Toutes les clefs pour réussir dans le e-commerce

Mes modules Prestashop

[Référencement] Comment optimiser les principales pages de votre boutique ?

Bonjour, dans cet article je vais vous expliquer comment optimiser les pages principales de votre boutique en ligne. Ces explications sont valables pour n’importe quelle boutique, cependant pour chaque point, je donne également les solutions pour l’appliquer sur une boutique Prestashop.

seo-optimiser-page-ecommerce

Avant de commencer

Un petit rappel concernant le référencement.

Le référencement est composé de deux grandes catégories : référencement on-page et le référencement off-page.

Le référencement on-page consiste à améliorer votre site pour qu’il soit mieux référencé par les moteurs de recherche.

Le référencement off-page consiste à parler de votre site sur d’autres (sites) pour lui créer des liens.

Ici nous allons parler uniquement de référencement on-page.

Mon positionnement face au référencement.

Il ne faut en aucun cas oublier que Google n’achètera jamais vos produits.

Vous ne devez en aucun cas optimiser votre site pour le référencement au détriment de vos clients.

Si vous devez faire le choix entre optimiser un élément de votre site pour vos clients ou pour le référencement, vous ne devez pas hésiter une seconde et c’est votre client qui doit rester la priorité.

Vous ne devez pas non plus compter uniquement sur Google comme source de trafic, je vous invite à lire cet article pour comprendre pourquoi.

La recherche de mots-clés

Tous les référenceurs vous le diront, il est important d’étudier les mots-clés sur lesquels vous souhaitez être référencé.

Personnellement je ne le fais plus depuis longtemps. C’est peut-être une erreur de ma part, mais je souhaite ne jamais être influencé lorsque je rédige un article. À mon sens, ce n’est pas Google qui doit me dicter quels mots je dois utiliser. Je considère que les mots-clés viendront naturellement et seront présents dans mes contenus ou dans les commentaires de mes lecteurs.

Cependant, je ne dis pas que c’est une bonne idée de sauter cette étape, c’est mon choix et je l’assume. Libre à vous de faire le vôtre.

*** edit ***

Comme il n’y a que les **** qui ne change pas d’avis. J’ai depuis quelques temps révisé mon jugement sur l’étude des mots clés et désormais j’étudie presque systématiquement les mots clés avant de rédiger un article et encore plus lorsqu’il s’agit du travail sur mes fiches produits. Je vous expliquerais surement dans un prochain article comment l’étude des mots clés me permet de rédiger des articles plus pertinent sans vendre mon âme à Google :)

La sur-optimisation

Google a prouvé à maintes reprises que ce qui était bon pour le référencement hier pouvait devenir néfaste aujourd’hui.

Par exemple : avant la mise à jour Penguin de Google, il était important de mettre les mots-clés dans les liens qui pointent vers votre site. Désormais, si vous abusez de cette technique Google le constatera et vous éjectera de ses résultats.

Par conséquent, les techniques que je vais vous donner sont des optimisations “logiques” qui respectent les lignes de conduite préconisées par Google et ne risquent pas de se retourner contre vous.

Comment sait-on si on fait de la sur-optimisation ?

Pour moi c’est très clair, la sur-optimisation c’est: tout ce qui a pour but d’améliorer votre référencement et qui n’apporte rien à vos visiteurs. Gardez toujours cela en tête et vous ne risquerez pas de subir les foudres de Google.

A quoi servent les balises

La balise meta title:

Cette balise est utilisée par Google (parmi d’autres critères) afin de déterminer quel est le sujet de la page. Elle est également utilisée comme titre pour les résultats dans les moteurs de recherche.

Dans l’exemple ci-dessous, la partie en bleu représente le contenu de la balise title du site “mercedeh-shoes.com”
Exemple de résultat de recherche dans Google

C’est aussi cette balise qui va déterminer ce qui est affiché dans l’onglet du navigateur de l’utilisateur ainsi que lorsqu’il enregistrera votre site dans ses favoris.

Nombre de caractères maximum :

Afin que votre titre ne soit pas coupé automatiquement par Google il est préférable qu’il ne dépasse pas les 55 caractères (espaces compris).

La balise meta description:

J’en ai déjà parlé plusieurs fois, bien que Google ait depuis longtemps précisé que la balise meta description n’était plus utilisée, il s’avère qu’elle reste extrêmement importante. Elle sert en effet à afficher le résumé qui se trouve sous le lien dans les résultats des moteurs de recherche. Il n’y a pas de garantie que Google l’utilise (il peut décider de prendre un extrait de texte dans votre page) cependant, s’il le fait vous avez alors là une superbe occasion d’inciter les visiteurs à cliquer sur votre lien.

De plus, malgré ce que dit Google, la balise meta description a toujours un impact en matière de référencement. Car elle agit sur le taux de clic et de rebond de votre site (dans Google). Je ne vais pas entrer dans le détail car ce n’est pas le sujet et Olivier Duffez de Webrankinfo l’a très bien fait ici !

En conclusion, vos balises meta description devront avant tout se focaliser sur le fait d’inciter les visiteurs de Google à cliquer sur votre lien ET à rester sur votre site.

Attention, il y a un point important à prendre en compte, si, dans votre balise meta description, vous mettez une phrase ultra-accrocheuse mais qu’une fois sur votre site le visiteur n’obtient pas ce qu’il est en droit d’attendre, il retournera sur les résultats de recherche. C’est un signal fort pour Google lui indiquant que votre site ne répond pas aux attentes des utilisateurs. Il décidera donc de vous faire perdre des places dans ses résultats. Vous devez donc, dans votre balise meta description, être à la fois accrocheur et capable de respecter vos engagements.

Les mots-clés ne sont pas obligatoires dans cette balise, le seul avantage à les y ajouter est que, si l’utilisateur tape ces mots-clés dans Google, ils seront alors mis en gras et attireront un peu plus l’œil.

Nombre de caractères maximum :

Il n’y a pas vraiment de chiffre maximum car selon la recherche effectuée par l’internaute, Google va afficher plus ou moins de caractères. Cependant, comme vous ne pouvez pas savoir ce que Google décidera je vous conseille de vous limiter à 120 caractères.

Les balises Hn:

Avant toute chose, je tiens à signaler que les balises Hn n’ont pas été créées par Google ni pour Google.

Leur rôle est de hiérarchiser le contenu d’une page. Par hiérarchiser, comprenez faciliter la vie de vos lecteurs en insérant des titres et des sous-titres qui leur permettront de comprendre ce qu’ils lisent.

Elles sont au nombre de 6. (H1, H2, H3, H4, H5, H6).

L’ordre d’apparition de ces balises dans votre code a une importance cruciale car il y a une relation de parenté entre ces balises:  La balise H3 est un sous-titre d’une balise H2 qui elle-même est dépendante de la balise H1 qui la précède.

Par conséquent, vous ne pouvez pas vous autoriser à laisser des trous dans votre hiérarchie. Un H2 ne pourra pas être suivi d’un H4 sans qu’un H3 ne soit présent entre deux.

Comme je viens de le dire, les balises HN servent à hiérarchiser votre contenu et non pas votre site. Cela signifie que vous ne devez pas avoir de balises HN dans vos éléments de navigation, vous ne devez les utiliser que pour organiser vos textes.

Ah oui ! On lit souvent sur le web qu’il ne faut qu’une seule balise H1 par page. Personnellement je ne vois pas bien pourquoi. Ça peut paraître logique, si vous ne traitez qu’un seul sujet par page (ce qui est préférable aussi bien pour vos utilisateurs que pour votre référencement), mais pour autant, ça n’est pas une erreur que d’avoir deux balises H1 dans votre page, à condition que leur contenu soit de même importance.

Mon article est déjà long, je ne peux donc pas m’étendre davantage sur ce sujet. Mais si ce n’est pas encore clair pour vous, je vous invite à lire le très bon article de Sylvain Richard qui explique comment les utiliser.

Un outil très pratique

Voici un outil très utile pour vérifier vos balises HN ainsi que l’aspect qu’aura votre site dans les résultats de recherche de Google: http://www.browseo.net/

Optimisation étape par étape de votre boutique

La page d’accueil:

La balise meta title:

Sur votre page d’accueil, cette balise doit contenir une phrase courte comportant les mots-clés de votre activité ainsi que le nom de votre site.

C’est d’ailleurs uniquement sur cette page que je vous conseille de rajouter le nom de votre site. En effet, si vos utilisateurs enregistrent votre site dans leurs favoris, lorsqu’ils reviendront les consulter, il est nécessaire qu’ils sachent tout de suite quel est le site qui s’affichera lorsqu’ils cliqueront sur leur favori. Si vous n’avez mis que des mots-clés cela ne sera plus très parlant au bout de quelques semaines pour eux.

Enfin, s’il y a bien une page que l’utilisateur ajoutera ses favoris c’est l’accueil de votre site à moins qu’il n’ajoute une page produits et dans ce cas c’est le produit qui l’intéresse et non pas votre site, il n’a donc pas besoin que le nom de votre site apparaisse.

Voici par exemple trois sites enregistrés dans mes favoris avec des titres pas très parlants. Difficile de savoir qui se cache derrière ces trois développeur Prestashop.

favoris

Comment faire avec Prestashop ?

Rendez-vous dans le menu “Préférences / SEO & URL” et modifiez la page index.

La balise meta description:

Ici vous devez faire comprendre à l’utilisateur que votre site va répondre à ses besoins et qu’en cliquant sur ce lien (dans Google) il trouvera ce qu’il cherche. Il faut considérer que l’utilisateur qui verra ce résultat dans les moteurs de recherche aura tapé des mots clés plutôt génériques (boutique chaussure, boutique hight tech, etc.), sinon il aurait vu le résultat d’une de vos pages produits ou catégories.

Vous devez donc utiliser cette balise pour lui montrer l’étendue de votre gamme de produits (ou du moins les plus intéressants car vous êtes limité en nombre de caractères)

Ci-dessous, voici un exemple d’un résultat de recherche efficace pour une page d’accueil :

les résultats de grosbill.com dans google sont efficace

On retrouve le nom de la boutique, la gamme de produits qu’elle vend, et un avantage (ses propres agences SAV) qui incite les internautes à visiter le site. On pourrait simplement lui reprocher que le dernier mot (magasins) n’apparaisse pas.

Comment faire avec Prestashop ?

Rendez-vous dans le menu “Préférences / SEO & URL” et modifiez la page index.

Les balises Hn:

Si votre page d’accueil comporte un texte de présentation (voir le paragraphe suivant), vous pouvez parfaitement ajouter un titre à ce paragraphe et donc utiliser une balise H1 dessus.

Selon la longueur de votre texte, vous pouvez éventuellement le scinder en paragraphes qui seront accompagnés de balise H2, H3, etc. mais je vous conseille tout de même d’essayer de faire quelque chose de court car les internautes sont très pressés et s’ils viennent sur votre site c’est pour acheter vos produits. S’ils avaient voulu lire un article complet ils seraient venus sur votre blog.

En règle générale sur votre page d’accueil vous allez également afficher vos produits phares. Le nom de chaque produit est important aussi bien pour le référencement que pour vos visiteurs. Il paraît donc logique de les hiérarchiser en utilisant correctement les balises HN. Étant donné que vous avez mis un titre H1 précédemment,  vos noms de produits devront être placés dans une balise H2.

Comment faire avec Prestashop ?

Il n’y a pas de solution miracle ici, vous allez devoir étudier le code de votre thème, supprimer les balises HN inutiles et rajouter celles qui sont manquantes. Des connaissances en HTML et CSS sont nécessaires. Si vous n’avez pas les compétences pour le faire, vous pouvez demander à un webmaster de s’en occuper. Je vous conseille tout de même de bien définir au préalable pour chaque page quelle hiérarchisation vous allez utiliser et quelles balises HN doivent être supprimées. Pour cela, utilisez l’outil http://www.browseo.net/ dont je vous ai parlé précédemment  et étudiez le balisage de vos titres afin de voir ce qui n’est pas logique.

 

Ajouter un  texte en page d’accueil ?

Faut-il ajouter un texte sur votre page d’accueil ? Oui si vous avez quelque chose à dire réellement, car, je ne le répéterai jamais assez, vous ne devez pas oublier que vous êtes là pour vendre pas pour plaire aux moteurs de recherche. C’est l’occasion d’accrocher vos visiteurs pour qu’il ne retourne pas sur Google (et limiter le taux de rebond). Par contre, si votre texte n’apporte rien de particulier à vos clients et qu’il rend moins visibles vos produits supprimez-le.

Ne mettez pas non plus ce texte en tout petit dans le footer pour le cacher à vos clients. Si vous vous demandez encore pourquoi, relisez ma définition de la sur-optimisation.

Si vous décidez de ne pas mettre de texte, essayez tout de même de rajouter un titre qui sera composé d’une simple phrase d’accroche. Vos clients ont besoin de savoir où ils tombent quand ils arrivent sur votre site.

Comment faire avec Prestashop ?

Vous devez utiliser le module “Editeur de page d’accueil” pour ajouter votre texte.

 

Afficher des produits aléatoirement ?

Afficher des produits aléatoirement sur la page d’accueil est une pratique très courante sur les sites e-commerce. Pourtant, ça n’a absolument aucun sens aussi bien en matière de référencement que d’un point de vue marketing.

Mettez-vous un peu à la place de votre client, qui arrive sur votre page d’accueil et voit deux ou trois produits qui l’intéressent. Il clique alors sur le premier pour le consulter et, éventuellement, l’ajouter à son panier puis revient en arrière. Malheureusement pour lui, les deux autres produits qu’il souhaitait consulter ont disparu, il n’a aucune idée de comment les retrouver, pas top !

Si vous avez envie de rire un peu, je vous invite à imaginer la même situation dans un supermarché où les produits passeraient leur temps à aller d’un rayon à l’autre, je n’aime déjà pas aller faire les courses mais alors là…

Là, vous allez me dire, “OK ! Pour le client c’est nul, mais pour le référencement c’est super d’avoir du contenu frais régulièrement, Google apprécie”. Déjà si vous pensez ça c’est que vous n’avez toujours pas compris ce qu’est la sur-optimisation (allez hop on reprend l’article depuis le début).

Mais de toute façon, Google, comme n’importe qui, a besoin de repères. Ce qu’il apprécie c’est lorsqu’un site internet ajoute régulièrement de nouveaux contenus (il est un peu Boulimique notre Google) mais pas au détriment d’anciens. Donc les produits qui s’affichent en page d’accueil doivent être, pour les internautes et pour Google, ceux qui sont intéressants en ce moment (les meilleurs, les nouveautés, les produits de saisons, etc.).

Si c’est plus simple pour vous d’avoir un affichage aléatoire de vos produits en page d’accueil, dans ce cas faites en sorte que vos produits ne changent qu’une fois par semaine maximum.

Comment faire ?

Pour afficher vos produits phares il suffit d’utiliser le module “Produits mis en avant sur la page d’accueil”

 

Si vous souhaitez aller plus loin et afficher plus de sélections (nouveautés, produits du moment, etc..) sur votre page d’accueil, vous pouvez également utiliser mon module « Sélections de produits avancées »

 

Enfin, pour ce qui est de l’affichage de produits aléatoirement, il existe des modules qui le permettent mais l’affichage change alors à chaque rechargement de la page, il n’existe donc pas de bonne solution pour l’instant. Si vous avez besoin d’un module pour faire cela intelligemment, contactez-moi.

 

La page catégorie

Une deuxième home page

Pour la page catégorie c’est très simple, il faut appliquer les mêmes conseils que pour votre page d’accueil. Car finalement, une page catégorie ce n’est rien d’autre que la page qui accueille vos visiteurs à la recherche d’un certain type de produit.

Attention, lorsqu’ils arrivent sur cette page, vos clients sont déjà dans une démarche de recherche, ils s’attendent donc à voir des produits et non pas un poème de Baudelaire ou la définition Wikipédia de la chaussure à talon.

Votre texte, s’il existe, doit donc être concis et aider vos visiteurs à faire leur choix. Expliquez-leur ce qu’ils vont trouver (ou pas) dans cette catégorie afin qu’ils sachent tout de suite s’ils sont sur la bonne voie.

Voici un exemple efficace trouvé sur le site de la Fnac.

Texte d'une catégorie sur fnac.com

 

On comprend immédiatement ce que l’on va trouver dans cette catégorie, de plus les liens présents directement dans le texte offrent une navigation supplémentaire, assez pratique.

Attention, il est très important de ne pas utiliser le même type de texte pour  toutes vos catégories.

En effet, si vous avez ce texte dans une catégorie: “Vous trouverez ici des jouets pour enfants, des jeux vidéos, …” et celui-ci dans une autre “Vous trouverez ici des parapluies, des anoraks, …”, cela n’aura d’utilité ni pour vos visiteurs ni pour Google. Au contraire, vous risquez d’être pénalisé par ce dernier.

Là encore, la Fnac fait très bien les choses car chaque texte est différent d’une catégorie à l’autre.

Texte d'une autre catégorie sur fnac.com

Enfin, sur les pages de catégorie très profondes il est tout à fait possible de ne pas mettre de texte car vous n’aurez pas forcément quelque chose à dire.

Comment faire avec Prestashop ?

Rendez-vous dans “ Catalogue / Catégories “, cliquez sur “Modifier” pour la catégorie désirée et renseignez votre texte dans le champ “description”.

La balise meta title:

Ici vous devez clairement indiquer le thème de votre catégorie. Réutilisez son nom s’il est suffisamment parlant (mais lisez d’abord le paragraphe «Le problème des noms des catégories ») tout en gardant en tête que c’est ce titre qui apparaîtra comme lien dans les résultats de recherche. N’oubliez pas de respecter le nombre de caractères maximal autorisé par Google et idéalement vérifiez le rendu grâce à http://www.browseo.net/

Comment faire avec Prestashop?

Rendez-vous dans « Catalogue / Catégories » puis cliquez sur la catégorie à modifier et remplissez le champ « balise titre ».

La mauvaise idée de Prestashop !

Je ne sais pas pourquoi, mais les développeurs de Prestashop ont trouvé bon d’ajouter systématiquement le nom de la boutique dans toutes les balises title de votre site. Comme je l’ai expliqué précédemment ça n’a aucun intérêt. Pour corriger ce problème il va falloir faire un peu de code mais heureusement Arnaud Merigeau l’a déjà fait pour vous et le partage sur son blog.

La balise meta description:

Comme sur la page d’accueil de votre site, la balise description sera utile pour inciter les utilisateurs à cliquer sur votre lien dans les résultats des moteurs de recherche. Soyez donc inventifs pour sortir du lot. N’hésitez pas à indiquer quelques noms de produits phares qui se trouvent dans cette catégorie, cela permettra aux visiteurs de mieux comprendre quels types d’articles ils vont pouvoir acheter en suivant ce lien.

Comment faire avec Prestashop?

Rendez-vous dans « Catalogue / Catégories » puis cliquez sur la catégorie à modifier et remplissez le champ « meta description ».

Les balises Hn:

Pour déterminer comment vous allez intégrer vos balises HN sur vos pages catégories, il faut définir le contenu qui va s’y trouver. A priori, vous allez avoir un titre, éventuellement un texte assez court et la liste des produits de votre catégorie. La logique voudrait donc que le nom de votre catégorie soit en H1, puis que le nom des produits soit en H2.

Comment faire avec Prestashop ?

Là encore, il n’existe pas de solution simple vous devrez mettre les mains dans le code ou demander à un webmaster d’intervenir pour vous.

Et si on améliorait la liste des produits:

Hormis les textes éventuels que vous allez ajouter à votre catégorie, c’est en règle générale la description courte de vos fiches produits qui constituera le texte principal de vos catégories. Par conséquent, la grande majorité du texte de ces pages ne sera rien d’autre qu’une accumulation de copier-coller en provenance de vos fiches produits.

Je ne pense pas que cela pose de problème particulier à Google, dans la mesure où, il est tout à fait capable de comprendre d’où viennent ces textes. On peut donc supposer qu’il n’applique pas de pénalité au site dans ce genre de situation mais que les textes en question ont peu d’impact. Par conséquent, je pense qu’il y a là un gros potentiel d’optimisation pour vos pages catégories aussi bien pour améliorer votre taux de conversion que votre référencement.

Comment ? Tout simplement en faisant en sorte qu’un même produit affiche une description courte différente selon la catégorie où il se trouve (et uniquement dans la page catégorie).

Prenons un exemple, vous vendez des ordinateurs et l’un d’entre eux est à la fois très efficace pour jouer à des jeux vidéo de dernière génération mais aussi pour l’utilisation de logiciels professionnels exigeants. De plus dans votre catalogue vous avez créé une catégorie « ordinateur pour jouer » et  une « ordinateur pour travailler ». Si vous créez une description courte générique vous allez obtenir quelque chose de ce genre:

« Ordinateur de bureau, très puissant avec lequel vous pourrez travailler et jouer aux jeux vidéo »

Mais si vous aviez la possibilité de faire une description courte par catégorie et par produit, vous auriez deux descriptions qui pourraient alors ressembler à ça :

« L’ordinateur parfait pour les gamers exigeant ! Faites tourner tous les plus gros jeux à fond ! »

et

« L’ordinateur puissant et robuste pour les professionnels utilisant des logiciels demandant beaucoup de ressources »

Enfin, une fois arrivé sur la fiche produit, votre descriptif devra bien sûr répondre aux deux attentes, afin de ne pas surprendre le visiteur.

Attention : je parle bien ici de la description courte qui s’affichera dans la page catégorie et non pas de celle qui sera utilisée sur la fiche produit qui, elle, doit rester la même. Sauf si bien sûr vous avez des URL différentes pour un même produit (mais là on rentre dans un sujet différent)

Comment faire avec Prestashop ?

Alors là clairement il n’existe, pour l’instant, aucun module qui permette de faire ça sous Prestashop.

Le problème des noms de catégorie !

Les propriétaires de sites e-commerce, se retrouvent souvent avec un problème lorsqu’il s’agit de donner un nom à leurs catégories. En effet, Si vous lui donnez un nom explicite il peut être un peu trop long pour rentrer dans votre menu.
Vous êtes alors confronté à un dilemme, car vous allez devoir choisir entre une navigation optimisée ou un titre de catégorie clair !

Comment faire avec Prestashop ?

Dans Prestashop, l’astuce consiste à donner  un nom court  à votre catégorie dans le champ “Nom” et  à utiliser le champ description pour indiquer le nom plus long. Il faut au préalable modifier le fichier “category.tpl” de votre thème pour qu’il n’affiche plus automatiquement le nom de la catégorie (demandez à votre webmaster).

Url simplifiées

Si vous avez activé les urls simplifiées dans Prestashop (dans « Préférences / seo & urls »), par défaut c’est le nom de votre catégorie qui sera utilisé pour générer son url. C’est très bien comme ça donc ne vous occupez pas de ce réglage. (Je reviendrai plus longuement sur la partie url dans un prochain article).

Page  produits:

La balise meta title:

Vous devez vous souvenir que cette balise sera (dans la plupart des cas) utilisée par Google dans ses résultats de recherche. Elle doit donc être explicite et contenir les mots qui vont clairement expliquer à l’utilisateur ce qu’il trouvera dans cette page. Vous devez donc bien sûr y mettre le nom du produit, mais dans certain cas ce ne sera pas suffisant.

Prenons l’exemple d’un site vendant des housses de téléphones portables. On peut imaginer qu’une catégorie « Housse pour Iphone » existe sur ce site et que par conséquent les produits qui la composent se nomment « Housse cuir noir élégant » ou « Housse Simpson ». Il est évident que le nom des produits ne reprendra pas systématiquement le mot Iphone (et même peut-être le mot Housse). Dans ce cas il faudra donc aussi rajouter le nom de la catégorie dans votre balise title.

Vous pouvez également indiquer la marque du produit ou même son prix (si vous savez que vous êtes concurrentiel à ce niveau)

Lorsque vous remplissez cette balise mettez-vous toujours à la place de l’internaute qui sera face à 10 résultats dans les moteurs de recherche. Demandez-vous: “Est-ce que mon lien est suffisamment parlant pour qu’il ait envie de cliquer dessus ?”

Comment faire avec Prestashop ?

Rendez-vous dans « Catalogue / produits », cliquez sur le produit que vous souhaitez modifier, puis cliquez sur l’onglet « référencement – seo » et remplissez le champ «balise titre »

La balise meta description :

Je l’ai déjà dit, elle doit servir à convaincre le visiteur qu’il va trouver ce qu’il cherche en cliquant sur votre lien. Ici, c’est l’occasion de mettre en avant votre bénéfice concernant ce produit.

Par exemple: livraison gratuite, en stock, livrable sous 48H, garantie 3 ans, ..

C’est également l’endroit idéal pour placer quelques caractéristiques avantageuses concernant votre produit. Ecran très haute définition, chaussures pour sport intensif, …

Si votre produit possède des déclinaisons, il est également important de le préciser dans cette balise, là encore l’objectif est de rassurer le visiteur qu’il trouvera bien ce qu’il veut sur votre site. Exemple : 16 coloris disponibles, taille 30 à 42, etc.

Comment faire avec Prestashop ?

Rendez-vous dans « Catalogue / produits », cliquez sur le produit que vous souhaitez modifier, puis cliquez sur l’onglet « référencement – seo » et remplissez le champ « meta description »

Le texte

Ah !!! Croyez-moi si vous ne deviez vous concentrer que sur une seule chose pour améliorer votre référencement (et vos ventes) c’est bien sur la description de vos produits.

Vous ne devez absolument jamais copier la description que votre fournisseur vous a donnée. C’est tout simplement, une aberration de le faire. Dites-vous que si vous le faites vos concurrents le font également et que, par conséquent, vos visiteurs n’ont aucun intérêt à venir chez vous sauf si vous êtes le moins cher (ce qui est plutôt difficile à garantir). De plus Google pénalise fortement les sites qui ne créent pas de contenu unique, il appelle ça le duplicate content.

La description de vos produits doit donc clairement expliquer à quoi sert le produit, ce qu’il apporte à ses acheteurs et pourquoi il est préférable de le commander chez vous plutôt qu’ailleurs. Ce texte ne doit pas non plus être trop court. Il y a toujours quelque chose à dire sur un produit, il suffit pour cela de se mettre à la place de vos visiteurs qui ne le connaissent pas aussi bien que vous. Là encore Google ne supporte pas les pages sans contenu (ou avec trop peu de contenu), donc ce qui est bon pour vos visiteurs est bon pour votre référencement, profitez-en !

Certains s’accordent à dire qu’il faut un minimum de 300 mots, d’autres de 500 pour que Google apprécie une page. Moi je dis, peu importe, à partir du moment où vous allez essayer d’être clair et exhaustif dans la description de votre produit, vous allez forcément dépasser ce nombre de mots.

Comment faire avec Prestashop ?

C’est très simple et vous savez très certainement déjà le faire, il suffit d’aller dans « Catalogue / produits », de cliquer sur le produit que vous souhaitez modifier puis de remplir sa description courte et longue.

Le problème des comparateurs de prix

Je viens de vous expliquer que Google déteste lorsqu’un site copie son contenu depuis un autre. Si vous décidez d’exporter votre catalogue vers des comparateurs de prix vous allez vous retrouver avec le même problème. C’est-à-dire que les comparateurs de prix auront les mêmes descriptions produits que celles qui se trouvent sur votre site. C’est une mauvaise nouvelle pour vous car cela signifie que pour chaque comparateur que vous allez utiliser, il faudra créer une description différente.

Comment faire avec Prestashop ?

J’avoue ne pas connaître de module permettant d’exporter des descriptions produits uniques vers les comparateurs de prix. Si quelqu’un en connait un de qualité, n’hésitez pas à me le signaler pour que je le rajoute ici.

Les images :

Je vous conseille de mettre un maximum d’images pour chacun de vos produits. C’est l’un des éléments les plus efficaces pour convaincre vos clients. Ils ont besoin de voir vos produits sous tous les angles et dans toutes les configurations possibles. Ce qui tombe assez bien car les images peuvent avantageusement booster votre référencement. Pour cela il faut remplir correctement la légende (balise Alt) de chacune d’entre elles.

Chaque légende doit être différente , n’essayez pas d’y mettre plein de mots-clés. Les légendes des images servent à les décrire donc utilisez-les comme telles.

Comment faire avec Prestashop :

Rendez-vous dans « Catalogue / produits » puis cliquez sur le produit que vous souhaitez modifier et sur l’onglet « images ». Cliquez sur le bouton  « Ajouter des fichiers », choisissez votre image sur votre ordinateur et remplissez le champ légende. Cliquez enfin sur le bouton « Télécharger des fichiers vers le serveur »

Le problème avec Prestashop pour le référencement des images :

Malheureusement il y a un gros problème avec Prestashop . Il vous permet d’envoyer plusieurs fichiers en une seule fois, mais vous n’avez toutefois qu’un seul champ légende à remplir et il sera utilisé pour toutes les images que vous allez envoyer en même temps.

De plus si vous avez déjà envoyé vos images avec des légendes qui ne sont pas adaptées, vous ne pouvez plus les modifier. La seule solution est de supprimer l’image puis de la ré-envoyer, ce qui est particulièrement long.

Afin de résoudre ce problème j’ai créé le module EasySeo qui vous permet entre autres de modifier/corriger rapidement les légendes de vos images.

Url simplifiée :

Comme pour les pages catégories, laissez Prestashop gérer ça tout seul.

Euh, mais c’est super long ?

Par où commencer ?

Oui, en effet c’est du travail d’optimiser correctement une boutique. Je vous conseille de commencer par l’optimisation de vos balises Hn. C’est certainement le plus technique mais ça aura l’avantages d’être fait une fois pour toutes sur l’ensemble de vos pages actuelles et futures.

Ensuite, corrigez, complétez et créez les textes de vos fiches produits, c’est le point le plus important, n’oubliez pas d’utiliser correctement les balises Hn dans vos descriptions.

À chaque fois que vous améliorez ou créez une nouvelle fiche produit, profitez-en pour optimiser sa balise title et sa meta description.

Petit à petit.

Essayez de faire les choses étape par étape et de vérifier à chaque fois l’impact que vos optimisations ont sur votre référencement, votre trafic et vos ventes. En effet, si vous faites tout en même temps et que vous avez une forte augmentation ou au contraire une baisse significative de trafic (ou de ventes) vous ne serez pas capable de déterminer son origine.

Comment gagner du temps ?

Si vous avez beaucoup de produits cela risque de vous prendre énormément de temps d’appliquer toutes ces optimisations. En ce qui concerne la rédaction des descriptions de vos produits il n’y a pas de solution miracle, vous devrez le faire manuellement. Le mieux est de bloquer quelques heures par semaine pour améliorer vos descriptions et de vous y tenir.

Pour ce qui est des légendes des images par contre, mon module EasySeo vous fera gagner énormément de temps. En effet, même si cela reste manuel, j’ai fait en sorte qu’il soit très rapide de remplir les légendes des images et surtout vous n’avez pas à les ré-envoyer dans votre boutique. Donc si votre boutique comporte des images avec des légendes mal optimisées, je vous conseille fortement de télécharger mon module.

Pour les balises meta description et title, là encore mon module peut vous faire gagner beaucoup de temps car en quelques secondes vous allez pouvoir remplir l’intégralité des balises de votre catalogue. Mais attention ! Mon module vous permet de définir quels sont les éléments à reprendre dans vos fiches produits pour remplir ces balises très rapidement mais le résultat ne peut pas être aussi efficace que ce que vous feriez manuellement (à condition de bien réfléchir à chaque fois que vous remplissez vos balises).  C’est donc une bonne idée de l’utiliser si vous n’avez pas assez de temps pour remplir ces balises ou si vous souhaitez le faire plus tard, vous pourrez ainsi les optimiser avec mon module dès maintenant et les améliorer ensuite.

Et ce n’est pas fini !

Et oui, nous n’avons parlé ici que des pages produits, catégories et de la page d’accueil. Votre site est composé de beaucoup plus de pages et il y a également des réglages généraux qui peuvent être mis en place. Mais ça fera l’objet d’un futur article, car je pense que je viens déjà de vous donner de quoi vous occuper pendant quelque temps.

Enfin, s’il y a bien une chose dont vous devez vous souvenir, suite à la lecture de cet article, c’est que Google ne vous achètera jamais rien, ne pensez donc pas qu’à lui lorsque vous améliorez votre site.

N’hésitez pas à poser vos questions dans les commentaires !

Si cet article vous à plu et si vous souhaitez passer à l’étape supérieure au niveau du référencement de votre boutique en ligne je vous invite à suivre le projet “Réussir mon référencement”.

Poster un Commentaire

6 Commentaires sur "[Référencement] Comment optimiser les principales pages de votre boutique ?"

Recevoir un email pour
avatar
Trier par:   plus récent | plus vieux | Plus de vote
Sylvain
Invité
Sylvain

Olivier, bravo, tu as fais un sacré récapitulatif avec cet article, il devrait aider pas mal de monde…

Michael
Invité
Michael

Très bon résumé des différentes problèmatiques SEO à prendre en compte pour avoir au moins une base saine.
En ce qui concerne le duplicate avec les comparateurs mais également les marketplaces, il n’existe pour l’instant qu’une seule solution viable : le developpement spécifique d’un champ supplémentaire dans le back office de la fiche produit. Ce champ n’apparaitra pas sur la fiche produit, mais sera envoyé aux comparateur de prix et marketplaces à la place de la description principale qui apparait sur la fiche produit.
Pour plus de simplicité on peux utiliser un gestionnaire de flux qui va récuéprer ce champs et l’envoyer automatiquement.
Le coût de ce développement est relativement faible entre 50 et 100€ max en fonction du développeur.
On peut également le faire soi même, c’est assez simple et il y a des tutos sur le web qui explique comment faire cela.

Pour moi le soucis actuel c’est le duplicate interne, avec des produits quasi similaires que les e-commerçant sne regroupent pas en déclinaison pour des raisons de practicité et de compréhension.
Comme la base du produit est la même, on se retrouve avec plusieurs produits ayant 3/4 de leur base de contenu identique.
Pour l’instant j’ai des e-commerçants qui se sont fait pénaliser, d’autres non, à voir avec des tests si ça vient de ce duplicate interne ou pas.

Chris
Invité
Chris

Bravo Olivier, c’est un bel article qui va rester dans mes favoris et que je vais recommander à mes clients lorsqu’ils me demandent les bases. C’est bien aussi de se rendre compte du temps que ca prend de bien faire les choses ;)

wpDiscuz