Article SEO : Rédigez des Articles Optimisés en 9 Étapes

Si vous vous demandez comment faire du référencement naturel pour votre blog, et plus précisément comment rédiger un article SEO : ce guide est fait pour vous !

Je vous propose de découvrir comment optimiser vos articles en moins de 10 étapes pour plaire à Google et avoir un SEO au top. Vous verrez comment rédiger des contenus qui apportent de la plus-value à vos lecteurs tout en séduisant l’algorithme de Google n’a rien d’insurmontable.

Rédaction SEO, balises Hn, méta description, Title, optimisation des images… Tout cela n’aura bientôt plus de secrets pour vous. 

Vous êtes prêt à voir vos articles remonter en première page des moteurs de recherche ? Alors, c’est parti ! Suivez le guide…

SOMMAIRE :

Avant de débuter votre lecture, si vous souhaitez augmenter vos ventes et attirer plus de clients sur votre boutique en ligne, téléchargez mon guide gratuit.

Le SEO, c’est quoi ?

Google et le SEO

Le SEO (Search Engine Optimization ou optimisation pour les moteurs de recherche en français), est un ensemble de techniques visant à positionner votre site en première page de Google. C’est ce que l’on appelle le référencement naturel.

Celui-ci s’articule autour de deux axes :

  1. le SEO off-page (hors de la page) : il s’agit de l’optimisation des paramètres techniques de votre site.
  2. le SEO on-page (sur la page) : autrement dit, c’est l’optimisation de tout ce qui est visible sur les pages de votre site : les articles, leur structure, les images… 

Plus un site bénéficie d’une bonne optimisation, plus il a de chances d’apparaître dans les premiers résultats de la SERP (Search Engine Results Page ou page de résultats de Google).

Optimiser son SEO, c’est indispensable !

Comme le montre le graphique ci-après, un bon référencement naturel est essentiel pour générer des visites. En moyenne, 28,5 % des internautes cliquent sur le premier résultat proposé par Google !

Graphique : Google CTR per ranking

Et lorsque l’on sait que 3 internautes sur 4 ne se donnent pas la peine d’aller consulter les résultats présentés en page 2, on comprend vite pourquoi il est important de connaître les bonnes pratiques SEO

Pour faire simple : un bon SEO permet de gagner en visibilité sur le Web et donc d’attirer plus de visiteurs.

75 % des internautes ne consultent pas les résultats en page 2 de Google.

Pour pouvoir améliorer le référencement de votre blog ou de votre site et créer des contenus optimisés, il y a toutefois quelques règles SEO à suivre. 

Si vous le souhaitez, vous pouvez déléguer cela à un rédacteur web SEO qui connaît toutes les ficelles du référencement naturel… Ou bien vous pouvez écrire vous-mêmes vos contenus !

Voici comment rédiger un article qui plaira à vos lecteurs et à Google, étape par étape !

1. Rédiger un contenu SEO 

Rédaction SEO : faire passer le lecteur avant Google

Écrire pour le Web est quelque peu différent de la rédaction classique. Il y a deux types de « lecteurs » à qui vos articles doivent plaire : les internautes et Google.

Cependant, ne tombez pas dans le piège qui consiste à écrire des textes pour Google sans penser à vos lecteurs finaux ! Rédiger un article SEO, c’est avant tout rédiger du contenu qui répond aux attentes des internautes

Mais, les internautes, que veulent-ils exactement ? Ils attendent particulièrement 3 choses :

  • trouver rapidement des réponses à leurs questions ;
  • des informations qui apportent de la valeur ajoutée ;
  • un contenu qui captive et suscite l’engagement.
J’aborde ces points en détail dans mon article Rédaction SEO : comment rédiger des contenus optimisés ? 
Des réponses, de la valeur ajoutée et de l’engagement : voilà ce qu’attendent les internautes lorsqu’ils consultent un article SEO.

Là où cet exercice est difficile, c’est que les internautes sont (très) pressés. Vous avez seulement quelques secondes pour les convaincre que votre article contient tout ce qu’ils veulent. 

Pour qu’ils lisent vos contenus, il faudra donc les séduire dès l’introduction

Faites-leur gagner du temps en entrant directement dans le vif du sujet. Montrez-leur que vous savez quelle question se cachait derrière leur requête.

Le point le plus important de tous sera bien entendu de proposer un article qui répond clairement à la question. Autrement dit : vos lecteurs ont un problème et vous devez leur apporter la solution.

