Comment créer un blog professionnel en 10 étapes simples ?

Comment créer un blog professionnel en 10 étapes

Si vous êtes un fidèle lecteur de Réussir mon e-commerce, vous avez certainement lu il y a quelque temps mon article « Pourquoi créer un blog ? ». J’y avais énuméré les 8 raisons principales d’ouvrir un blog lorsque l’on possède une boutique en ligne.

Mais pour pouvoir bénéficier des avantages qui y sont énoncés, encore faut-il savoir comment créer un blog professionnel. Nous allons donc voir ensemble quelles sont les étapes à suivre pour créer un blog pro bien référencé par Google et qui répondra à vos objectifs.

Avant de débuter votre lecture, si vous souhaitez améliorer le SEO de votre boutique en ligne, téléchargez gratuitement notre livre blanc seo.

Livre blanc seo

Sommaire :

1. Définissez les objectifs de votre blog pro

Pourquoi créer un blog pour votre e-commerce ?

Vous vous dites sans doute que le blogging n’est pas fait pour vous. Après tout, vous êtes un commerçant du Web et votre métier vous prend déjà beaucoup de temps, alors pourquoi en rajouter ?

Vous n’avez pas tout à fait tort. 

En fait, si votre e-commerce fonctionne déjà bien, que vous avez suffisamment de visiteurs, une bonne clientèle et un chiffre d’affaires qui vous convient, créer un blog serait sans doute superflu.

En revanche, si vous souhaitez améliorer les performances de votre boutique en ligne, y associer un blog pro est une option à ne pas négliger. 

Les entreprises qui postent du contenu une à deux fois par mois sur leur blog obtiennent 67 % d’opportunités de vente supplémentaires par rapport aux entreprises qui ne « bloguent » pas (source : Marketpath).

Associer un blog à votre e-shop vous permet :

  • d’améliorer votre référencement ;
  • d’attirer davantage de visiteurs ;
  • d’obtenir des leads ;
  • de gagner en notoriété sur la Toile ;
  • de vous positionner en qualité d’expert dans votre domaine ;
  • de fidéliser vos visiteurs ;
  • de mieux connaître vos clients et prospects ;
  • et enfin, d’animer votre site pour le rendre plus attractif.

🔍 Pour en savoir plus sur tous les avantages à créer un blog, je vous oriente vers cet article : Pourquoi créer un blog ? | 8 (très) bonnes raisons.

Fixez vos objectifs

Dans un premier temps, tâchez d’identifier ce qui fait défaut à votre site e-commerce et comment un blog pourrait remédier à votre (ou vos) problème(s).

Vous avez besoin d’attirer plus de visiteurs ? De vous positionner en tant qu’expert pour inspirer confiance à vos prospects ? Si vous avez identifié plusieurs besoins, classez-les du plus important au moins important.

Ensuite, fixez-vous des objectifs à atteindre correspondant à chaque problème soulevé. Pour déterminer vos objectifs, je vous recommande d’utiliser la technique SMART dont j’ai déjà parlé dans plusieurs articles. 

Si votre but premier est d’apparaître comme un expert dans votre domaine aux yeux des internautes, votre objectif pourrait par exemple ressembler à ça :

« Dans un délai de 6 mois, j’aimerais obtenir 20 backlinks sur des sites pertinents dans mon secteur grâce à mon blog. »

💡 Vous pouvez retrouver le détail de la méthode SMART dans cet article par exemple : S’organiser au travail : 10 conseils et outils pour des journées efficaces.

Une fois que vous aurez un ou plusieurs buts bien précis, il vous sera plus facile de réfléchir à la manière dont vous devrez créer et alimenter votre blog. Nous allons voir cela dans un petit instant…

2. Choisissez les bons mots-clés

Afin que votre blog vous aide à atteindre les objectifs escomptés, il faudra l’alimenter avec des contenus optimisés sur des mots-clés importants pour votre business.

C’est la condition sine qua non pour qu’il soit bien référencé dans Google et qu’il génère des clics.

Si vous vendez des accessoires de piscine par exemple, il sera intéressant de créer des articles autour de mots-clés comme « robots de piscine », « accessoires d’hivernage » ou encore « entretenir sa piscine »

En revanche, le mot-clé « maillot de bain », bien qu’en rapport avec la piscine, aura sans doute moins d’intérêt pour vous.

Alors, comment trouver les bons mots-clés ? 🤨

Avant d’utiliser des outils ou logiciels, je vous recommande de vous mettre un instant dans la peau de vos clients

Quelles sont les requêtes, en lien avec votre domaine d’activité, qu’ils tapent dans Google ? Pour le savoir, n’hésitez pas à échanger avec eux sur leurs besoins, leurs attentes, etc., et prenez des notes !

Attachez-vous ensuite à comprendre ce que veut précisément obtenir l’internaute lorsqu’il tape sa requête dans Google. Par exemple, lorsqu’il recherche « entretenir sa piscine », a-t-il besoin :

  • d’une liste de conseils pour une piscine bien entretenue ;
  • d’un tuto pour comprendre comment bien entretenir sa piscine ;
  • de connaître les produits à utiliser pour réaliser son entretien ;
  • etc. ?

Comprendre cette intention de recherche vous aidera à déterminer si vous êtes en mesure de répondre aux attentes des internautes sur le mot-clé en question. 

Si non : mettez-le de côté. 

Si oui : affinez votre étude du mot-clé en évaluant son volume de recherche et son niveau de concurrence.

Vous vous en doutez, l’idéal est de trouver des mots-clés avec un important volume de recherche et peu de concurrence. Mais cela se fait rare… Vous devrez donc plutôt déterminer si le ratio volume/concurrence vous semble intéressant et jouable.  Pour ce faire, vous pouvez utiliser les informations disponibles dans des outils dédiés comme le Keywords Explorer d’Ahrefs, mais il en existe bien d’autres. J’en parle davantage dans la vidéo ci-dessous 👇

3. Élaborez l’architecture de votre blog professionnel

Une fois que vous avez la liste des requêtes clés autour desquelles vous voulez optimiser vos pages et articles, il va falloir les trier.

L’objectif est de les classer de façon à définir les requêtes :

  • qui feront l’objet de pages fixes (les catégories et sous-catégories de votre blog notamment) ;
  • et celles qui vous serviront à rédiger des articles.

Vous devrez ensuite réfléchir à la manière dont vous allez répartir vos articles dans les différentes catégories que vous aurez définies.

L’architecture de votre site doit être logique et intelligente. Il faut que l’internaute navigue facilement au fil de vos pages sans se perdre.

Je vous recommande de créer un mindmap pour visualiser l’arborescence de votre futur blog professionnel. Partez de la page d’accueil et faites des branches qui représenteront les catégories. 

Faites de même en créant des branches qui partent des catégories vers les sous-catégories, etc. jusqu’aux articles.

exemple architecture blog professionnel

Avec cette représentation visuelle de votre architecture vous pourrez voir en un coup d’œil :

  • si votre arborescence est bien équilibrée ;
  • s’il y des pages trop « profondes* »
  • et s’il n’y a pas de page orpheline (reliée à aucune autre).

* Une page profonde est une page qui requiert de nombreux clics depuis la page d’accueil pour pouvoir y accéder. Non seulement elles sont peu consultées par les internautes, mais elles diluent également la popularité de votre site.

Si vous n’êtes pas familier avec les concepts de pertinence et de popularité, je vous invite à lire mon article « Comment fonctionne Google ».

En bref, la popularité de votre site ruisselle de votre page d’accueil vers les pages de profondeur 1, puis 2, puis 3 et ainsi de suite. 

Non seulement les pages les plus profondes sont peu populaires, mais elles « volent », en quelque sorte, la popularité des pages supérieures.

Pour éviter d’avoir des pages profondes, il faut donc limiter le nombre de niveaux hiérarchiques sur votre futur blog. Vous trouverez dans la vidéo ci-après davantage de conseils pour créer une architecture bien optimisée.

Pour améliorer ce que l’on appelle l’expérience utilisateur (UX), vous pouvez également créer un fil d’Ariane sur votre blog. Celui-ci va permettre aux internautes de se repérer instantanément sur vos pages et de naviguer facilement. 

👉 Pour tout savoir du fil d’Ariane, c’est ici !

4. Créez un planning éditorial

Vous avez organisé vos futurs articles par catégorie ? Parfait !

Mais encore faut-il les rédiger (ou les faire rédiger). Plutôt que de vous lancer bille en tête, je vous recommande vivement de créer un calendrier éditorial

Il vous servira à suivre la progression de la rédaction de vos articles de blog et leur publication. Vous y indiquez les contenus à produire, à quelle échéance, dans quel but, etc.

Cet outil est d’autant plus utile si vous envisagez de faire appel à un rédacteur web. Vous aurez en effet besoin d’un planning clair et exploitable, pour lui comme pour vous.

Pour savoir comment créer un calendrier éditorial, le mieux est de lire l’article que j’ai publié sur le sujet 😁 En bonus, vous trouverez à la fin un template de planning que vous pouvez télécharger gratuitement.

5. Créez votre blog sur un CMS approprié

Au moment de créer votre blog, plusieurs options se présenteront à vous. Vous devrez notamment choisir le CMS sur lequel vous voulez l’intégrer.

Le plus simple, selon moi, est d’utiliser WordPress. Il s’agit de l’un des CMS les plus utilisés au monde (39,5 % des sites web en 2021) et ses fonctionnalités sont particulièrement adaptées pour le blogging. 

En plus, son utilisation est assez intuitive et son interface est ergonomique.

Il est également possible d’intégrer un blog sur PrestaShop en utilisant un module tel que PrestaBlog par exemple. Ce n’est pas nécessairement le plus pratique, mais c’est faisable.

Je vous recommande de bien vous renseigner sur la manière d’intégrer un blog à votre site selon le CMS que vous utilisez. 

Si cette partie est trop technique pour vous, il peut être judicieux de faire appel à un prestataire qui pourra s’en occuper pour vous.

6. Optez pour un design pertinent et harmonieux

75 % des internautes jugent de la crédibilité d’un site uniquement sur son aspect esthétique ! C’est ce qu’il ressort d’une étude de l’Université de Surrey, relayée par le site Smallbizgenius. Il serait donc dommage de faire l’impasse sur ce point.

Comme sur n’importe quel site web, l’expérience utilisateur (UX – User eXperience) est très importante sur un blog.

Si ce dernier est visuellement peu agréable ou qu’il manque de cohérence par rapport à votre boutique en ligne, vos visiteurs risquent de déserter ! Vous perdrez alors tout le bénéfice qu’il pourrait vous apporter.

Évitez notamment les couleurs qui « piquent les yeux », les bannières publicitaires à foison, les éléments qui clignotent… En bref, tout ce qui pourrait heurter le regard de vos visiteurs.

Vos menus doivent être clairs, lisibles et permettre d’accéder facilement à vos articles.

Bien entendu, pour ne pas déstabiliser les internautes, veillez à ce que toutes les pages de votre blog répondent à la même charte graphique

Idéalement, votre blog devra être cohérent avec votre site principal (votre boutique en ligne) :

  • un logo facilement identifiable ;
  • des coloris similaires et reconnaissables ;
  • une police et une taille de caractère lisibles ;
  • des visuels qui répondent aux mêmes codes (si vous avez pour habitude de mettre un filtre spécifique à vos images sur votre site, il faudra en faire de même sur votre blog pro).
  • etc.

✏️ À noter : créer une véritable identité visuelle vous démarquera également de la concurrence

7. Rédigez des articles optimisés pour Google et utiles aux internautes

Il est maintenant temps de parler du cœur de votre blog professionnel : vos articles !

L’objectif est de rédiger des textes optimisés qui apparaîtront dans les premiers résultats de Google. Et pour cela, il y a quelques techniques SEO à appliquer.

1. Rédigez un contenu qui répond aux attentes des internautes

La satisfaction de vos lecteurs est LA clé pour rédiger des articles optimisés.

Quand ils tapent une requête dans Google, ils recherchent une réponse, une solution à un problème… et votre article doit y répondre !

En outre, il faut que vos contenus puissent susciter l’engagement si vous voulez que les lecteurs interagissent avec vos appels à l’action (comme le fait d’aller faire un tour sur votre boutique par exemple).

Si jamais vous n’aimez pas rédiger pour le Net ou que vous n’avez pas le temps de le faire, rassurez-vous il existe un professionnel capable de le faire pour vous : le rédacteur web.

2. Structurez vos articles avec des balises Hn

Les balises Hn servent à créer la structure de vos articles. En gros, elles indiquent à Google quel est le titre de premier niveau (balise H1) et quels sont les titres des niveaux suivants (H2, H3…). 

Cet article, par exemple, s’articule autour d’une balise H1 et de 11 balises H2. Certains H2 comme celui-ci sont divisés en plusieurs sous-titres (H3).

Vous devrez veiller à inclure votre mot-clé principal dans votre titre H1 et à étoffer le champ sémantique de ce mot-clé dans les titres de niveau inférieur.

👉 Pour en savoir plus sur les balises Hn, c’est ici : Balises H1, H2, H3… Comment fonctionnent les balises Hn ?

3. Optimisez votre Title et votre méta description

Avant d’arriver sur votre blog, les internautes vont d’abord voir vos pages dans les résultats de Google (si vos articles sont bien optimisés, of course!).

Il faut donc leur donner envie de cliquer sur votre site plutôt que sur ceux de vos concurrents. Pour cela, vous devrez rédiger des balises title et méta description irrésistibles !

Exemple de title et de metadescription

Intégration des mots-clés, mise en avant du bénéfice, respect du nombre de pixels imposés… Je vous explique les différentes techniques d’optimisation dans les articles suivants :

4. Enrichissez vos articles avec des contenus pertinents

Images, infographies et même vidéos… Les internautes adorent quand ils peuvent faire une petite pause visuelle dans leur lecture.

N’hésitez donc pas à en ajouter dans vos articles (dans la limite du raisonnable bien sûr 😉).

💡 Maillage interne, optimisation de l’URL… Pour davantage de conseils sur la rédaction d’articles, consultez mon guide : Article SEO : Rédigez des Articles Optimisés en 9 Étapes

8. Évitez le black hat SEO

Le black hat SEO, kézako ? 

On peut traduire cette expression par « SEO chapeau noir ». Cela consiste à essayer de duper Google pour qu’il vous positionne dans les premières positions de ses résultats.

Le problème ? C’est que l’on ne trompe pas le moteur de recherche et ses algorithmes si facilement ! Les tricheurs, lorsqu’ils sont repérés, sont sévèrement punis.

Alors, pour éviter de recevoir des pénalités de Google, abstenez-vous d’utiliser des techniques de rédaction « border line » engendrant des contenus de mauvaise qualité comme le :

  • bourrage de mots-clés ;
  • contenu caché ;
  • scraping (utilisation de contenus d’autres sites) ;
  • etc.

9. Publiez vos articles et faites-les connaître

Obtenez des backlinks

Une fois vos superbes articles optimisés et en ligne il y a encore quelques actions à mener pour faire décoller votre blog professionnel !

L’une des meilleures manières de montrer à Google que votre site mérite de truster le haut de ses pages de résultats est de lui prouver que votre contenu est populaire. Autrement dit : que votre expertise est reconnue par vos pairs et vos visiteurs.

Bien entendu, vous ne pourrez pas demander aux internautes d’envoyer une lettre de recommandation à Google 😉

Sur le Web, la preuve que votre blog est apprécié passe plutôt par le nombre et la qualité des backlinks que vous obtenez. Un backlink est un lien présent sur un autre site et qui pointe vers le vôtre. 

J’insiste vraiment sur le fait que ces rétro-liens doivent être de qualité et obtenus dans les règles de l’art ! Acheter des liens en masse pour faire croire à Google que votre site est populaire correspond à du Black Hat SEO : ne vous y risquez pas !

Alors comment faire pour obtenir de bons liens ? Je vous explique tout dans la vidéo ci-dessous 👇

Utilisez votre newsletter et les réseaux sociaux

Comment promouvoir vos articles efficacement ? En utilisant l’arsenal de communication que vous avez à portée de main : votre mailing list et vos réseaux sociaux !

C’est un excellent moyen de mettre en avant vos nouveaux contenus tout en fidélisant votre audience. En effet, si vous publiez des articles à échéance régulière, cela peut devenir un véritable rendez-vous pour vos visiteurs.

Newsletter, chaîne YouTube, page Facebook, compte Instagram ou même TikTok… vous ne manquez pas d’options pour inviter votre audience à consulter vos dernières publications. Pourquoi vous en priver ?

10. Contrôlez les résultats de votre blog professionnel

Pour garantir le succès de votre nouveau blog pro, il vous reste une dernière tâche à accomplir (et non des moindres) : suivre les résultats obtenus.

L’objectif de cette ultime étape est de savoir :

  • si les ressources et le temps investis dans la création de votre blog vous apportent des résultats conformes à vos objectifs ;
  • s’il existe des points de blocage, des problèmes qui vous empêchent d’atteindre vos buts ;
  • quels sont les possibles axes d’amélioration.

Pour cela, vous devrez utiliser un ou plusieurs outils de suivi. Il existe des logiciels dits all-in-one (tout-en-un) qui vous permettent de mesurer de nombreux indicateurs SEO. Ces outils sont redoutablement efficaces, mais ils ne sont pas toujours donnés. 

Les plus connus sont SEMrush et Ahrefs (c’est ce dernier que j’utilise personnellement). Parmi les outils gratuits, je vous recommande surtout de regarder les données présentes dans la Google Search Console

Avec un suivi efficace, vous pourrez déterminer quels sont les articles qui fonctionnent et quels sont ceux qui devraient être retravaillés

✨ Pour savoir exactement comment procéder et sur quels indicateurs vous concentrer, je vous renvoie vers mon article : Suivi référencement : Comment faire votre suivi en 4 étapes.

Comment créer un blog professionnel ? En y passant un peu de temps…

Je suis le premier à penser qu’un blog est un outil ultra-avantageux pour mettre en avant un site web et apporter du dynamisme à un business. 

Eh oui ! Ce n’est pas pour rien que j’ai moi-même un blog 😊

En revanche, je suis aussi convaincu que la création d’un blog professionnel doit être quelque chose de mûrement réfléchi. C’est un travail qui demande un peu de temps. 

Cela représente un investissement d’autant plus grand que vous n’obtiendrez pas des résultats en 15 jours. Comptez plutôt 6 mois ou plus pour constater les premiers effets… Si vous faites les choses comme il faut !

Toutefois, lorsque le manège du succès est enclenché, on ne l’arrête plus ! L’un des points les plus avantageux du référencement naturel en blogging, c’est son effet boule de neige :

  • l’un de vos articles se place dans les premiers résultats de Google, donc vous obtenez plus de visiteurs ;
  • vous obtenez plus de visiteurs, donc le nombre de vos prospects augmente ;
  • vous convertissez ces prospects et faites grimper votre CA ;
  • avec ce CA supplémentaire, vous pouvez embaucher des rédacteurs pour écrire davantage d’article optimisés… Et ainsi du suite !

Amorcer ce cercle vertueux demande de la patience… et la mise en application des bonnes pratiques SEO ! D’ailleurs, si cela vous intéresse, je les ai résumées pour vous dans ➡️ un livre blanc que vous pouvez télécharger gratuitement. ⬅️

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments