Vivez la vie que vous méritez et apportez de la valeur au monde grâce au e-commerce

Le référencement naturel expliqué simplement

Ayez enfin une vision claire du référencement naturel ! Le fonctionnement de Google, améliorez votre référencement, évitez les pénalités, quel prix faut-il prévoir, combien de temps.

Vous vous posez beaucoup de questions sur le référencement naturel ?

Vous aimeriez l’utiliser pour obtenir plus de visiteurs et comprendre pourquoi votre site n’apparaît pas premier sur Google ?

Ce guide est là pour répondre à toutes vos questions.

J’ai rédigé ce guide pour répondre aux questions les plus fréquentes et vous donner une meilleure compréhension de ce qu’est le référencement naturel.

Si vous désirez faire vous-même le référencement de votre boutique en ligne, je vous invite à télécharger gratuitement mon guide : la méthode P².

Cliquez ici pour découvrir gratuitement la méthode P²

Sommaire :

Référencement naturel : définition à retenir !

Voici la définition du référencement naturel que je vous invite à mémoriser :

Le référencement naturel regroupe l’ensemble des actions à mettre en place pour qu’un site apparaisse dans les meilleures positions des résultats non publicitaires de Google sur un ensemble de mots-clés donnés.

Le mot important dans cette définition est « naturel », car il met en avant le fait que les actions que vous devez mettre en place ont pour objectif de « séduire naturellement » Google.

Vous ne pouvez pas « forcer Google » à placer votre site en première place de ses résultats ou alors ce n’est plus du référencement « naturel », mais du référencement « payant ».

Quelle est la différence entre référencement naturel et payant ?

Il y a deux différences majeures entre le référencement naturel (aussi appelé SEO, qui est l’acronyme de « search engine optimization ») et le référencement payant (appelé SEA pour « search engine advertising »).

Premièrement la différence d’affichage dans les résultats de Google.

Les sites apparaissant sur Google, parce qu’ils utilisent le référencement payant s’affichent tout en haut de la page de résultats (dans la partie la plus visible donc) et sont signalés comme étant des publicités par une mention verte « annonce ».

Ceux qui utilisent le référencement naturel apparaissent juste après sans la mention « annonce ».

seo vs sea

Et si vous utilisez Google Shopping pour promouvoir vos produits (c’est aussi du SEA), votre site apparaîtra avec une image, un titre, un prix et (parfois) une note.

Google shopping

Par simplicité, les emplacements réservés aux sites ayant payé Google sont appelés des résultats payants.

Et les autres emplacements restants sont donc des « résultats naturels ».

Sachez qu’il est tout à fait possible qu’un site apparaisse à la fois dans les résultats payants et les résultats naturels.

Ça signifie simplement qu’il a bien travaillé son référencement naturel et qu’en plus il paye Google pour s’assurer la première place.

SEO vs SEA : lequel choisir ?

La réponse à cette question dépend des ressources dont vous disposez.

L’avantage indéniable du SEA est sa rapidité de mise en œuvre.

En quelques heures vous pouvez lancer votre première campagne Adwords (la régie publicitaire de Google) et voir votre site apparaître dans ses résultats.

Le gros défaut en revanche est la difficulté à rentabiliser vos publicités.

Apparaître premier sur Google vous apportera un bénéfice énorme, Google le sait et il vous le fait payer en conséquence.

Dans certains secteurs concurrentiels, un seul clic sur votre résultat payant peut vous coûter plusieurs dizaines d’euros et jusqu’à 58$ aux USA d’après Wordstream.

Inversement le SEO est une machine longue à mettre en route.

La majorité des spécialistes s’accorde à dire qu’il faut attendre environ 6 mois avant d’avoir des résultats. (Nous verrons dans la suite de ce guide que cette durée peut varier).

Mais, une fois votre site correctement positionné dans les résultats de Google, vous obtiendrez un flot continu, prévisible et gratuit de visiteurs.

À partir de ce moment, la rentabilité est quasiment garantie.

Pourquoi le référencement naturel est important ?

Le référencement naturel est une stratégie d’acquisition de clients primordiale pour de nombreuses raisons, voici les deux plus importantes à mon sens :

Le référencement naturel apporte un flot constant et gratuit de clients

Un flot constant et gratuit de clients : Comme je l’expliquais juste avant, une fois votre site bien positionné dans Google, vous recevrez tous les jours la visite de nouveaux clients.

Vous savez ainsi à l’avance quel chiffre d’affaires votre site génère en moyenne tous les mois et vous pouvez anticiper vos dépenses et vos investissements.

De plus, si vous rencontrez un problème de trésorerie vous obligeant à stopper vos campagnes publicitaires, votre site continuera de déclencher des ventes grâce au trafic gratuit que le référencement naturel vous apporte.

La pérennité : Contrairement aux régies publicitaires et aux sites de réseaux sociaux qui peuvent vous expulser du jour au lendemain ou augmenter vos coûts d’acquisitions de clients, les règles de base de Google n’ont pas changé depuis sa création.

On pense souvent à tort que le référencement change tout le temps. C’est faux !
Google fait de nombreuses mises à jour de son algorithme, mais c’est uniquement pour mieux faire respecter les règles qu’il a édictées depuis le tout début

Si vous faites votre référencement en respectant les consignes de Google (voir la partie pénalité de ce guide un peu plus bas), une fois votre site placé dans les premières positions, il sera très difficile à « déloger ».

Comment fonctionne Google ?

Avant de vouloir améliorer votre référencement, il est important de comprendre comment fonctionne Google.

J’ai rédigé un article complet pour expliquer clairement comment marche Google et en voici un résumé.

Google utilise un robot (nommé GoogleBot) qui a pour rôle de découvrir et d’enregistrer un maximum de pages internet (on appelle ça l’indexation des pages).

Lorsqu’il sauvegarde une page dans la base de données géante de Google, GoogleBot enregistre également au passage des centaines d’informations que l’on appelle communément les critères de classement.

Google va utiliser des centaines de critères pour définir sur quels mots-clés la page doit apparaître et à quelle position dans ses résultats.

La liste exacte de ces critères n’est pas définie (Google garde ce genre d’information secret), mais on peut classer l’ensemble de ces critères dans deux grandes catégories : la pertinence et la popularité.

Ce sont donc la pertinence (sur un mot-clé donné) et la popularité de vos pages qui vont déterminer leur place dans les résultats de Google.

Comment Google voit mon site ?

Il faut savoir que, bien que GoogleBot essaie de comprendre au mieux les pages de votre site, il n’est finalement qu’un robot et ne raisonne donc pas comme un humain.

Par conséquent, il a encore bien du mal à comprendre le contenu d’une image ou d’une vidéo (mais attention, les ingénieurs de Google travaillent dessus d’arrache-pied).

Le graphisme et la mise en page de votre site ne l’intéressent pas beaucoup non plus, bien qu’il tienne tout de même compte de la position du texte dans la page (un texte en haut de page aura plus d’importance qu’un texte en bas) et de l’ergonomie globale du site pour la navigation sur mobile.

Combien coûte un référencement Google ?

Il est vraiment très difficile de répondre à cette question, car bien sûr cela dépend de très nombreux facteurs : votre marché, votre site, vos exigences, etc.

Pour autant, je comprends que connaître le prix d’un référencement dans Google vous intéresse (pour au moins avoir une idée des prix pratiqués).

Lorsqu’on fait quelques recherches sur le mot-clé « prix référencement Google » on trouve des centaines d’articles où chacun y va de sa propre estimation avec des chiffres sortis de nulle part.

Pour ma part j’ai préféré me baser sur deux études.

L’une faite en France et l’autre aux USA.

La première étude réalisée par Thomas Cubel se base sur les réponses de 85 participants.

Thomas a choisi de connaître le prix moyen de chaque étape importante d’une prestation SEO. (L’audit, la recherche de mot-clé, etc.)

Au final, d’après cette étude, le prix moyen d’une prestation SEO complète serait de 8500 €.

(Je n’ai pas prix la moyenne des devis que Thomas donne à la fin de son article, mais plutôt le cumul des moyennes de chaque étape pour avoir une prestation vraiment complète).

Je me suis ensuite intéressé à une étude réalisée par Ahrefs.

Celle-ci à l’avantage de se baser sur un plus grand nombre de participants (348) et de leur avoir imposé d’indiquer le nom de leur agence (ou leur profil en tant que freelance).

Je pense que ses résultats sont donc plus fiables que l’étude précédente, mais pour le marché américain seulement.

Donc d’après ce sondage, pour le référencement de votre site il faut prévoir un budget moyen par mois de :

  • 1364 $ si vous vous adressez à un freelance.
  • 1906 $ si vous faites appel à un consultant.
  • 2819 $ si c’est une agence seo qui s’en charge.

Soit une moyenne de 2029 $ par mois.

Le référencement Google gratuit, c’est possible ?

Oui, le référencement naturel gratuit c'est possible !

Oui !

Si vous n’avez pas le budget pour payer un freelance ou une agence, vous avez alors la possibilité de faire vous-même le référencement de votre site et vous pouvez faire le choix de ne rien dépenser (excepté du temps).

Le budget que vous investirez dépendra des outils seo que vous voulez utiliser et il en existe beaucoup dont certains sont très pratiques même dans leur version gratuite.

Par contre, je vous conseille très fortement de suivre une formation, cela vous fera gagner énormément de temps et vous évitera de tomber dans les nombreux pièges qui peuvent mener vers une pénalité (voir plus loin dans cet article).

Si vous former au référencement naturel vous intéresse, je vous conseille de découvrir ma méthode pour placer les sites e-commerce en première page de Google.

Cliquez ici pour découvrir gratuitement la méthode P²

Comment améliorer son référencement naturel ?

Maintenant que vous avez compris comment marche Google, il faut passer à l’action.

La première étape est d’optimiser votre site pour améliorer sa pertinence.

Très souvent on pense que l’optimisation d’un site rime avec défis techniques !

Alors qu’en réalité optimiser votre site, c’est avant tout faire en sorte que vos pages  répondent du mieux possible à la question que l’internaute pose à Google lorsqu’il tape sa recherche.

Il faudra ensuite améliorer votre popularité et pour ça vous devrez obtenir des liens de qualités vers votre site.

Ce n’est qu’une fois que vous aurez fait ces deux premières étapes primordiales qu’il sera alors peut-être nécessaire d’optimiser techniquement votre site pour dépasser vos derniers concurrents.

Je ne vais pas m’attarder plus longuement sur cette partie, car ce serait bien trop long et j’ai de toute façon déjà rédigé un guide complet pour expliquer comment améliorer le référencement naturel d’un site e-commerce.

Comment soumettre un site à Google ?

Proposer un site à Google n’est normalement pas nécessaire pour qu’il le repère et l’ajoute dans son index, mais ça peut vous faire gagner du temps.

Pour soumettre votre site à Google, le plus simple est d’utiliser un outil qu’il met à notre disposition : Google Search Console.

Une fois votre site ajouté dans Google Search Console vous pourrez demander à GoogleBot de le visiter en allant dans le menu « Exploration / Explorer comme Google ».

Voici un tutoriel dans lequel je vous montre comment faire.

Comment savoir si son site est référencé sur Google ?

Soumettre son site c’est bien, mais c’est encore mieux d’être sûr qu’il est bien référencé sur Google.

Il existe une commande que vous pouvez taper pour vérifier que votre site est bien enregistré dans l’index de Google.

Si le nom de domaine de votre site est « monsite.com » alors voici ce qu’il faudra taper dans Google:

site:monsite.com
n’ajoutez pas les www ni le https lorsque vous utilisez cette commande. Vous ne devez indiquer que site: suivi de votre nom de domaine. Dans le cas contraire, vous allez réduire le nombre de résultats obtenus et risquez de croire à tort que votre Google ne connait pas votre site.

Dans cette courte vidéo, je vous montre comment faire.

Combien de temps met Google pour indexer un site ?

En utilisant Search Console pour soumettre votre site à Google, ça peut aller très vite.

Google ne donne pas de chiffre à ce niveau, mais j’ai déjà vu des sites se faire indexer presque instantanément juste après les avoir ajoutés dans search console et parfois il aura fallu attendre plus de 72H.

Globalement on peut considérer qu’au bout d’une semaine votre site devrait apparaître dans Google lorsque vous tapez la commande « site:xxxx ».

Pourquoi mon site n’apparaît pas sur Google ?

Attention, il y a deux façons d’interpréter cette question.

Si votre site n’apparaît pas lorsque vous utilisez la commande « site: » alors c’est qu’il y a sans doute un problème quelque part.

En règle générale vous trouverez des messages d’avertissement dans Google Search Console dans la rubrique « Messages ».

Ils sont là pour vous indiquer comment aider GoogleBot à visiter votre site et donc à l’ajouter dans son index.

Si par contre votre site apparaît lorsque vous utilisez la commande « site : », mais qu’il reste invisible quand vous tapez un mot-clé sur lequel vous aimeriez être bien positionné, c’est sans doute qu’il n’est pas assez bien référencé.

Vous devez alors améliorer votre référencement (voir plus haut) jusqu’à ce que vous ayez rattrapé vos concurrents.

Comment choisir les mots-clés pour mon référencement ?

Si vous voulez gagner des visiteurs grâce au référencement naturel, la première chose à faire est de déterminer pour quels mots-clés vous voulez que votre site apparaisse dans les résultats de Google.

Pour savoir quels sont les mots-clés les plus intéressants pour vous et votre site, il y a trois valeurs importantes à prendre en compte.

  1. La concurrence
  2. L’intention d’achat
  3. Le volume de recherche.

Mesurer la concurrence sur un mot-clé vous permettra de définir si vous positionner dans les 10 premiers résultats de Google sera chose facile ou non.

L’intention d’achat sert à définir si l’internaute qui tape ce mot-clé est susceptible d’acheter le produit ou le service que vous offrez.

Enfin, le volume de recherche permet de savoir combien d’internautes tapent ce mot-clé par mois dans Google. Cela vous évitera de vous positionner sur des sujets que personne ne recherche.

Vous trouverez ici une méthode que j’ai créée pour trouver vos mots-clés.

Comment savoir combien de fois un mot est tapé sur Google ?

Il existe de nombreux outils sur internet qui vous permettent de connaître le volume mensuel de recherche d’un mot-clé.

Le plus célèbre d’entre eux est keyword planner de Google ads.

Ça n’est sans doute pas le plus pratique, mais il a l’avantage d’être gratuit.

Pour ma part j’utilise Ahrefs, que je trouve bien plus pratique, mais qui demande un certain budget.

Comment suivre son référencement ?

Si vous faites le référencement de votre site, je suppose qu’avoir une idée précise des résultats que vous obtenez vous intéresse.

Comment suivre efficacement votre référencement naturel ?

Il y a trois choses que vous devez surveiller en priorité pour évaluer vos résultats :

  1. Le positionnement de votre site dans les résultats de Google.
  2. Le nombre de visiteurs que Google vous apporte tous les mois.
  3. Le chiffre d’affaires que cela génère.

Pour le suivi du positionnement de mes sites, j’utilise une fois encore Ahrefs qui propose l’outil « Rank tracker ».

Mais vous pouvez aussi utilisez Jloo un excellent outil gratuit. (Pour en savoir plus sur cet outil, je vous invite à découvrir l’interview que j’ai fait de Louis-Alexandre Tachon, son co-créateur)

Pour voir l’évolution du nombre de visiteurs sur votre site, il n’y a rien de mieux que Google Analytics, c’est l’outil le plus complet du marché et il est gratuit. (Si vous utilisez Prestashop, j’ai fait un tutoriel complet ici pour vous montrer comment l’utiliser).

Enfin concernant le chiffre d’affaires, cela dépend évidemment de ce que vous vendez et de comment vous le vendez.

Il faudra donc utiliser vos propres outils pour vérifier l’impact du référencement sur vos ventes.

Combien faut-il de temps pour un bon référencement sur Google ?

J’ai déjà en partie répondu à cette question précédemment, mais j’aimerais revenir dessus.

Généralement vous lirez sur internet qu’il faut 6 mois pour commencer à obtenir des résultats en référencement.

Mais cette durée dépend de nombreux facteurs.

  • Si vous êtes sur un marché très peu concurrentiel, vous pouvez obtenir des résultats bien plus rapidement.
  • Si votre site est déjà très populaire, mais très mal optimisé (c’est-à-dire pas pertinent) il est tout à fait possible qu’un bon référenceur soit capable de faire exploser votre trafic en quelques semaines.
  • Inversement si vous ne consacrez qu’une heure par semaine au référencement de votre site il y a peu de chance qu’il soit bien référencé au bout de 6 mois.

Qu’est-ce qu’une pénalité Google ?

Comment échapper au pénalité Google ?

Google à publié un guide des bonnes pratiques dont l’objectif est d’expliquer aux propriétaires de sites internet comment faciliter la tâche de son moteur de recherche (et donc améliorer leur référencement).

Si vous vous éloignez trop de ces bonnes pratiques, Google peut décider de pénaliser votre site.

Les pénalités peuvent être appliquées soit automatiquement ou manuellement.

Soit c’est le robot de Google qui, en passant sur votre site, s’aperçoit que vous ne respectez pas les « règles » et décide de vous pénaliser (c’est donc une pénalité automatique).

Soit c’est un membre de l’équipe qualité de Google qui va visiter votre site (le plus souvent après que vous ayez été dénoncé par quelqu’un) et décider de le bannir ou pas (là c’est une pénalité manuelle).

Il y a alors deux cas de figure.

Soit votre site sera déclassé, vous allez donc perdre des places dans les résultats de recherche.

Soit il sera blacklisté, c’est plus rare, mais bien plus grave.

En effet, lorsque votre site est blacklisté il n’apparaît plus du tout dans les résultats de Google (vous pouvez le vérifier avec la commande « site: » dont j’ai parlé plus haut) et il est très compliqué de ressortir d’un blacklistage.

On pense souvent à tort que les mises à jour de l’algorithme de Google (comme Panda ou Pingouin dont je vais reparler) modifient les règles à suivre pour être bien référencé.

Par conséquent, on s’imagine que le référencement est une science très changeante et que nos sites peuvent subir une pénalité du jour au lendemain.

En réalité, les mises à jour quotidiennes que fait Google n’ont qu’un seul but : mieux faire respecter les règles déjà présentes depuis longtemps.

Donc lorsqu’un site se fait pénaliser c’est la plupart du temps parce qu’il ne respectait pas les bonnes pratiques de Google et qu’il vient seulement d’être repéré.

Google Panda, c’est quoi ?

Je ne vais pas parler ici de toutes les mises à jour de l’algorithme de Google, car il y en a énormément.

Je vais me concentrer sur les deux plus connues : Panda et Pingouin, qui ont « secoué » le web lors de leur sortie.

Google Panda a été mis en application le 24 février 2011.

L’objectif de cette mise à jour est de juger la qualité des sites et plus particulièrement de repérer les contenus de faible qualité.

Les sites comportant un trop grand nombre de pages de faible qualité verront alors leur classement dans les moteurs de recherche impacté négativement.

OK, mais c’est quoi une page de faible qualité ?

Voici la réponse la plus simple que vous pourrez avoir (et que vous devriez retenir):

« Une page de qualité est une page qui apporte de la valeur à l’internaute ».

Comment éviter Google Panda :

Comment éviter Google Panda ?

Il est important de noter que Google Panda est un algorithme intelligent qui utilise le machine learning pour s’améliorer en permanence.

Cela signifie qu’il est impossible de définir des « règles » qui permettraient d’avoir un contenu de qualité forcément apprécié par ce gentil nounours amateur de bambou.

Le principe du machine learning est d’apprendre et d’évoluer en permanence, par conséquent des règles écrites aujourd’hui seront fausses demain.

De plus elles peuvent différer d’un sujet à l’autre.

Le travail à effectuer pour apporter de la valeur à un internaute qui s’intéresse à l’« Électrodynamique quantique » ne sera pas le même que pour quelqu’un recherchant le « plus beau collier pour chien ».

Vous devrez donc vous adapter à votre thématique et vos visiteurs plutôt que de rechercher une recette à suivre.

La quantité astronomique d’informations dont Google Panda dispose et sa capacité à apprendre en permanence font de lui un véritable génie.

Chercher des astuces pour passer entre les mailles de ses filets est donc peine perdue (et si ça marche aujourd’hui, vous vous ferez prendre demain).

La meilleure solution est donc de mémoriser et d’appliquer en permanence la définition que j’ai donnée précédemment :

« Une page de qualité est une page qui apporte de la valeur à l’internaute ».

Étudiez chaque page de votre site et demandez-vous si elle apporte de la valeur aux internautes (et plus particulièrement ceux en provenance de Google).

Voici quelques questions à vous poser :

  • Est-ce que ma page apporte quelque chose de plus ou de différent par rapport à celle de mes concurrents ?
  • Est-ce que ma page traite le sujet de manière précise et exhaustive ?
  • Est-ce que les informations que je donne sont justes et vérifiées ?
  • Est-ce que mon contenu m’appartient et est original ?
  • Est-ce que le vocabulaire que j’utilise est compris de mes lecteurs ?

Google Penguin, c’est quoi ?

Google Penguin a été lancé le 28 janvier 2012, il s’attarde sur la Popularité des sites et plus particulièrement la manière dont cette popularité est acquise.

Comme je l’expliquais plus tôt, la popularité d’un site s’obtient en gagnant des liens. (Je vous invite à nouveau à lire mon guide où j’explique comment améliorer le  référencement d’un site e-commerce si vous ne l’avez pas encore fait).

Mais pas n’importe quel lien, des liens de qualité.

Si vous essayez d’obtenir des liens qui ne semblent pas naturels pour Google, vous risquez de vous faire « pincer » par le pingouin.

Vous avez peut-être déjà entendu parler de « backlink » ou « lien entrant » – tous ces termes désignent la même chose, c’est-à-dire : des liens depuis des sites externes qui pointent vers le vôtre.

Contrairement à Google Panda, Penguin ne pénalise pas l’intégralité d’un site. Le déclassement se fait donc page par page.

Comment éviter Google Penguin ?

D’après Google, un lien « naturel » est un lien qu’un webmaster a ajouté sur son site et qui pointe vers le vôtre sans que vous n’ayez rien fait de particulier pour l’obtenir (excepté publier un contenu intéressant).

Cette technique d’obtention de lien s’appelle le linkbaiting et bien qu’elle fonctionne, elle reste souvent très compliquée à mettre en place. (Les webmasters ayant bien conscience de la valeur d’un lien, ils ne les distribuent pas si facilement).

Clarification sur le linkbaiting et le netlinking

On appelle netlinking l’ensemble des actions que vous pouvez mettre en place pour gagner des liens vers votre site.

Parmi les techniques de netlinking, on peut donc compter le linkbaiting qui englobe les techniques de création de contenus susceptibles d’inciter les webmasters à créer des liens vers votre site sans que vous n’ayez à le leur demander.

Donc si vous voulez créer vous-même vos propres liens il va falloir que vous le fassiez de manière à garder un « profil de lien » naturel aux yeux de Google.

La solution c’est d’utiliser différentes techniques de netlinking afin que cela ne semble pas trop « automatique ».

Le negative SEO, qu’est-ce que c’est et comment se protéger ?

Comment se protéger du négative SEO ?

On a vu que les mauvais liens qui pointent vers votre site peuvent porter préjudice à votre référencement.

Il est intéressant de se demander si vos concurrents peuvent créer volontairement de mauvais liens vers votre site pour vous faire dégringoler dans les résultats de Google.

La réponse est oui – c’est possible et ça s’appelle du negative SEO.

Cependant, rassurez-vous, même si la technique existe elle est peu employée.

Notamment parce que c’est assez long à mettre en place et qu’il est souvent préférable de consacrer du temps à améliorer son propre référencement qu’à essayer de détruire celui des autres.

De plus, il existe toujours le risque d’être découvert lorsqu’on utilise ce type de technique, ce qui nuirait fortement à la renommée de l’entreprise et peut amener à des poursuites judiciaires.

Mais si vous avez tout de même peur d’être un jour ou l’autre victime du negative SEO sachez que la meilleure parade reste de travailler votre référencement naturel proprement.

Si votre site est déjà reconnu par Google comme étant une autorité dans son domaine, il y a très peu de chance pour que le negative SEO vous affecte, car les effets seront dilués et Google n’accordera que très peu d’importance aux mauvais liens créés par vos concurrents.

Enfin, vous avez également la possibilité de désavouer les liens que vous considérez comme préjudiciables.

Ainsi Google n’en tiendra plus compte et ils n’impacteront plus votre référencement ni positivement ni négativement (attention donc à ne pas désavouer un lien positif).

Voici un tutoriel en vidéo où je vous montre comment désavouer un lien.

PageRank : définition et utilité.

Puisque nous parlons de liens, il faut aussi revenir sur une notion qui a fait couler beaucoup d’encre à l’époque : le PageRank.

Longtemps, Google fournissait publiquement une valeur nommée « PageRank » qui symbolisait la popularité d’un site (aux yeux de Google).

Même si désormais cette valeur est devenue secrète, elle reste pour autant l’un des critères majeurs de l’algorithme de Google.

Il y a deux choses importantes à savoir à propos du PageRank :

  1. Plus une page à un PageRank élevé plus elle aura de chance de bien se positionner dans les résultats de Google (à condition qu’elle soit également pertinente)
  2. Plus une page à un PageRank élevé plus les liens qu’elle contient distribueront à leur tour de PageRank.

Connaître le PageRank d’une page a donc une très grande valeur si vous travaillez votre référencement et malheureusement nous n’avons plus accès à cette valeur.

Heureusement d’autres entreprises ont développé leur propre outil d’analyse capable de ressortir une valeur s’approchant du PageRank officiel de Google.

Encore une fois, je citerais Ahrefs et son DR pour Domaine Rating ou encore Majestic et son Trust Flow.

Chaque outil calcule cette valeur différemment, mais dans les deux cas cela vous permettra de comparer la popularité des différents sites que vous souhaitez étudier.

Qu’est-ce que le duplicate content ?

Voici sans doute l’un des problèmes les plus fréquents sur les sites web.

Le duplicate content c’est tout simplement la présence de deux (ou plus) pages ayant le même contenu (ou très similaire).

On distingue souvent le duplicate content interne et le duplicate content externe.

Pour le premier il s’agit de pages identiques accessibles via des URL différentes à l’intérieur d’un même site web.

Le second désigne donc tout logiquement des pages identiques, mais présentes sur des sites différents.

Si Google lutte contre le duplicate content, c’est parce que ça lui pose de réels problèmes.

Premièrement stocker des milliards de pages dans sa base de données lui coûte très cher (Google dépense plus de 7 milliards tous les ans dans l’entretien de ses serveurs, source).

Il n’a donc aucun intérêt à stocker des pages dont le contenu est identique ou trop similaire.

Deuxièmement, proposer à ses internautes plusieurs pages identiques dans ses résultats n’est pas très utile.

Son objectif est de répondre aux mieux à la question que lui pose l’internaute et il doit donc proposer un maximum de pages différentes afin d’espérer traiter le sujet dans son intégralité.

Comment éviter le duplicate content ?

Repérer et résoudre le problème du duplicate content (interne comme externe) est un sujet complexe que je serai sans doute amené à traiter sur ce blog.

Mais en attendant, sachez que même si ce problème est bien réel, il est rare que ce soit la seule raison qui empêche votre site d’apparaître dans les résultats de Google.

C’est une optimisation qu’il est nécessaire de faire lorsque vous avez déjà travaillé votre pertinence et votre popularité et que votre site n’arrive plus à gagner de position.

Suivre une formation SEO est-ce nécessaire ?

Devez-vous suivre une formation SEO ?

Comme je l’expliquais précédemment, vous pouvez faire vous-même le référencement de votre site et pour gagner beaucoup de temps, éviter les pièges et comprendre ce que vous faites une formation est à mon sens plus que nécessaire !

L’objectif d’une formation ne doit pas être de faire de vous des experts du SEO, mais simplement de vous apprendre à « plaire à Google ».

Ce sont ensuite les efforts et le temps que vous y consacrerez qui vous permettront d’avoir des résultats et de finir en première position.

Si vous préférez laisser la gestion de votre référencement à un prestataire extérieur, là encore une formation SEO vous rendra service.

Le référencement semble être une science très obscure et difficile à appréhender, mais en réalité vous pouvez comprendre l’essentiel du SEO en quelques heures.

Savoir comment fonctionne Google et ce qu’il attend de votre site vous permettra de choisir un prestataire qui saura respecter les bonnes pratiques dont j’ai parlé plus haut.

Vous aurez ainsi la garantie de ne pas subir une pénalité à cause d’un prestataire qui soit, ne sais pas ce qu’il fait, soit enfreint volontairement les règles à votre insu.

Pour commencer à vous former au référencement naturel, je vous invite à télécharger mon guide dans lequel j’explique la méthode que j’utilise pour attirer un flot continu et prévisible de client vers les sites e-commerce.

Cliquez ici pour découvrir gratuitement la méthode P²

 

 

Le référencement naturel expliqué simplement
5 (100%) 4 votes

6
Poster un Commentaire

avatar
3 Comment threads
3 Thread replies
0 Followers
 
Most reacted comment
Hottest comment thread
4 Comment authors
Matthieu de DigoraNathalie PirhonenOlivierEric Recent comment authors
  Subscribe  
plus récent plus vieux
Recevoir un email pour
Eric
Invité
Eric

Bonjour Olivier,
Comment réagir et quoi faire auprès de Google lorsqu’on est victime de duplicat content de la part d’un autre site?
Cela m’est arrivé, (duplicat content interne et externe) et le site plagieur est monté dans les 1ères page de Google malgré tout, juste au dessous du mien.
Merci de votre réponse.
Eric

Nathalie Pirhonen
Invité
Nathalie Pirhonen

Bonjour Olivier que puis-je faire quand une méta description contient une faute d’orthographe dans la recherche Google alors que je n’en ai fait aucune en écrivant cette même description sur mon site ? Pour info, je suis correctrice et cela m’a pénalisée dans mon référencement. Google a inséré une espace (c’est féminin en typo) avant une virgule au lieu de la mettre après. J’ai vérifié. Pas de faute sur mon site.
C’est un problème que vous n’avez jamais évoqué et je pense que ce serait bien de travailler dessus. Merci beaucoup. Nathalie

Matthieu de Digora
Invité
Matthieu de Digora

Il est difficile d’être exhaustif sur le SEO, tant cela évolue vite, mais j’admets que cet article est très complet !
Et merci pour le lien ;-)