Stratégie d’acquisition : le guide complet pour les sites e-commerce

Tout comme les boutiques physiques, les boutiques en ligne ont besoin d’une stratégie pour être viables et pérennes.

Si vous souhaitez obtenir plus de trafic, plus de leads ou plus de clients, il vous faut donc mettre en œuvre une stratégie d’acquisition adaptée à votre e-commerce et à vos besoins.

Avec ce guide, vous apprendrez comment mettre en place une stratégie d’acquisition étape par étape, mais pas seulement ! Je vous explique quels canaux utiliser et je vous donne également des exemples concrets de stratégies.

SOMMAIRE :

Stratégie d’acquisition : définition

Si vous cherchez à mettre en place une stratégie d’acquisition pour votre site e-commerce, c’est que vous avez déjà une petite idée de ce dont il s’agit. Toutefois, afin de partir sur de bonnes bases, rappelons-en brièvement la définition.

Une stratégie d’acquisition marketing est un plan que l’on va définir et mettre en œuvre afin d’obtenir davantage de :

  • trafic 
  • leads 
  • nouveaux clients

Il s’agit d’utiliser les bons canaux d’acquisition. Ceux-ci seront définis en fonction de ce que vous visez, de vos ressources et contraintes particulières, et aussi selon les habitudes de votre cible.

Pourquoi est-il primordial de mettre en place une telle stratégie ?

Malheureusement, certains web-entrepreneurs se lancent sans avoir déterminé leur stratégie d’acquisition et se retrouvent ensuite en difficulté, car ils n’arrivent pas à attirer de visiteurs ou à les convertir en clients.

La stratégie d’acquisition est importante à plus d’un titre, car elle vous demande de :

  • définir vos objectifs 
  • déterminer les moyens et canaux à mettre en œuvre 
  • et surtout, détecter les blocages ou les écarts avec les objectifs afin d’y remédier.

Construire une stratégie d’acquisition cohérente vous permettra de mettre en place un cercle vertueux, à la manière de la Roue de Deming. Ainsi, vous pourrez améliorer les performances de votre e-shop.

Une stratégie d’acquisition cohérente permet de mettre en place un cercle vertueux.

La Roue de Deming, ou méthode PDCA, est donc un cercle vertueux composé de quatre phases : Plan, Do, Check et Act.

L’expérience gagnée durant chaque phase permet de faire progresser la roue (votre business) et d’aller de l’avant.

  1. Plan (planifier) : il s’agit ici de la définition de la stratégie, des objectifs et des moyens.
  2. Do (faire) : on met en œuvre la stratégie définie.
  3. Check (vérifier) : la stratégie choisie a-t-elle permis d’atteindre les objectifs ?
  4. Act (agir/ajuster) : lors de cette dernière étape, on adapte la stratégie aux résultats et aux nouveaux paramètres dans un souci d’amélioration continue.
schéma des 4 étapes à mettre en place pour une stratégie d'acquisition efficace.

Les 4 étapes pour mettre en place une stratégie d’acquisition, que nous allons voir juste après, reprennent les grands principes de ce cercle vertueux.

Comment mettre en place une stratégie d’acquisition efficace (en 4 étapes) ?

Étape 1 : définir ses objectifs

Acquisition de trafic, leads ou clients : que choisir ?

La première chose à faire sera, bien entendu, de définir ce que vous souhaitez obtenir et pourquoi.

Acquisition de trafic

Augmenter le trafic sur son site e-commerce est un excellent moyen de gagner en visibilité. Cela envoie des signaux positifs :

  • à Google, dont l’algorithme a tendance à mettre en avant les sites populaires ;
  • à vos partenaires, qui apprécieront sans doute de voir que votre site plaît aux internautes ;
  • aux clients potentiels, car ces derniers sont sensibles à ce que l’on appelle la preuve sociale.

Avoir un trafic plus important et constant donnera donc davantage de poids à votre e-commerce.

Acquisition de leads

Générer des leads, cela consiste à capter les coordonnées de vos visiteurs afin de pouvoir les recontacter.

Augmenter son nombre de leads permet d’obtenir une mailing list plus importante. Elle pourra ensuite être mise à profit pour vos campagnes d’emailing, si telle est votre stratégie.

Bien entendu, les leads ne sont pas nécessairement des adresses email, vous pouvez également récolter :

  • des numéros de téléphone 
  • des contacts sur les réseaux sociaux 
  • des contacts sur des applications comme WhatsApp…

Lorsque vous mettrez en place votre stratégie d’acquisition de leads, il faudra donc penser à déterminer quels types de données seront les plus intéressants pour vous.

Trafic, leads ou clients : à vous de choisir ce que vous voulez obtenir.
Acquisition de clients

Pourquoi vouloir acquérir des clients ? Vous me répondrez que c’est avant tout pour augmenter votre chiffre d’affaires, et vous avez raison ! Pour être viable, un site e-commerce a besoin de convertir ses visiteurs et ses leads en clients.

Une bonne stratégie de conquête de nouveaux clients est une condition sine qua non pour faire progresser vos ventes et assurer la pérennité de votre business en ligne.

À noter que lorsque vous avez une clientèle bien étoffée, vous pourrez alors la fidéliser pour consolider votre CA.

Mais, là encore, la fidélisation ne peut se faire que si vous avez déjà des clients… D’où l’importance de mettre en place une stratégie d’acquisition de clients efficace.

Mettre en place une stratégie d’acquisition digitale à court ou long terme ?

Une fois que votre objectif principal est bien déterminé, il faut ensuite choisir la période sur laquelle va s’étaler la stratégie. Est-ce que vous voulez des résultats immédiats ou plutôt sur le long terme ? Votre choix dépendra de vos besoins.

Si votre besoin de rentabilité est immédiat, afin de réaliser des économies d’échelle par exemple, il sera donc judicieux d’avoir une stratégie à court terme.

Cela peut aussi être le cas pour les opérations délimitées dans le temps (offres de Noël, Black Friday, etc.). Dans ce cas, le besoin d’acquisition de clients est immédiat.

Vous pouvez préférer mettre en place une stratégie de long terme pour assurer la pérennité de votre entreprise.

Le fait d’opter pour une telle stratégie permet notamment de consolider votre business et de le rendre plus apte à faire face aux aléas car vous avez une meilleure visibilité à échéance lointaine.

Cela permet aussi de prendre des risques dans d’autres domaines car, avec des résultats sur le long terme, vous stabilisez la rentabilité de votre e-commerce.

Une fois que vous avez atteint une certaine stabilité avec votre entreprise en ligne, vous pouvez vous lancer plus sereinement dans une nouvelle collaboration par exemple.

Comment bien définir ses objectifs : la méthode SMART

Pour être réellement utiles et vous permettre d’avancer dans la bonne direction, vos objectifs doivent être précis.

Exemple :

Dire que vous voulez obtenir une mailing list plus importante ne vous permettra pas d’établir une stratégie d’acquisition efficace.

En revanche, vouloir obtenir 500 leads supplémentaires, chaque mois, afin d’avoir une mailing list de 3 000 adresses au bout de 6 mois est déjà beaucoup plus précis.

Cela vous permet de délimiter votre stratégie dans le temps et de choisir des actions cohérentes avec vos attentes.

Comme définir correctement ses objectifs n’est pas toujours évident, n’hésitez pas à vous aider de la méthode SMART. C’est une technique que je recommande souvent, car elle est simple et efficace.

Afin de formuler un objectif SMART, posez vous les questions suivantes :

Mon objectif est-il…

  • Spécifique ? Il peut se définir par une action (ex : obtenir des leads supplémentaires).
  • Mesurable ? Il répond à la question « combien » (ex : 500 leads).
  • Atteignable ? Il est décomposé en échéances/étapes à franchir (ex : chaque mois).
  • Réaliste ? Il n’est pas surévalué ou sous-évalué (ex : ici, on ne cherche pas à obtenir immédiatement 3 000 nouveaux leads).
  • Temporellement défini ? Il y a une échéance finale qui permettra d’évaluer le succès ou l’échec des actions mises en place (ex : au bout de 6 mois).

Pour bien définir vos objectifs, soyez SMART !

Étape 2 : définir sa cible

Pourquoi faut-il connaître son client idéal ?

Je vais sans doute enfoncer des portes ouvertes, mais vous savez qu’un jeune diplômé de 24 ans n’aura pas les mêmes intentions d’achat qu’une femme au foyer de 45 ans.

De même, ils ne seront pas sensibles aux mêmes leviers d’acquisition et ne passeront pas nécessairement par les mêmes canaux pour visiter votre e-commerce.

Pour choisir la bonne stratégie, celle qui touchera votre cible, il est donc primordial de connaître votre avatar (client-type).

Définir correctement votre cible marketing vous permettra ainsi de définir une stratégie d’acquisition spécifique et de ne pas perdre votre temps (et vos ressources) avec une stratégie incohérente.

Vous pourrez trouver directement le discours qui saura faire mouche auprès de votre client idéal et lui proposer des solutions et contenus pertinents pour lui.

Travailler ses Personas

Une méthode redoutablement efficace pour définir sa cible consiste à créer des Personas. Il s’agit d’établir le portrait-robot de vos clients idéaux.

Vous pouvez avoir plusieurs Personas, mais il est important de ne pas démultiplier leur nombre afin de ne pas disperser vos efforts. Concentrez-vous sur vos clients-clés, ceux qui composent votre cœur de cible.

Comment définir son Persona marketing ?
  1. Se renseigner sur sa cible : par le biais d’entretiens, de questionnaires, de lecture d’études de marché, etc.
  2. Définir son Persona : par rapport aux informations recueillies précédemment, vous pourrez définir l’âge de votre Persona, son sexe, son métier, sa situation familiale, ses besoins, ses désirs, ses défis, sa relation avec votre marque/site, etc.
  3. Lui donner une vraie identité : le mieux pour réussir à bien vous adresser à votre cible est de lui donner une identité : un nom, un prénom, et même un visage !

N’hésitez pas à regrouper tout cela sous la forme d’une fiche d’identité que vous pouvez consulter à tout instant.

Exemple de Persona

Imaginons un instant que votre e-commerce propose du matériel de montagne haut de gamme, votre Persona pourrait être :

Julien Pottier – 32 ans

  • Profession : ingénieur
  • Situation familiale : en couple, sans enfant
  • Localisation : Chambéry
  • Centres d’intérêt : nature, sport, technologie
  • Traits de caractère : calme, patient, minutieux

Ce qu’il veut : profiter de ses weekends pour se ressourcer loin du stress du travail. Pour cela, il privilégie les sorties en montagne seul ou avec sa compagne.

Ses défis/besoins : passer des weekends agréables, sans encombre. Il a besoin de matériel de qualité, car il ne veut absolument pas rencontrer de difficultés pendant son temps libre.

D’autre part, il connaît bien les caractéristiques techniques du matériel de montagne, il est donc très exigeant.

Sa relation avec mon site : lorsque Julien a besoin d’équipements de montagne, il se rend sur mon site pour consulter d’abord les fiches techniques des produits.

Comme il est très pointilleux, il peut lui arriver de remettre à plus tard son achat, le temps de consulter d’autres sites et de trouver le meilleur article.

Étant donné que les produits de mon site sont de qualité, il y revient pour acheter ce dont il a besoin.

Il s’agit ici d’un exemple sommaire. Vos avatars peuvent (et doivent) être bien plus détaillés. Lorsque vous définirez votre stratégie d’acquisition, vous devrez le faire en pensant à « votre Julien Pottier » et à ses caractéristiques.

Connaissez-vous vraiment votre client idéal ?

Notez également que vous pouvez créer des Personas négatifs. Ce sont des personnes que vous ne voulez absolument pas en tant que clients.

Pourquoi ne pas vouloir un client ? Peut-être parce que ce dernier va s’orienter sur vos articles les moins rentables, parce qu’il va engendrer des coûts au niveau du SAV… Il existe de nombreuses raisons !

Les Personas négatifs vous permettent donc :

  • de préciser votre stratégie d’acquisition en excluant certaines catégories de prospects 
  • de faire le tri dans vos leads 
  • de commercialiser vos produits ou services auprès des bonnes personnes (celles qui sauront en reconnaître la valeur).

Étape 3 : choisir le bon levier d’acquisition

Vous avez déterminé vos objectifs avec précision ? Vous connaissez vos cibles ? Alors il est temps de passer aux choses sérieuses : choisir le bon levier d’acquisition.

Il est très important de passer du temps sur cette étape car elle est primordiale. J’insiste énormément sur ce point car c’est une phase essentielle du marketing d’acquisition.

Je ne vais pas détailler ici les différents types de stratégies, car je vous donnerai des exemples précis un peu plus loin. En revanche, nous allons voir tous les critères à prendre en compte dans le choix de vos leviers.

Les ressources nécessaires

Tous les leviers d’acquisition ne demanderont pas le même investissement. Certains, comme le SEO (référencement naturel) ne requièrent pas nécessairement un budget important. Par contre, ils sont extrêmement chronophages.

D’autres en revanche, comme le SEA (référencement payant), peuvent exiger peu de temps, mais un budget conséquent.

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter notre article SEO vs SEA : définition et quelle stratégie choisir ?

Les prérequis

Étudier les stratégies d’acquisitions est essentiel pour connaître les prérequis qu’elles demandent :

  • Aurez-vous besoin de vous former ?
  • Faut-il disposer d’un écosystème autour de son site (chaîne YouTube, page Facebook, compte Instagram…) ?
  • Avez-vous besoin de trouver au préalable un prestataire ou un partenaire ?
  • Votre site doit-il déjà comptabiliser un certain nombre de visites, ou devez-vous avoir une base de données importante pour actionner tel ou tel levier ?

L’emailing, par exemple, est une bonne stratégie d’acquisition de clients, mais cela demande d’avoir déjà une liste de prospects conséquente.

Choisir le bon levier d’acquisition : l’élément-clé de votre stratégie.

Les habitudes de votre cible

Lorsque vous recherchez le meilleur levier d’acquisition, mettez-vous dans la peau de votre cible ou de votre Persona. Quels canaux utilise-t-il ?

Si vous visez des entreprises en BtoB, inutile de perdre votre temps à organiser un concours sur Tik Tok ! La diffusion sur LinkedIn d’un livre blanc répondant à l’une des problématiques de votre cible sera une stratégie d’acquisition de leads beaucoup plus efficace.

Étape 4 : mesurer ses résultats et optimiser ses actions

Cette étape correspond aux phases 3 (check) et 4 (act) de la méthode PDCA mentionnée plus haut. Elle est essentielle pour gagner en expérience et faire évoluer votre business dans le bon sens.

Pour pouvoir contrôler vos résultats et améliorer votre stratégie d’acquisition digitale, il est nécessaire d’avoir bien défini vos objectifs. En effet, s’ils ne sont pas SMART, et notamment mesurables, vous ne pourrez pas envisager de pistes d’amélioration.

Si vous n’avez pas encore déterminé vos objectifs, je vous invite à (re)lire le contenu de l’étape 1.

Quand mesurer ses résultats ?

Le contrôle des résultats ne doit pas se faire uniquement à échéance, sinon vous n’aurez pas le temps de corriger le tir en cas de problème. Vous risquez donc de perdre du temps et des ressources.

Le mieux est de faire le point régulièrement afin de pouvoir ajuster rapidement votre stratégie d’acquisition si le besoin s’en fait sentir.

Si vous vous étiez fixé un objectif à 6 mois, vous pouvez par exemple mesurer vos résultats tous les mois pour voir si vous êtes bien « dans les clous ».

Vous n’avez pas atteint vos objectifs

Si vos objectifs n’ont pas été atteints, il faut alors en comprendre la cause. Parfois, cette dernière est évidente, mais dans certains cas elle sera plus difficile à déterminer.

Pour comprendre les problèmes que vous avez rencontrés et les corriger, vous pouvez utiliser la méthode des « 5 Pourquoi ». Elle a été mise au point et largement utilisée par Sakichi Toyoda, le fondateur de Toyota.

Sous ses airs (trop) simples, cette méthode est en réalité d’une efficacité redoutable pour remonter à la cause d’un dysfonctionnement.

En vous posant 5 fois la question « pourquoi », vous pouvez remonter à la source-même du problème. Bien entendu, 5 est un nombre aléatoire. Parfois, 2 ou 3 « pourquoi » suffiront amplement.

Exemple :

1. Pourquoi n’ai-je pas atteint mes objectifs ?

Parce que je n’ai pas réussi à écrire et publier les 5 articles optimisés par mois comme je l’avais prévu.

2. Pourquoi n’ai-je pas réussi à suivre le rythme de publication fixé ?

Parce que j’ai perdu beaucoup de temps sur d’autres tâches.

3. Pourquoi me suis-je concentré sur les autres tâches plutôt que sur les articles ?

Parce que je considère que la rédaction d’articles est une tâche annexe trop chronophage.

Avec seulement 3 « pourquoi », j’ai ici identifié le cœur du problème : la rédaction d’articles de qualité est chronophage et m’empêche de me concentrer sur mon activité principale. Je peux maintenant envisager des solutions pour remédier à ce problème.

Je peux par exemple me dire que j’ai fait une erreur de jugement dans le choix de ma stratégie d’acquisition. Le SEO demande trop d’efforts pour moi.

Dans ce cas, je peux ré-analyser les stratégies d’acquisition qui s’offrent à moi pour en trouver une autre, plus adaptée.

Je peux également me dire que le SEO reste la meilleure stratégie. Dans ce cas, je peux choisir de faire appel à un prestataire pour rédiger mes articles et me concentrer sur mes tâches principales. Cependant, cela aura un coût qu’il faut prendre en compte.

« Que la stratégie soit belle est un fait, mais n’oubliez pas de regarder le résultat. » Winston Churchill

Vous avez atteint vos objectifs

Vos objectifs sont atteints ? Félicitations ! Toutefois, votre travail ne s’arrête pas là. Sans doute avez-vous rencontré des difficultés ou des points de friction que vous pouvez essayer d’éliminer ?

Vous devez également vous demander si vous n’aviez pas sous-évalué vos objectifs. Si oui, il faudra revoir ces derniers à la hausse pour la prochaine échéance afin de renforcer et améliorer encore plus vos résultats.

Là encore, c’est une simple question qui pourra vous aider à réévaluer vos objectifs : « comment ? ».

Exemples :

Comment doubler mes résultats à la prochaine échéance ?

Comment faire pour me débarrasser des points de frictions qui m’ont ralenti ces 3 derniers mois ?

Ces interrogations vous pousseront à réfléchir à vos points forts, vos points faibles, vos besoins, etc.

Vous pouvez consulter cet article dans lequel je vous explique comment faire le suivi de votre référencement naturel en 4 étapes.

10 exemples de stratégies d’acquisition

Maintenant que vous avez toutes les clés en main pour choisir la stratégie d’acquisition la plus adaptée à votre e-commerce et à votre cible, nous allons voir quelques exemples concrets.

Exemples de stratégies d’acquisition de trafic

Certains « spécialistes » du Web auront tendance à vous donner des listes de stratégies d’acquisition de trafic longues comme le bras… Ne tombez pas dans le piège ! Il n’existe en réalité que 4 vraies stratégies qui vous permettent d’obtenir davantage de visiteurs.

Le référencement naturel ou SEO

Le SEO consiste à proposer du contenu qui vous fera apparaître dans les résultats des moteurs de recherche gratuitement. C’est le levier à privilégier si vous voulez obtenir des visiteurs de manière constante et sur le long terme.

Pour acquérir du trafic, il vous faudra par exemple publier régulièrement des articles de qualité, qui plairont à votre audience et répondront aux exigences SEO des moteurs de recherche. Cela demande quelques connaissances en la matière… et beaucoup de temps !

Pour aller plus loin, vous pouvez consulter cet article : Référencement gratuit : ce que vous devez savoir à tout prix !

Les partenariats avec des influenceurs

Vous pouvez attirer de nouveaux visiteurs en profitant de la notoriété d’influenceurs reconnus dans leurs domaines.

Vous vendez des articles de fitness sur votre boutique en ligne ? Vous pouvez par exemple demander à un coach-influenceur de parler de votre marque sur ses réseaux sociaux.

Attention, il s’agit d’une stratégie à double tranchant ! Si l’influenceur n’est pas satisfait de vos produits ou de votre marque, il peut très bien faire part de ses critiques à son audience. En revanche, s’il en fait l’éloge, cela peut être extrêmement bénéfique pour vous !

Sachez également qu’un partenariat avec un influenceur n’est pas forcément une stratégie onéreuse. Cela dépend de sa notoriété et des autres contreparties que vous pourrez lui proposer.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux vous permettent d’améliorer votre image de marque et de faire grossir votre audience grâce à la preuve sociale.

Pour que cette stratégie d’acquisition soit efficace, il est important de choisir les bonnes plateformes et d’y consacrer du temps pour fédérer une vraie communauté.

Vous pouvez par exemple alimenter une chaîne YouTube avec des tutoriels qui répondront aux problématiques de votre cible. Ceci vous permettra également d’asseoir votre expertise dans votre domaine.

La publicité

Pour des résultats rapides, la publicité est une excellente stratégie d’acquisition de trafic. Vous pouvez choisir des mots-clés spécifiques sur lesquels apparaître dans les résultats payants de Google par exemple. Ceci a toutefois un coût.

À noter également qu’il y a un risque de tomber dans un cercle vicieux si vous n’avez pas la trésorerie nécessaire pour reconduire vos campagnes publicitaires au fil des échéances.

Si vous voulez tout savoir des différentes stratégies d’acquisition de trafic, n’hésitez pas à consulter l’article que j’avais rédigé à ce sujet : Acquisition de trafic, trouvez le meilleur levier pour vous.

Seulement 4 leviers peuvent vous permettre d’acquérir plus de trafic.

Exemples de stratégies d’acquisition de leads

Créer une application gratuite

Vous pouvez créer une application gratuite qui répond aux besoins de votre cible afin de capter des adresses mail.

Rassurez-vous, cette stratégie est bien moins compliquée qu’il n’y paraît. Il existe aujourd’hui des générateurs qui vous permettent de créer une appli sans connaître le code (plus de détails ici).

Si vous avez un site qui propose des formations linguistiques, vous pouvez par exemple créer une petite application permettant d’apprendre le vocabulaire de base en anglais.

Il suffit ensuite de la diffuser sur Google Play ou l’Apple Store.

Rédiger et diffuser un livre blanc

Le livre blanc est un moyen très efficace d’obtenir des leads, notamment en BtoB. C’est un outil marketing qui permet de mettre en avant votre expertise auprès de professionnels.

Vous pouvez bien entendu le proposer en téléchargement sur votre propre site. Si votre site ne génère pas encore suffisamment de trafic, vous pouvez également le diffuser auprès de sites partenaires qui bénéficient d’une audience importante et ciblée.

Il faudra ensuite demander à ce partenaire de vous communiquer les données récoltées lors des téléchargements.

Organiser un sondage ou un concours

Les sondages et concours sont des stratégies d’acquisition de leads qui fonctionnent à merveille. Cela demande toutefois de bien maîtriser les réseaux sociaux.

Vous pouvez par exemple poster un sondage sur différentes pages Facebook qui traitent de votre domaine d’activité et récolter ainsi de nombreux emails.

Exemples de stratégies d’acquisition de clients

Le programme de parrainage

Voilà une stratégie redoutablement efficace, car elle fonctionne sur un principe gagnant-gagnant. Le parrainage consiste à faire de vos clients actuels des ambassadeurs de vos produits.

S’ils arrivent à convaincre leurs proches d’acheter vos produits, ils sont alors récompensés (généralement en réductions ou bons d’achat à valoir sur votre site), tout comme leurs filleuls.

C’est une technique d’acquisition de clients courante et qui est actuellement très prisée par les néo-banques. Ces dernières vous reversent de l’argent sur votre compte pour tout nouveau client recommandé par vos soins.

En stratégie d’acquisition de clients, pensez aux méthodes gagnant-gagnant.

L’emailing à froid

Cette stratégie est également connue sous l’anglicisme de cold email. Il s’agit de contacter par courriel des personnes qui ne sont pas encore des leads pour les convaincre d’acheter vos produits et services.

C’est une méthode qui peut s’avérer efficace, car même si le destinataire de l’email ne passe pas à l’acte d’achat, il fait au moins connaissance avec votre marque.

L’appel à froid

Similaire au cold email, cette technique d’acquisition client consiste à contacter, mais par téléphone cette fois, des cibles qui ne connaissent pas encore votre e-commerce. L’appel à froid est cependant plus chronophage que l’emailing à froid.

Cette stratégie peut vous intéresser si vous vendez des produits à forte valeur ajoutée ou des abonnements. En revanche, elle sera plus difficile à rentabiliser sur des petits paniers.

***

Avec ce guide, j’ai voulu vous présenter de manière exhaustive les différentes stratégies d’acquisition. J’espère que vous y avez trouvé toutes les informations dont vous aviez besoin.

Vous avez maintenant les connaissances nécessaires pour choisir la stratégie qui correspondra le mieux à votre e-commerce.

Je vous invite à vous inspirer des exemples de stratégies d’acquisition que je vous donne et à les adapter à votre business et à votre cible.

Si vous souhaitez partager d’autres idées de stratégies d’acquisition avec les lecteurs de ce blog, les commentaires vous sont ouverts !

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments