Créer sa boutique en ligne en 2022 : le guide complet

Vous voulez créer votre boutique en ligne, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Vous avez peut-être même déjà lancé votre site, mais vous vous demandez si vous n’avez pas oublié des étapes importantes ?

Ce guide est là pour vous !

Nous allons voir quelles sont les questions à se poser avant de se lancer dans le e-commerce. Je vous expliquerai aussi quelles sont les étapes importantes pour créer une boutique en ligne fonctionnelle et efficace, et comment la remplir avec de bons contenus.

En bonus, nous déboulonnerons les mauvaises excuses qui vous empêchent de vous lancer dans votre projet et nous verrons quels sont les avantages à devenir e-commerçant… #motivation 😁

En bref, de la réflexion préalable à la création-même de votre site : tout sera passé en revue !

Note : pour que vous ayez un maximum d’informations, j’ai très souvent mis des liens vers des articles détaillés sur certains points. Prenez le temps d’aller les lire, ils vous seront très utiles pour réaliser chaque étape.

Avant d’aller plus loin pensez à vous inscrire à la BlackBox et développer vos ventes.

Inscrivez-vous à la blackbox

Sommaire :

1. Les 7 questions à se poser avant de créer son site e-commerce

1.1. Que vendre sur mon site web ? Trouver le bon produit

Ça paraît évident et ça l’est, vous devez commencer par savoir quel produit vous désirez vendre en ligne.

Mais attention, ce n’est pas parce que vous pensez que des gens seront intéressés pour l’acheter que celui-ci est nécessairement bon.

Il faut aussi qu’il soit adapté aux contraintes du e-commerce, voici donc un guide qui vous aidera à déterminer si votre produit est bon ou pas pour la vente sur Internet.

Sur Google, vous trouverez beaucoup d’articles qui vous expliquent comment « trouver une niche » ou qui vous orientent vers des idées de boutiques en ligne.

Ces méthodes sont plus ou moins bonnes, mais elles peuvent déjà servir de point de départ pour vos recherches.

Je vous recommande de porter une attention toute particulière au potentiel de votre idée sur le long terme. Il faut que l’e-commerce que vous ouvrez aujourd’hui soit toujours viable demain.

Je vous conseille également d’être curieux et de visiter les sites américains.

1.2. Est-ce un secteur porteur ? Quid de la concurrence ? Faire une étude de marché

Vous devez ensuite être sûr que des gens seront intéressés par votre produit.

Bien sûr, il faut vous fier à votre intuition, mais pas seulement.

Vous devez aussi avoir des preuves tangibles qu’il existe des clients prêts à dépenser de l’argent pour acquérir votre produit et que la concurrence n’est pas trop présente.

Pour ça, rien ne remplace l’étude de marché.

Mais rassurez-vous, vous n’allez pas faire du porte-à-porte avec votre questionnaire à la main.

Avec Internet, il est possible de faire une étude de marché rapidement et simplement. Vous pourrez ainsi vous assurer que le secteur dans lequel vous souhaitez vous lancer n’est pas saturé et qu’il est porteur.

1.3. Qui va acheter mes produits ? Définir son client idéal

Qu’est-ce qu’un client idéal ?

C’est tout simplement celui qu’il vous faut, car :

  • il est prêt à acheter votre produit sans comparer le prix avec la concurrence ;
  • il est capable de gérer les petits problèmes et ne génère donc pas ou peu de SAV ;
  • il apprécie votre entreprise, répond à vos sondages, partage vos publications, etc.

Pour simplifier, le « client idéal » pour votre site web, c’est l’équivalent du « fan » pour M.Pokora ! (Vous pouvez remplacer M.Pokora par n’importe quelle autre star, ça marche aussi 😉).

C’est primordial de savoir qui sera votre client idéal, car c’est en fonction de lui que vous allez définir la ligne éditoriale de votre site internet : votre style d’écriture, le type de photos que vous allez utiliser, le prix de vos produits, etc.

Dans le jargon marketing, on appelle le client idéal un « persona » et voici 2 articles qui vous aideront à le créer :

1.4. Pourquoi les clients devraient acheter sur mon site ? Définir son avantage concurrentiel

Maintenant, il faut définir votre avantage concurrentiel.

Pour ça, vous devez répondre à la question : « Pourquoi les prospects préféreront acheter chez moi plutôt que chez mes concurrents ? »

Ça vous semble compliqué ?

Rassurez-vous, comme vous êtes un e-commerçant consciencieux et que vous avez suivi les étapes de ce guide dans l’ordre, vous avez déjà fait une étude de marché. Vous savez donc qui sont vos concurrents.

Étudiez-les et faites une liste de leurs avantages ET de leurs défauts.

Maintenant, essayez de déterminer où vous pourriez faire la différence :

  • Avez-vous une solution pour être encore meilleur qu’eux sur leurs points forts ?
  • Pouvez-vous faire en sorte de titrer parti de certains de leurs défauts ?

Mais méfiez-vous si vous essayez de jouer à « qui est le moins cher » ! Dans 90 % des cas, cette stratégie se solde par un échec.

J’ai rédigé un article sur le sujet ici.

Ne vous limitez pas uniquement à trouver un seul avantage, car les consommateurs sont de plus en plus exigeants. Cela n’est donc plus suffisant.

Vous devez avoir une proposition de valeur clairement définie pour que les internautes puissent s’identifier à votre entreprise et aient envie d’acheter chez vous.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire mon guide sur la proposition de valeur et à consulter mon article sur les manières de se différencier de la concurrence.

1.5. Comment attirer les clients vers ma boutique virtuelle ? Réfléchir au marketing

Avant même qu’il ne soit créé, vous devez savoir comment attirer les clients sur votre site.

C’est souvent une étape totalement oubliée par les futurs e-commerçants et pourtant elle est cruciale.

Vous avez déjà fait votre étude de marché et vous connaissez votre client idéal.

Avec ces informations, vous pouvez donc déterminer :

  • où vos prospects se trouvent sur Internet ;
  • quels forums ils consultent ;
  • s’ils utilisent Facebook ;
  • quels sites ils visitent ;
  • quels mots-clés ils tapent dans Google ;
  • etc.

Faites une liste de tous ces sites et des actions que vous allez pouvoir mettre en place pour faire connaître votre boutique en ligne.

Vous pouvez par exemple devenir un membre actif d’un forum, utiliser la publicité sur Facebook, ou apprendre à référencer votre boutique sur Google.

Il est possible que cette liste soit assez longue et que vous ne puissiez pas faire toutes les actions qui s’y trouvent (du moins au départ).

Mais ce n’est pas grave, car par la suite, vous allez déterminer celles que vous allez utiliser en fonction de vos budgets temps et argent.

🥇 Envie de voir votre boutique en tête des résultats Google ? Ça ne s’improvise pas ; ça s’apprend ! Vous pouvez faire un tour du côté de ma formation SEO pour en savoir plus 😉

1.6. Où trouver mes produits et comment les faire livrer ? Choisir son fournisseur et son transporteur

Il pourrait paraître plus logique de chercher le fournisseur juste après avoir déterminé le produit que vous désirez vendre.

Mais je considère que le choix du fournisseur peut aussi dépendre de la concurrence, de votre client idéal et de votre avantage concurrentiel, c’est pour ça que je le place ici.

Shopify a rédigé un très bon guide pour vous aider à trouver vos fournisseurs, je vous conseille de le lire.

L’acheminement de vos produits est aussi une question à laquelle vous devez réfléchir en amont de la création de votre commerce en ligne. 

Il faut savoir que le montant des frais de port est la cause numéro 1 des abandons de panier sur un site e-commerce (voir cette étude).

De plus, une erreur très fréquente des e-commerçants est de croire que le transporteur ne fait pas partie de leur entreprise.

Si dans la réalité, c’est vrai, dans l’esprit des consommateurs, celui qui livre les colis, c’est le site e-commerce.

Si le transporteur livre un produit cassé ou en retard, c’est à vous que le client viendra se plaindre.

Vous devez donc prendre très au sérieux cette partie de votre business et choisir un ou des transporteurs en fonction de la qualité de leur service et de leur prix.

Cet article sur Skeelbox et celui-ci sur E-commerce-Nation vous indiquent les critères à prendre en compte pour choisir un transporteur.

1.7. Combien dois-je investir dans la création de ma boutique en ligne ? Déterminer son budget temps et argent

Une erreur commune est de croire qu’on peut se lancer dans le e-commerce sans argent et qu’il n’est pas nécessaire de budgéter la création d’un site de vente en ligne. 

Même si vous faites tout vous-même, il y aura quand même des frais. Ils seront certes moins élevés, mais il faut tout de même les prévoir.

En réalité, il existe trois postes de dépenses que vous devez anticiper : le marketing, la création du site en lui-même et l’achat du stock.

J’ai rédigé un article sur le sujet ici, qui vous permettra d’y voir plus clair : comment répartir son budget quand on se lance dans le e-commerce ?

Je sais d’avance ce que vous allez me dire !

Comment pourrais-je déterminer un budget si je ne sais pas combien coûte la création d’un site ?

La réponse est simple : le budget ne dépend pas de votre site. C’est le site qui dépendra de votre budget !

Si vous demandez à une agence web combien coûte un site internet elle ne saura pas vous répondre.

Si par contre vous lui indiquez combien vous pouvez investir dans la création de votre e-shop, alors elle saura vous dire quel type de site elle pourra vous proposer.

Et c’est la même chose avec le budget marketing et le stock. C’est donc bien à vous de déterminer combien vous êtes prêt à investir dans votre projet.

Mais il n’y a pas que l’investissement financier que vous devez anticiper.

Vous devez également prendre en compte le facteur temps et vous devez le faire de deux manières différentes.

Premièrement, définissez des délais :

1. À quelle date votre site devra-t-il ouvrir ses portes ?

Cette information est vitale, car selon votre activité, les saisons peuvent être plus ou moins importantes pour votre chiffre d’affaires.

2. Quand prévoyez-vous de pouvoir vivre de votre site internet ?

Si votre boutique en ligne devient votre activité principale, il arrivera nécessairement un moment où il faudra qu’elle vous rapporte suffisamment pour pouvoir en vivre. C’est important de faire ce calcul pour vous fixer des objectifs.

Deuxièmement, définissez des temps de travail : combien de temps disposez-vous pour travailler sur votre boutique en ligne ?

Si vous n’avez que 3 heures par semaine, n’espérez pas avoir rédigé vos 5 000 fiches produits au bout d’un mois. 

Reprenez la liste d’actions que vous avez créée à l’étape 1.5. et déterminez celles que vous pourrez faire et dans quel ordre.

Ça vous permettra de voir si les délais que vous vous êtes fixés sont cohérents.

N’oubliez pas que vous devrez prévoir une marge de sécurité, aussi bien pour le budget temps que le budget argent.

Même la meilleure agence web peut avoir du retard sur la livraison d’un site, ça arrive.

Vous pouvez également avoir mal évalué le temps nécessaire pour prendre les photos de tous vos produits et donc retarder vous-même le lancement de votre boutique.

Il y a aussi toujours des dépenses que vous n’aurez pas anticipées.

Si vous ne prévoyez pas de marge, vous risquez de vous retrouver dans une situation délicate qui pourra faire « capoter » votre projet.

OK !

On va bientôt passer à la création à proprement parler de votre boutique.

Mais avant d’aller plus loin, je souhaite revenir sur un point important.

Pour bien préparer le lancement de votre site e-commerce, vous devez réfléchir à chacune des questions que je viens de décrire.

Mais cela ne signifie nécessairement que vous devez y apporter des réponses définitives dans l’immédiat. Ne devenez pas un « rat de bibliothèque » !

Dans toutes les entreprises, il y a forcément des choses qui ne peuvent pas être anticipées et que vous devrez gérer au jour le jour.

Voici une petite astuce qui vous obligera à avancer : fixez-vous des dates butoirs pour chaque étape et obligez-vous à passer à la suivante lorsque cette date est atteinte.

Ainsi, vous ne pourrez pas « rester bloqué » sur une question. Vous serez obligé de continuer même s’il vous manque certaines informations.

Les 7 questions à se poser avant de créer sa boutique en ligne

2. Les aspects administratifs et légaux relatifs aux sites e-commerce

2.1. Choisir le bon statut juridique

Vous pouvez choisir votre forme juridique n’importe quand pendant la préparation du lancement de votre boutique en ligne.

Mais ça me paraît judicieux de le faire après vous être posé les questions préalables, car vous aurez alors une vision claire de la faisabilité de votre projet.

Si votre projet est réalisable, alors autant créer dès maintenant votre entreprise, car, selon la forme juridique que vous choisirez, remplir les dossiers peut prendre plus ou moins de temps.

Si au contraire vous préférez ne pas aller plus loin, car votre projet ne semble pas viable, alors vous n’aurez pas perdu de temps à faire des démarches inutiles.

Alors, peut-on ouvrir une boutique en ligne en tant qu’auto-entrepreneur ? Est-il préférable de constituer une société ? 

Pour faire le bon choix, il faudra déterminer :

  • quel sera votre chiffre d’affaires prévisionnel ;
  • si vous comptez lancer votre e-commerce seul ou avec des partenaires ;
  • si vous avez besoin d’investissements ;
  • le degré de protections que vous souhaitez apporter à votre patrimoine personnel…

En fonction de ces éléments, le guide de la fabrique du net vous aidera à choisir le statut juridique le plus adapté pour votre future entreprise.

2.2. Les obligations du e-commerçant vis-à-vis du RGPD

Via votre boutique en ligne, vous allez récolter des données au sujet de vos clients afin notamment de traiter leurs commandes. 

Pour être dans la légalité, vous devez donc procéder à la récolte et au traitement des données personnelles de vos prospects et clients conformément au RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données).

Cela implique par exemple d’être transparent sur l’utilisation que vous ferez des informations récoltées. 

Vous devez également prévoir des moyens pour que vos clients puissent à tout moment compléter, modifier, corriger ou supprimer les données personnelles qu’ils vous ont communiquées.

En tant que propriétaire des informations que vous recevez, vous serez également responsable de leur sécurité. Vous devrez donc réfléchir aux moyens de sécuriser votre fichier-client pour éviter toute utilisation frauduleuse des données qu’il contient.

Pour en savoir plus, vous pouvez lire le guide RGPD pour les TPE et PME mis en ligne par la CNIL. 

💡 Pour être en conformité avec la législation, vous pouvez aussi utiliser mon Module Prestashop RGPD !

2.3. Les mentions légales obligatoires sur les boutiques en ligne

Franchement, c’est sans doute le moins passionnant de tout ce que vous aurez à faire pour la création de votre site.

Sachez que copier les conditions générales de vente d’un autre site est illégal et passible d’une amende.

Si vous avez vraiment envie de le faire vous-même, Webmarketing & Co’m a rédigé un article sur le sujet ici.

Sinon vous avez des services payants, comme cgv-pro.fr, qui peuvent s’en occuper à votre place.

Il existe aussi des générateurs de CGV gratuits, mais j’avoue ne pas les avoir testés et je pense que vous restez responsable en cas d’erreur, donc… attention !

2.4. Protéger son futur site internet : les assurances

Comme n’importe quel professionnel, vous aurez besoin de trouver une ou plusieurs assurances qui pourront vous aider financièrement en cas de problème. Je ne suis pas expert sur le sujet et je vous invite donc à lire ce guide sur 1and1.

3. Les fondations d’une boutique en ligne qui cartonne

On va pouvoir passer à la création du site, mais j’ai encore un conseil important à vous donner.

Ne perdez pas trop de temps à vouloir que votre site soit parfait avant de le mettre en ligne.

Votre boutique devra progresser au fil du temps en fonction de l’évolution de votre entreprise et des remarques que vous recevrez de vos clients.

Mettez-la en ligne rapidement et améliorez-la continuellement : c’est la meilleure solution pour que ça marche !

3.1. Le choix du nom de domaine

Le nom de domaine, c’est ce que les internautes taperont dans leur navigateur pour trouver votre site.

Il doit être mémorisable et représenter votre entreprise.

Prenez le temps de bien réfléchir avant de faire votre choix, car, même s’il est possible de « déménager » un site d’un ancien nom de domaine vers un nouveau, c’est une manipulation délicate qu’il est préférable d’éviter.

Une fois votre nom de domaine choisi, il vous suivra partout.

Faites donc en sorte de ne pas le regretter 😉

Voici un guide pour vous aider à bien choisir votre nom de domaine.

3.2. La question des solutions de paiement à intégrer sur son e-shop

Avoir une boutique en ligne, c’est bien, mais si vous n’avez aucun système pour collecter l’argent de vos clients ça ne sert à rien.

Vous devez, dans un premier temps, déterminer quelles sont les méthodes de paiement en ligne que vos clients voudront utiliser.

Si par exemple vous vous adressez à un public jeune, il y a des chances que le chèque ne serve à rien.

Une fois les modes de paiement définis, vous devrez choisir les différents services qui vous permettront de les proposer sur votre boutique.

E-commerce Nation a réalisé un top 5 des solutions de paiement en ligne qui peut vous aider à faire votre choix.

Il faut savoir que certains organismes (comme les banques) ont tendance à alourdir fortement les démarches qui vous permettent d’accéder à leur service.

Donc ne tardez pas trop, car vous pourriez vous retrouver bloqué à attendre que votre dossier soit validé par l’organisme de paiement que vous aurez choisi.

3.3. La rédaction du cahier des charges

Vous ne savez peut-être pas quoi mettre dans un cahier des charges et c’est pour ça que j’ai rédigé un guide ici.

Mais ce n’est pas parce que ça vous semble compliqué qu’il ne faut pas le faire. C’est une étape obligatoire si vous souhaitez que votre prestataire vous livre le site internet que vous attendez.

Ce dossier vous permettra de :

  • comparer efficacement les différents prestataires que vous allez contacter ;
  • mettre à plat vos idées ;
  • obtenir un tarif pour les différentes fonctionnalités dont vous aurez besoin (et donc prévoir un budget pour d’éventuelles évolutions) ;
  • gérer les litiges avec votre prestataire (s’il y en a) ;
  • obtenir le site marchand qui correspond réellement à vos attentes.

Du côté du prestataire, le cahier des charges est là pour lui faire comprendre précisément quels sont vos objectifs et ce qu’il devra faire pour vous aider à les atteindre.

Tout ce qui n’est pas écrit noir sur blanc dans votre cahier des charges risque de créer des incompréhensions entre vous et votre prestataire. Ceci finira invariablement par une perte de temps et d’argent…

3.4. Freelance, agence web, Shopify, PrestaShop… ? Trouver le meilleur prestataire et la meilleure solution de création de site

Maintenant que vous avez votre cahier des charges entre les mains, vous pouvez rechercher le prestataire qui se chargera de la création de votre boutique.

Libre à vous de choisir une agence ou un freelance.

Je vous invite à lire cet excellent article de Capitaine Commerce pour connaître les avantages et inconvénients de chacun : « Agence web ou Freelance pour créer son site e-commerce ? » 

Si votre choix se porte sur un freelance, vous devriez également lire mon article : comment trouver le bon freelance ?

Si au contraire, c’est plutôt une agence qui vous intéresse, alors je vous invite à me contacter pour que je fournisse de bonnes adresses 😁

Vous pouvez aussi décider de vous lancer tout seul dans l’aventure et créer votre site vous-même.

Bien que ce soit tout à fait possible, je vous déconseille de choisir cette solution sauf si vous êtes extrêmement à l’aise avec l’informatique.

Car contrairement à ce que la plupart des solutions e-commerce avance, créer seul son site internet ne prend pas 5 minutes !

Dans tous les cas, que vous choisissiez de le créer vous-même ou de faire appel à un professionnel, il est intéressant que vous preniez le temps d’étudier les différentes solutions qui existent pour créer un e-commerce.

Voici les trois CMS e-commerce que je recommande :

  • Wizishop (une équipe française dynamique et une solution simple d’utilisation) ;
  • Shopify (un service Canadien très prisé en France pour le dropshipping) ;
  • Prestashop (un service français qui vous laissera plus de liberté, mais également plus complexe à utiliser).

4. Les contenus irrésistibles à mettre sur son site e-commerce 

Attention, ce que je pense des logos (et du graphisme en général) diffère pas mal de ce que pense la majorité des « marketeurs ».

Pour moi, le logo et le graphisme sont importants, mais aussi secondaires.

J’entends par là que vous devez avoir un logo et un design propres qui montrent que votre site est sérieux, mais il n’est pas nécessaire de dépenser des sommes astronomiques dedans au début.

Lorsque votre boutique vous rapportera plusieurs milliers d’euros par mois, vous pourrez dépenser beaucoup pour avoir un logo excellent et un graphisme splendide.

Ça améliorera la confiance qu’ont les visiteurs dans votre site et boostera vos ventes.

Mais au départ, votre logo et votre design ne serviront à rien si vous n’avez pas de site ou si vous ne savez pas comment attirer des visiteurs dessus.

Donc pour créer votre logo, vous avez différentes possibilités.

Trouvez un graphiste via une plateforme comme Malt.

Vous pouvez également utiliser 99Designs, qui permet de mettre en compétition différents graphistes et de choisir le meilleur.

Vous pouvez opter pour la solution discount avec 5euros.com, ou même le faire vous-même avec un générateur de logo

Si vous voulez vous occuper de cette tâche seul, je vous recommande aussi de faire un petit tout sur Canva. Vous y trouverez pas mal de prototypes de logos gratuits que vous pourrez personnaliser.

4.2. Des pages web avec une identité visuelle qui rassure

Tout ce que j’ai expliqué dans le point précédent concernant votre logo est valable pour le visuel de votre site.

Votre boutique en ligne doit être visuellement propre et rassurante, mais dans un premier temps, je vous conseille de ne pas dépenser trop d’argent dedans.

Bien sûr, si vous avez un budget de 20 000 € pour créer votre site, ne vous privez pas des services d’un excellent graphiste.

Mais dans le cas contraire, je vous invite à peser le pour et le contre. J’ai rédigé un article sur les avantages et inconvénients du design personnalité vs. un thème clé en main, que je vous invite à lire. 

À noter que vous pouvez tout à fait fournir dans votre cahier des charges des informations concernant le graphisme et le logo pour que l’agence qui se chargera de la création du site s’occupe également de cette partie.

En plus de rassurer les internautes, il est également préférable que le design de votre boutique en ligne traduise une identité visuelle forte qui vous permettra de vous distinguer de vos concurrents

4.3. Des fiches produit qui font vendre

La fiche produit est l’élément central de votre e-commerce. C’est elle qui convaincra (ou pas) vos visiteurs de passer commande. Vous devez donc accorder une grande importance à la rédaction de vos descriptions, ainsi qu’à l’optimisation des photos de vos produits.

C’est une étape particulièrement longue et je vous conseille de commencer à rédiger vos textes et faire vos prises de vue avant même que votre prestataire n’ait finalisé votre site.

J’insiste encore une fois sur le fait que vous devez vraiment prendre le temps de faire de bonnes fiches produits.

Je ne compte plus les e-commerçants qui me demandent de trouver pourquoi leur site ne vend pas alors qu’ils n’ont pas fait l’effort de rédiger plus de 2 lignes de description par produit.

Je vous conseille aussi de lire cet article pour savoir comment rédiger des descriptions qui vendent.

Attention, bien qu’il faille apporter une grande importance au descriptif de vos fiches produit, il n’est pas nécessaire de les avoir tous rédigés pour ouvrir votre boutique.

C’est un problème que je constate souvent et j’ai d’ailleurs fait une vidéo pour expliquer pourquoi vous ne devez pas attendre d’avoir rédigé l’ensemble de vos fiches produits avant d’ouvrir votre site.

5. Encore un peu de patience avant d’ouvrir votre boutique en ligne…

5.1. Tester son site et ses fonctionnalités : un impératif ! 

Lorsque votre prestataire vous livrera votre site, « normalement » il l’aura testé pour qu’il n’y ait pas de bug. Mais malheureusement, un prestataire ne se comporte pas comme un client.

Il est donc important de tester votre site sous toutes les coutures pour dénicher un éventuel problème.

Proposez également à votre famille ou vos amis de prendre quelques minutes pour acheter un produit sur votre site.

Chaque problème détecté lors de cette étape vous évitera de perdre de l’argent lorsque votre boutique sera en ligne.

5.2. Prendre un peu de recul : une bonne idée

Oui, je suis sérieux 😊

Je vous conseille de vous offrir quelques jours de vacances avant de lancer votre site.

Vous avez longuement travaillé pour créer votre boutique en ligne et vous méritez donc de vous reposer pour décompresser et recharger les batteries.

Mais surtout, vous avez utilisé beaucoup d’énergie pour en arriver là.

Lorsque vous allez commencer à vendre vos produits en ligne, vous aurez encore énormément de travail pour le faire connaître (vous vous rappelez la liste que vous avez créée à l’étape 2.8 ?).

Ce ne sera pas le bon moment pour avoir un coup de mou ou carrément faire un burn-out.

Donc, prévoyez quelques jours pour vous ressourcer et revenir en pleine forme pour la prochaine et dernière étape.

5.3. Lancer son site e-commerce : enfin !

Bravo !

Vous êtes désormais officiellement e-commerçant et vous venez d’embarquer pour une longue et passionnante aventure 😁

Il y aura des hauts et des bas, mais mon blog et tous les conseils abordés dans ce guide seront là pour vous aider !

6. Les mauvaises raisons qui vous empêchent de créer votre boutique en ligne

Si vous avez encore des doutes, ce chapitre est fait pour vous !

Je connais pas mal de personnes qui aimeraient se lancer dans la vente sur Internet, mais qui pourtant ne font rien.

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont persuadés qu’ils ont les pires problèmes du monde qui les empêchent de démarrer leur projet.

Et pourtant, la plupart du temps, ces problèmes sont simples à résoudre.

6.1. Je n’ai pas assez de temps

Tout le monde utilise cette « excuse », alors qu’en réalité, s’il y a bien une chose sur laquelle nous sommes tous égaux, c’est le temps dont nous disposons !

Nous avons tous 24 heures dans une journée et 365 jours par an.

La différence, c’est comment nous choisissons d’utiliser ce temps.

D’après Médiamétrie, les Français ont passé 3 h 58 par jour devant la télé en 2020 ! Presque 4 heures… soit une demi-journée de travail. Sur une année complète, cela représente 56 jours passés devant un écran de télé.

Je ne dis pas qu’il ne faille pas prendre du temps pour se détendre, et cela peut se faire devant la télé si vous le souhaitez. Mais 4 heures par jour, c’est énorme. 

Peut-être devrions-nous réfléchir à des façons plus productives d’utiliser une partie de ce temps ?

J’ai rédigé un article dans lequel j’explique comment s’organiser pour lancer un e-commerce lorsqu’on a déjà un job.

Je vous conseille de le lire, vous y trouverez des astuces pour gagner du temps et être plus efficace. 

En complément, vous pouvez aussi consulter cet article : S’organiser au travail : 10 conseils (et outils) pour des journées efficaces ou même vous inscrire à ma formation La Boussole.

6.2. Je n’ai pas d’idée de produit

Eh bien, vous savez quoi ?

C’est normal !

Si vous voulez lancer votre e-commerce, vous ne devez pas attendre que l’idée parfaite tombe du ciel, car ça n’arrivera pas.

Vous devez chercher activement une bonne idée de boutique en ligne ! Et quand on cherche… on trouve 😉

6.3. Il y a trop de concurrence

C’est possible, mais… qu’est-ce qui vous fait dire ça ?

Si c’est juste votre intuition, alors vous êtes sûrement en train de laisser filer bêtement votre projet de site e-commerce.

C’est l’étude de marché qui vous permettra de déterminer si la concurrence est trop rude pour que vous puissiez percer ou pas.

Et même sur un marché saturé, il est possible d’avoir beaucoup de succès à condition d’avoir un avantage concurrentiel fort.

Donc, une fois encore, arrêtez de procrastiner et faites les premières étapes de ce guide.

6.4. Je n’aime pas travailler seul

C’est vrai que lancer son e-commerce peut créer une forme d’isolement.

Mais si la solitude n’est pas votre truc, vous pouvez tout à fait trouver un partenaire avec qui travailler.

Il y a également énormément d’événements liés au e-commerce auxquels vous pouvez vous rendre et qui sont d’excellents moyens pour booster votre business et rencontrer des personnes passionnantes.

7. Pourquoi créer un site de vente en ligne ? Les bonnes raisons !

En bonus, j’aimerais terminer ce guide avec un petit « shot de motivation ». Lors de vos moments de doute, vous pourrez venir consulter ce chapitre et prendre votre dose de remontant ! 

créer une boutique en ligne: les avantages !

Si vous voulez ajouter cette infographie sur votre site, vous pouvez utiliser le code suivant :

<div style="clear:both"><a href="https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/creer-une-boutique-en-ligne/" data-rel="lightbox-0" title=""><img src="https://www.reussir-mon-ecommerce.fr/wp-content/uploads/2018/02/infographie-creer-boutique-en-ligne.gif" border="0" ></a></div>

7.1. Avoir un business au service de votre liberté

Métro, boulot, dodo, vous connaissez ?

Pour beaucoup, c’est un cauchemar quotidien.

Pourtant, il existe des solutions pour en sortir et le e-commerce est un excellent moyen d’y parvenir.

Tout d’abord, sachez que lancer une boutique en ligne est avant tout un défi personnel !

Vous allez prouver à votre entourage et à vous-même que vous êtes capable de créer votre propre source de revenus et que vous n’êtes pas dépendant d’une entreprise.

On réussit rarement contre son patron

En devenant votre propre patron, vous n’aurez plus à subir le quotidien de « l’employé qui fait ce qu’on lui dit sans discuter ».

C’est vous qui prendrez les décisions en sachant parfaitement pourquoi vous faites, ou ne faites pas, les choses !

Finis les ordres stupides qui n’ont aucun sens ou les réprimandes injustifiées. Vous n’aurez plus à attendre une hypothétique augmentation qui tombe sans raison particulière.

Avec un site e-commerce, ce sont les efforts que vous fournissez qui déterminent vos revenus et vous pouvez doser votre investissement en fonction de vos attentes.

Vous pouvez ne travailler sur votre site que quelques heures par semaine et obtenir un complément de revenu pour votre retraite ou au contraire vous investir à fond et gagner plusieurs centaines de milliers d’euros par mois.

Vous serez également complètement libre géographiquement.

Eh oui, avoir un site e-commerce, c’est aussi avoir un business totalement dématérialisé, ce qui supprime toutes les contraintes géographiques.

Vous pourrez travailler de chez vous et voir grandir vos enfants plutôt que de rentrer du travail lorsqu’ils sont déjà couchés.

Vous pourrez déménager sans problème ou même vivre une vie de nomade et visiter tous les pays du monde (pourquoi pas ?).

Vous n’aurez pas non plus de contrainte d’horaires et pourrez travailler quand vous le désirez.

Attention !

Je ne suis pas en train de dire que vous n’aurez rien à faire et que votre boutique en ligne fonctionnera toute seule (enfin si, c’est possible, mais j’en reparle juste après 😆).

Faire tourner une boutique en ligne demande du travail, mais c’est vous qui décidez quand vous souhaitez vous investir à fond et quand vous souhaitez lever le pied.

7.2. Créer votre entreprise sans prendre de risques

Lancer une boutique en ligne est infiniment plus simple que de créer un commerce physique.

Vous pouvez très facilement gérer le budget que vous souhaitez dépenser pour vous lancer et si vous n’avez pas beaucoup d’argent à investir vous pouvez tout faire vous-même (ce n’est pas ce que je recommande, mais c’est tout à fait possible).

Créer un site e-commerce coûte bien moins cher que de remettre à neuf un magasin et d’acheter le matériel nécessaire.

Là où un commerce physique vous coûtera un loyer de plusieurs centaines d’euros, un site e-commerce vous demandera de payer un hébergement coûtant quelques dizaines d’euros par mois.

Vous pouvez également créer une boutique en ligne sans stock. Le dropshipping, par exemple, est un bon moyen de commencer sans prendre de risques.

Enfin, si vous aviez des doutes concernant l’avenir du e-commerce, rassurez-vous !

Les Français dépensent de plus en plus sur Internet chaque année. (Cet article du Blog du Modérateur vous en dira plus).

Taux de croissance du e-commerce entre 2016 et 2020

7.3. Profiter de possibilités infinies pour faire croître vos revenus

Si vous voulez vivre de votre passion, le e-commerce est sans doute l’une des meilleures solutions, car on peut pratiquement tout vendre sur Internet !

La preuve avec Gaëlle qui vend des œufs de poule de race, ou encore FaucetFace.com, qui vous propose d’acheter des bouteilles d’eau vides. (Oui, oui vous avez bien lu, vides 🙃)

Vendre ce type de produit avec un commerce physique relève de l’impossible, tout simplement parce qu’il n’y a pas assez de personnes intéressées par vos produits dans votre zone de chalandise.

La zone de chalandise d’un magasin représente la région dans laquelle se trouvent ses potentiels clients. (Cliquez ici pour avoir une définition complète sur la zone de chalandise).

Mais grâce à Internet, dès que vous ajoutez un nouveau produit sur votre boutique en ligne, il est immédiatement disponible pour des millions de personnes.

Il ne s’agit pas simplement de votre pays, mais bien de toutes les personnes qui parlent la même langue que vous.

Ça signifie qu’avec un site en français, vous pourrez vendre vos produits en France, mais aussi en Suisse, en Belgique, au Maroc, au Canada, etc. Et selon l’Observatoire de la francophonie, il y aurait 300 millions de personnes parlant français dans le monde. 

Ça en fait des clients potentiels pour votre site !

Je vous laisse imaginer le résultat si vous traduisez votre site en anglais 🤪

Avoir une boutique en ligne, c’est aussi pouvoir automatiser une grande partie de votre entreprise.

Une fois vos produits en place sur votre boutique, vos clients pourront les acheter sans qu’un vendeur ne soit présent pour les conseiller ou pour les faire passer en caisse. Tout ce processus est déjà automatisé.

Et vous pouvez aller bien plus loin en automatisant également l’acquisition de nouveaux clients et la fidélisation des anciens.

De plus, tout ce qui n’est pas automatisable peut être délégué pour qu’au final votre boutique en ligne travaille toute seule pendant que vous êtes au soleil sur les plages d’une île paradisiaque 🏝

👉 Pour aller plus loin : Apprendre à déléguer : la méthode pas à pas.

Bien sûr, il vous faudra un certain temps avant d’en arriver là et ça vous demandera pas mal de travail. Mais c’est possible !

Le mot de la fin…

Je vous l’accorde, être e-commerçant n’est pas le métier le plus simple du monde.

Ça demande du temps, du travail, de l’énergie.

Et peut-être qu’après avoir lu ce guide, vous vous sentez un peu découragé. Si c’est le cas, j’ai deux conseils pour vous :

1. Relisez le début du guide pour y trouver l’inspiration et la motivation nécessaires à la réalisation de votre projet.

Car le e-commerce ce n’est pas de tout repos, mais le jeu en vaut véritablement la chandelle !

2. Ne vous laissez pas impressionner par la masse de travail que représente l’ensemble de ces étapes.

Le but de ce guide est de vous permettre d’avancer pas à pas vers votre objectif.

L’idée, c’est que chaque matin vous soyez un peu plus proche du jour où votre boutique ouvrira ses portes et vous verrez vos premières ventes.

Des milliers de personnes deviennent de nouveaux e-commerçants tous les ans, vous pouvez donc vous aussi en faire partie !

✨ Si ce guide vous a plu et si vous souhaitez vous faire accompagner pour la création de votre boutique en ligne, n’hésitez pas jeter un œil du côté de mes formations : devenir premier sur Google, apprendre à auditer son site sur le plan du SEO, être plus productif… Il y en a sûrement une qui est faite pour vous !

Et si vous connaissez quelqu’un qui rêve de lancer son site e-commerce, mais qui n’a encore rien fait, alors envoyez un petit mail avec l’adresse de ce guide. Vous lui rendrez service (et à moi aussi en passant 😉 ).

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
38 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments
GAZENGEL
GAZENGEL

bonjour,

moi mon site ne fonctionne pas justement et je ne sais pas vraiment pourquoi
je ne suis pas un passionné d’informatique, mais je suis intéressé par l’e commerce pour son côté autonomie indépendance
https://www.cvotrecuisine.fr
je n’ai plus d’argent pour racheter des produits et je sais que le choix de produits est limité et mal photographié (matériel manquant spot et appareil photo).

quelle serait la solution de dépannage pour qu’il marche malgrè tout?
Est-ce que j’ai une chance d’y arriver malgrè tout?

(j’ai fait mon site tout seul alors que je n’y connais rien en informatique)

Patrick
Patrick
Reply to  GAZENGEL

Bonjour,

J’ai vu votre site, le design n’est pas agréable,(à retravailler sur prestashop) produits qu’on trouve de partout avec des trop petits prix (je ne sais pas comment vous pouvez faire de la marge) puis aussi je pense que les frais de port seront plus cher que le produit et les acheteurs aiment soient port gratuit soit un port peu cher sur un prix de vente du produit pas cher.
Redéfinir votre plan de business (business plan)
Je pense qu’il faut revoir une partie de vos produits et de vos actions en matière de marketing comme par exemple (en plus d’avoir son propre site internet) être sur des marketplace pour tester les produits comme Amazon, Cdiscount par exemple, faire parler de vous sur Facebook ou Instagram avec des belles photos surtout dans la cuisine et bien d’autres actions…
Je fais du SEO comme employé et aussi en indépendant.

pergashop
pergashop

Bonjour Olivier,
Tu as bien expliqué le sujet et les différentes étapes sont bien expliquées. C’est vrai par exemple que le délai entre l’idée, la réalisation et la mise en production ne se fait pas en un coup de baguette magique. Entre l’idée et la mise en production j’ai eu besoin de 7 mois.
Félicitations en tout cas pour cet article et les erreurs que tu mets en évidence a ne pas commettre.

Terral
Terral

Encore merci beaucoup !

olivia
olivia

Bonjour merci pour toutes tes explications :)

christo
christo

bravo vraiment bien expliqué et présenté. je m’intéresse de plus en plus à ce projet et je compte me lancer dans l’aventure. je ne manquerai pas de vous contacté si besoin. encore bravo et merci

Neiva
Neiva

Bonjour merci pour toutes tes explications

Mélissa
Mélissa

Bonjour,

Au bout de combien de temps peut-on espérer faire des ventes après la mise en ligne d’un site e-commerce ?

Anonyme
Anonyme

Bonjour,
Sincèrement en ayant lu ce blog , cela m’a encore plus booster a lancer ma boutique en ligne. Le seul incovéniant que j’ai trouver sur ce blog c’est que en mettant des liens en dessous des sujets tels que  » le client idéal » m’a quelques fois démotivé a lancer a nouveau ma boutique. Du au fait que il ya trop d’informations sur ces liens et donc sa donne pas envies de lire le lien en entier.

Cheikh
Cheikh

Bonjour j’aimerais savoir quels sont les compétences nécessaires être un e commerçants

Majid
Majid

Un gros merci Monsieur pour ce guide qui m’était plus qu’utile !

nicolas
nicolas

bonjour,
quel matériels informatique en moyenne faut il possédé pour le e-commerce.
merci

Outers
Outers

Bonjour merci votre guide m a convaincu et motivé pour ouvrir mon e commerce.

Mon Petit Site
Mon Petit Site

Merci pour l’article !

CLAUDIA
CLAUDIA

Bonjour Olivier, je souhaite me lancer dans l’aventure c’est possible de travailler avec vous ?

Nicaise
Nicaise

Svp pourrai je avoir la possibilité d’echanger avec vous par e-mail ?

Elisa
Elisa
Reply to  Nicaise

Bonjour Nicaise, n’hésitez pas à nous adresser votre message directement via notre formulaire de contact.
Bonne journée :)

Tressy
Tressy

Je compte commencé par des site comme etsy ebay et des Marketplace car c’est mieux pour se construire un réseau j’ai vu beaucoup de gens qui ont des site mais qui n’on rien pour l’instant je préfère jouer la sécurité et d’autres amis qui font par les réseaux et ça marche bien

Elisa
Elisa
Reply to  Tressy

Bonjour Tressy,
Merci pour votre commentaire.
En effet, c’est un moyen pour vous de démarrer et tester votre offre. Cependant, vous dépendrez alors d’une autre entreprise (celle qui vous permet de vendre vos produits) et cela peut parfois être plus compliqué.

Pierric
Pierric

Bonjour,

Comment bien être référencé google lorsque l’on démarre. Des mastodontes sont déjà en place et sur les 1er rangs!!!

Elisa
Elisa
Reply to  Pierric

Bonjour Pierric,
Merci pour votre commentaire.
Je vous propose de consulter notre guide pour comprendre le référencement naturel facilement : ici
A bientôt ! :)

Sam
Sam

Bonjour, j’aimerai savoir; pour lancer une E boutique de vêtements, si on devrait se faire une idée à partir de quelle somme d’argent on peut dire qu’on peut se lancer svp ?
Et aussi à quel moment intervient le business plan ?

Merci.

Last edited 1 année plus tôt by Sam
Elisa
Elisa
Reply to  Sam

Bonjour Sam,
La création de votre site dépendra de votre budget, et il est difficile de vous donner une idée du minimum requis pour vous lancer.
Vous pouvez aller plus loin avec cet article : combien coûte un site internet
Je vous invite également à vous renseigner sur les études de marchés, une fois terminée vous pourrez vous orienter vers la création de votre business plan.
A très bientôt.

INGRID
INGRID

bonjour et merci pour cet article . Je compte ouvrir moi meme mon site ( lingettes et serviettes eponges bio fait par moi) sur e.monsite. J’ai déjà un blog sur e monsite mais as pour la vente. Juste de la poterie avec mon association. Est ce que c’est imposable la création de boutique en ligne? Faut se déclarer quelque part? MERCI

Elisa
Elisa
Reply to  INGRID

Bonjour Ingrid,
Merci pour votre commentaire.
Effectivement une boutique en ligne est imposable et nécessite des déclarations. Il y a plusieurs points à prendre en compte lors de la création d’une boutique en ligne, je vous invite à consulter cet article sur le sujet : https://www.economie.gouv.fr/entreprises/creer-boutique-en-ligne-demarches

Guyzzo
Guyzzo

Merci,m beaucoup pour ce guide,il me restait que ce guide pour me lancer.

Elisa
Elisa
Reply to  Guyzzo

Bonjour Guyzzo,

Merci pour votre commentaire.
Nous sommes heureux que notre guide ait pu vous aider !
A très bientôt :)

Nailah
Nailah

Vos conseils sont géniaux ! Merciiiiiii !!

Elisa
Elisa
Reply to  Nailah

Bonjour Nailah,
Merci beaucoup pour votre commentaire !
À bientôt