à partir effectivement de mi février 2017. Voilà et enfin les dernières choses, il y a deux choses aussi qu’on va développer mais là par contre qui vont être fait sur le long terme parce que c’est un petit peu plus gros comme travail. Il y a donc le site qui va être développé en langues étrangères donc d’abord en anglais, dans un premier lieu et après on va essayer de le développer dans d’autres langues après ce sera l’espagnol je pense donc ça c’est un gros gros travail de fond puisqu’on a déjà beaucoup beaucoup de pages, déjà ne serait-ce que les fiches produits etc, voilà. Donc ça c’est un projet on va dire sur le moyen terme à 2-3 ans donc voilà. Et puis après plus sur l’aspect, alors quelque chose qui va moins toucher au web mais sur l’aspect boutique physique, on va essayer de développer un réseau de boutiques en France puisque pour l’instant on a qu’une seule boutique à Saint-Étienne qui est la boutique emblème, qui est le premier concept store Cadeau Maestro et on nous demande très souvent « vous n’avez pas de boutiques à Paris ? Vous n’avez pas de boutiques à Lille ? » etc. Donc voilà ça va être ensuite de pouvoir développer tout un réseau de boutiques en France pour que nos clients puissent nous trouver, voir les produits en vrai et même si on les voit vite effectivement puisqu’on peut livrer sous 24h, il y a parfois des clients qui ont besoin du produit tout de suite donc ils pourront en plus, par ce biais là, avoir accès directement au produit. Bien sur en conservant les prix du web, il y a jamais une différence chez nous entre la boutique et internet donc voilà ça c’est un souhait qu’on a depuis longtemps et j’espère qu’on aura déjà peut être une nouvelle boutique en 2017 et puis après on va accélérer un petit peu le développement de tout ça.

O.C : D’accord, ok. Et c’est vrai que sur la boutique, tu le dis mais il y a pas que la livraison, il y a de toute façon le fait que quelque chose qu’internet n’est pas prêt de remplacer c’est d’avoir le produit dans les mains et sur certains produits ça ne peut pas remplacer ça, c’est clair. Je reviens rapidement sur le 4L Trophy, ça doit être quelque chose de quand même très lourd à organiser et c’est quelque chose de coûteux aussi ? Parce que c’est vrai qu’en fait on n’a pas souvent, on ne pense pas forcément à ce genre d’événements parce que ça peut paraître un peu inaccessible et justement peut être que tu peux nous partager des infos là dessus ?

C : Oui bien sur effectivement. Alors il faut savoir que nous si tu veux le 4L Trophy on a vraiment un équipage au départ qui est venu nous chercher. On n’a pas cherché forcément à sponsoriser une telle opération, c’est vraiment l’équipage qui est venu nous dire « ben voilà on cherche des sponsors, on a déjà une voiture, est-ce que ça vous intéresserez effectivement de sponsoriser ? ». On a réfléchi un petit peu tous en interne et puis on s’est dit effectivement en terme de visibilité, bien évidemment c’est très important parce que c’est couvert mais c’est aussi voilà quelque chose qui est important pour nous. Le but aussi est noble donc c’est quelque chose qui nous correspond et qu’on avait envie de valoriser aussi et puis c’est parti en fait effectivement il y a maintenant un an et demi, on est parti, pas à l’aveuglette parce qu’on avait quand même un équipage qui était très très bien préparé mais c’est vrai qu’il a fallu faire l’acquisition de la voiture effectivement. Après l’équipage a vraiment été, on avait un équipage qui était très dynamique, qui s’est bougé effectivement pour faire plein d’opérations puisque ils faisaient quand même des inscriptions, je crois que c’est entre 5000 et 6000€ le coût de l’inscription pour le 4L Trophy, relativement onéreux sans compter la voiture éventuellement les réparations, les améliorations, le marquage qu’on peut y faire etc. Nous cette année, l’avantage qu’on a c’est qu’on a déjà la voiture qui est prête voilà. On ne voulait pas forcément effectivement participer au 4L Trophy mais bon on a eu un équipage qui est venu un petit peu nous chercher qui nous a dit « nous on est motivé, on en veut, est-ce que ça vous direz ? » voilà donc on a dit « banko on y va » mais après c’est surtout je pense la première année à la mise en place, ça a été effectivement très très long. C’est beaucoup beaucoup de réunions, c’est beaucoup de concertations, il faut s’occuper de la voiture donc là il y a des questions de mécanique, pour la réparer quand ça marche pas etc donc effectivement. Mais après c’est un événement qui est très très sympa à partager, voilà c’est quelque chose, c’est un vrai échange avec l’équipage, voilà qui va emporter un peu de Cadeau Maestro avec lui et puis voilà pour eux c’est super intéressant aussi parce que c’est une vraie aventure humaine. Pendant 15 jours il y a des milliers d’étudiants avec eux, c’est un environnement qui est différent. Ils partent vraiment de la France pour descendre ensuite jusqu’en Espagne puis au Maroc donc voilà c’est un événement qui pour nous est très important, on est ravie de le faire cette année et du coup voilà maintenant que c’est mis au point, c’est quand même un petit peu plus facile. 

Olivier Clémence : D’accord, ok. Et puis c’est bien, l’idée c’est que ça représente encore une fois l’entreprise et voilà le fait d’aller distribuer des cadeaux, ça montre toujours le côté humain et c’est toujours sympa de montrer pourquoi on a créé son entreprise. Ben écoutes, on suivra ça sûrement avec beaucoup d’intérêt. Donc sur le blog, tu as dis Cadeau Maestro, on aura les infos c’est ça ?

Candice : Oui alors il y a aura des infos sur le blog et il y a une page aussi qui est dédiée au 4L Trophy donc je pense qu’elle sera, il y aura des infos, bien évidemment sur les réseaux sociaux aussi, que tout le monde ne pense pas forcément à aller sur le site, d’aller sur le blog etc. Donc il y aura du suivi sur Facebook aussi et puis voilà, on va essayer de voir si c’est possible cette année de mettre en place des vidéos. A voir avec la distance aussi, je ne sais pas techniquement parlant ce qui pourra être possible de faire et voilà ce qui est sur c’est qu’il y aura des photos, on vous en parlera avant, donc voilà. A partir, je n’ai pas les dates exactes de cette année mais c’est toujours entre mi février et début mars. 

O.C : Ok, d’accord, super. Bon ben écoutes Candice, je te remercie pour toutes les infos que tu nous a partagé, c’est très sympa et ça va beaucoup intéresser mes auditeurs. Moi j’invite tout le monde à aller visiter votre site parce que pour les e-commerçants parce que c’est quand même un exemple en termes de qualité de site etc, parce que vraiment il est, comme je disais, très bien fait et les descriptions sont vraiment sympa. Et après voilà, moi j’ai regardé un petit peu et au niveau des cadeaux, c’est pas mal, je ne saurai même pas dire si je n’ai pas déjà commandé dessus il y a peut être déjà un certain temps mais voilà, je le connais ce site, je suis déjà tombé dessus pas mal de fois et il a du m’arriver de commander dessus, c’est tout à fait possible donc je pense que j’y retournerais dans les mois qui viennent, ça va être nécessaire. 

C : Avec plaisir. 

O.C : Je te remercie, bonne journée et à bientôt. 

C : A bientôt, merci à toi, bonne journée. 

O.C : Ciao.

 

Comment Cadeau Maestro se différencie de la concurrence ?
Votez pour cet article

3
Poster un Commentaire

avatar
2 Comment threads
1 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
3 Comment authors
NicolasOlivierPierre Recent comment authors
  Subscribe  
plus récent plus vieux
Recevoir un email pour
Pierre
Invité
Pierre

Intéressant retour d’expérience sur l’évolution de cette société dans l’e-commerce. Je suis par contre relativement curieux quant au choix du logiciel « ERP » évoqué. Car à l’écoute, la société veut utiliser ce programme pour la gestion complète de sa boutique en ligne.

Un ERP a pour vocation de prendre compte les gestions : achat, vente, comptable et stock. Candice dit utiliser ce logiciel à la fois comme un ERP, PIM (gestion des informations produits : description, image, catégories,…) ou encore CRM (suivi des clients).

Je suis donc curieux de connaitre le nom de ce logiciel. ;)

Néanmoins à mon avis celui-ci ne permettra jamais une gestion complète d’une boutique e-commerce (prestashop ou autre). Le côté CRM et PIM peut-être mais lorsque l’on arrive dans des notions d’animation de site web via des outils spécifique du CRM choisi (mode dans le cas de prestashop) ou encore de chose comme le SEO (construction d’url , redirection suite à un replacement de produit,…) devient à mon sens difficile via un logiciel externe (surtout lorsque la solution CRM a été adapté).

Mais il est certain qu’un logiciel externe pour une grande partie de la boutique est un gain de temps fou. Surtout lorsque l’on travaille sur des BO en ligne qui prennent parfois du temps entre le chargement de différentes page, car même si celui-ci est rapide tous les temps de chargement mis bout à bout peuvent de venir important en fin de journée.

Nicolas
Invité
Nicolas

Bonjour Pierre et merci de t’intéresser à notre société. Nous utilisons Odoo pour l’ERP, il est complémentaire à Prestashop (même si Odoo permet de créer une boutique en ligne, nous gardons Presta).

L’ERP sert donc pour le back-office et permet de gagner du temps sur la gestion des clients/commandes/expéditions.