Enfin, vous devrez aussi captiver vos lecteurs et leur donner envie d’aller plus loin. Par aller plus loin, je veux dire qu’il faut que les internautes soient tellement séduits par vos contenus SEO qu’ils aient envie de passer à l’action en :

  • achetant votre produit ;
  • s’inscrivant à votre newsletter ;
  • laissant un commentaire sous votre article ;
  • etc.

N’hésitez pas également à consulter cet article sur le marketing de contenu.

La méthode AIDA

AIDA est une méthode que vous (ou votre rédacteur SEO) pouvez utiliser pour rédiger des contenus percutants

Cette technique marketing a été mise au point en 1898 par E. St. Elmo Lewis et elle est toujours d’actualité aujourd’hui… Autant dire qu’elle a fait ses preuves ! Elle vous permettra d’améliorer vos messages pour qu’ils aient davantage d’impact sur vos prospects.

Elle se décline en 4 étapes que voici :

A = Attention : captez l’attention de votre audience avec un titre percutant.

I = Intérêt : susciter l’intérêt dès l’introduction avec une promesse forte (pour un article SEO, il s’agit de la promesse d’une réponse claire à la question de l’internaute).

D = Désir : quel est le désir caché derrière la question de l’internaute ? En quoi êtes-vous le plus à même d’y répondre ?

A = Action : vous avez compris quel est le problème profond de votre lecteur et il est prêt à vous suivre et à passer à l’action ! 

Pour en savoir plus sur la méthode AIDA et améliorer vos contenus SEO, je vous invite à consulter cet article : Méthode AIDA: pourquoi ça marche depuis 120 ans et comment l’utiliser ?

Avec la méthode AIDA, rédiger des textes qui plaisent est à la portée de tous.

2. Structurer votre article selon les règles SEO

Utiliser les balises Hn

Vous avez rédigé un texte SEO pensé pour le lecteur et qui répond à son besoin ? Parfait ! Il est temps maintenant de l’optimiser pour Google, et cela commence par sa structure.

Afin de structurer votre article SEO, vous devrez utiliser les balises Hn (h1, h2… jusqu’à h6).

Les balises sont des éléments HTML qui sont matérialisés comme le montre l’image ci-dessous. 

Elles correspondent aux titres et sous-titres qui aideront Google à comprendre le sujet de votre article :

  • le titre h1 est un titre de 1e niveau ;
  • les titres h2 indiquent les sous-parties principales (titres de 2e niveau) ;
  • les h3 sont les sous-parties des h2 (titres de 3e niveau) ;
  • et ainsi de suite.

Vous n’êtes pas obligé d’avoir les 6 niveaux hiérarchiques de titres dans vos contenus optimisés. Dans l’article que vous êtes en train de lire par exemple, je n’ai utilisé que les trois premiers niveaux de titres.

Anatomie d’un article SEO : les balises Hn constituent le squelette de votre article.

Vos balises Hn doivent être organisées de manière logique et hiérarchique. Voici un exemple de structure optimisée :

  • h1 (titre principal)
    • h2 (titre de 2e niveau)
      • h3 (titre de 3e niveau)
      • h3 (titre de 3e niveau)
    • h2 (titre de 2e niveau)
      • h3 (titre de 3e niveau)
      • h3 (titre de 3e niveau)

Comme vous le voyez, la balise h1 compte deux balises h2, qui comptent chacune 2 balises h3. Vous noterez qu’en SEO, on ne met qu’un seul h1 par article !

Astuce : pour savoir si vos articles sont correctement structurés, vous pouvez utiliser l’outil gratuit Alyze, qui va analyser vos pages comme le ferait l’outil de crawl Google (outil d’exploration des pages web) et en faire ressortir les éventuels problèmes.

Comment trouver les bons mots-clés pour vos titres ?

Les mots que vous utilisez dans vos titres Hn sont particulièrement importants en rédaction SEO, car ce sont eux que Google va regarder en priorité.

Lorsque le robot Google (Googlebot) scanne vos pages, il en regarde la structure (matérialisée par le balisage). Cette structure doit le guider pour l’aider à comprendre le contenu de vos textes.

Ainsi, il faudra placer dans vos titres les mots-clés qui permettent de cerner le sujet traité dans l’article.

Votre requête principale apparaîtra bien entendu dans le h1, et les requêtes secondaires dans vos h2, h3, etc. 

3. Optimiser vos images pour Google

On dit souvent qu’une image vaut mille mots. En rédaction SEO, c’est pareil ! Un article sans image sera moins attractif qu’un article qui comporte des visuels, mais encore faut-il les optimiser pour que Google puisse les « lire ».

En effet, le fameux Googlebot dont je vous parlais un peu plus haut sait lire… mais il ne voit pas les images !

Optimisation images : avec l’attribut ALT, rendez la vue au robot Google.

Aussi, pour qu’il puisse visualiser ce qui se trouve sur vos visuels, il faudra les optimiser. Cela passe notamment par l’ajout d’une description au niveau de l’attribut ALT.

L’attribut ALT (appelé parfois balise ALT, par abus de langage), correspond à la petite description qui apparaît quand une image n’arrive pas à s’afficher par exemple. 

Ce sont ces quelques mots que Google va lire pour comprendre ce que l’internaute peut voir sur l’image.

Attention ! Il faudra rédiger des balises ALT différentes pour chaque image présente dans votre article. Cela fait partie des bonnes pratiques de l’optimisation SEO. L’astuce pour ne pas se répéter : faire des descriptions aussi précises que possible.

4. Ajouter des vidéos pertinentes

Pourquoi mettre des vidéos dans un article ? Tout simplement pour améliorer l’expérience utilisateur et faire en sorte que l’internaute reste plus longtemps sur votre blog

Il faut savoir que le temps de visite (aussi appelé dwell time) est un critère pris en compte par Google pour évaluer la pertinence d’un site. 

Pour optimiser votre référencement Google, il faudra donc trouver un moyen de captiver les visiteurs afin qu’ils restent plus longtemps sur vos articles : les vidéos embarquées remplissent à merveille ce rôle !

En proposant des vidéos en rapport avec la thématique de l’article, vous permettez aux internautes d’approfondir le sujet avec des informations complémentaires et pertinentes.

source : backlinko.com

5. Optimiser la balise Title de votre article

La balise Title, ou tout simplement le Title, est un autre élément fondamental pour le SEO de votre blog

Tout comme les balises Hn, il s’agit d’un élément HTML qui se place dans le code source de vos pages. 

Le Title est visible par les internautes dès la page de résultats Google : il s’agit du titre cliquable en bleu. C’est donc lui qui va inciter de potentiels visiteurs à cliquer… ou pas ! En outre, il doit également indiquer à Google le sujet de votre article SEO.

La balise Title est donc un élément complexe à rédiger, car elle doit :

  • donner aux moteurs de recherche les informations relatives au sujet de votre contenu (le mot-clé principal) 
  • donner aux internautes l’envie de cliquer.

Voici 3 conseils SEO pour une balise Title optimisée et attractive :

  • inclure la requête principale dès le début du titre (dans l’exemple ci-dessus : « balise title ») pour qu’elle s’affiche comme il faut et annoncer la couleur dès le début ;
  • enrichir le Title avec un élément “copywrité“ qui suscite l’intérêt (« comment l’optimiser pour booster votre SEO ? ») ;
  • ne pas dépasser une longueur de 600 pixels (environ 70 caractères) pour éviter que votre Title ne soit tronqué.

Dans l’image ci-dessous, vous voyez que sur une requête concurrentielle comme « référencement naturel », il est important que celle-ci apparaisse dès le début du Title pour inciter au clic.

Screenshot résultats de google

Vous trouverez sur le Web des simulateurs de SERP gratuits qui permettent de visualiser le rendu de votre Title comme sur la page de résultats de Google.

6. Rédiger le contenu de la balise méta description de manière optimisée

La méta description correspond au texte descriptif qui apparaît dans la SERP. C’est encore une balise HTML à connaître et à optimiser pour mettre en avant votre article SEO dans les résultats Google.

Tout comme le Title, elle a pour objectif d’inciter l’internaute à lire votre article plutôt que celui d’un concurrent. Il faut donc qu’elle donne envie de cliquer !

Évitez à tout prix d’utiliser les mêmes méta descriptions pour plusieurs contenus. Variez vos tournures de phrases et indiquez aux internautes quels bénéfices ils pourront retirer de la lecture de votre article.

Si Google estime qu’un passage de votre article répondra mieux à la requête que votre méta description, il affichera alors cet extrait dans la SERP plutôt que la balise que vous avez rédigée.

L’affichage de la méta description est assez variable dans les résultats de Google. On considère que le moteur de recherche affiche généralement entre 160 et 320 caractères.

Pour bien optimiser cette balise, je vous recommande donc de placer votre requête principale au début pour éviter qu’elle ne soit tronquée.

Comme pour le Title, vous pouvez utiliser un outil de simulation de SERP pour vérifier que votre méta description ne soit ni trop courte ni trop longue.

7. Optimiser l’URL de la page

Dernier élément qui apparaît sur la page de résultats de Google : l’URL. Elle aussi, mérite que l’on se penche sur son optimisation.

Les techniques SEO pour améliorer vos URL sont simplissimes. Une bonne URL :

  • est courte ;
  • sans symboles ni caractères spéciaux hormis le tiret « – » et l’underscore « _ » ;
  • contient votre mot-clé principal.

En appliquant ces trois règles, vous montrez à Google et aux internautes qu’ils se dirigent vers un site de qualité et qui inspire confiance.

Optimiser son Title, sa méta description et son URL : le trio gagnant pour des articles qui fonctionnent !

8. Optimiser les liens internes 

La présence de liens internes (ou maillage interne) est une bonne pratique SEO à mettre en œuvre dans tous vos articles.

Cela consiste à faire des ponts (des liens) pertinents entre les différentes pages de votre blog ou de votre site. Ainsi, vos visiteurs peuvent approfondir leurs connaissances sur une thématique connexe à celle de votre article.

Par exemple, je fais ici un lien vers mon article sur le maillage interne pour que vous puissiez obtenir davantage d’informations à ce sujet.

Des liens internes bien pensés permettent de garder plus longtemps les visiteurs sur votre site. Pour Google, c’est un signal positif.

En outre, relier vos articles entre eux est une manière d’aider Google :

  • à comprendre de quoi traite votre article en fonction des autres articles auquel il est lié ;
  • à découvrir plus rapidement vos nouvelles pages car, comme l’internaute, il va lui aussi suivre les liens.

Pour que ces liens internes jouent pleinement leur rôle, il faudra les placer sur des mots-clés intéressants en termes de référencement. Autrement dit : des mots en lien avec la thématique traitée.

Imaginons que vous ayez un site e-commerce d’articles pour animaux de compagnie. 

Sur le blog associé à votre site, vous rédigez un article sur les produits antiparasitaires pour chien. Vous pouvez tout à fait placer des liens sur des mots-clés pertinents comme : puces, tiques, moustiques, parasites, piroplasmose, maladie, prévention…

Le SEO Google fonctionne sur un mélange de popularité et de pertinence. Nous avons vu dans les étapes précédentes de nombreuses façons de travailler la pertinence de vos articles, il est désormais temps d’aborder la popularité.

Celle-ci est obtenue notamment grâce aux backlinks. Il s’agit de liens présents sur d’autres sites et qui pointent vers le vôtre. 

Un backlink, c’est un peu comme une recommandation : un site tiers recommande à ses lecteurs de consulter vos contenus, car il estime qu’ils sont de qualité.

Google va lire ces recommandations, et s’il les juge sincères (obtenues naturellement), il en tiendra compte pour faire remonter votre article dans son classement.

Plus vous obtenez de backlinks de qualité, plus vous avez de chances de voir vos articles dans le Top 10 de Google.

« Mais, comment faire pour obtenir des backlinks ? » me direz-vous. Je ne vais pas vous mentir, ça ne se fait pas en claquant des doigts.

Pour avoir des backlinks puissants, il faut travailler son netlinking

Cela consiste par exemple à aller démarcher des sites qui font autorité dans leur domaine et leur proposer des articles (souvent de manière gratuite). En échange, vous placez dans ces articles un lien vers votre blog SEO ou votre site.

Mise en garde : je vous déconseille fortement de faire appel aux annuaires de liens. Il s’agit de sites créés pour obtenir des backlinks de manière artificielle. Cette pratique est pénalisable par Google. 

Exemple d’article optimisé SEO

Maintenant que vous savez comment faire du référencement naturel pour rédiger des articles 100 % optimisés, je vous propose de voir ensemble un cas pratique.

Dans la vidéo ci-dessous, j’analyse pour vous un exemple d’article de blog parfaitement optimisé. Il n’a pas été rédigé par un rédacteur SEO, mais par Youenn, l’un de mes clients. 

Si vous aussi vous souhaitez apprendre à rédiger des articles SEO aussi performants que ceux de Youenn, ma formation la méthode p² vous attend ! 

Combien de mots doit contenir un article SEO ?

S’il y a bien une question qui revient régulièrement, c’est celle de la longueur des articles de blog SEO.

Plusieurs études se sont penchées sur la question avec des résultats assez variables. Toutefois, s’il y a bien un point sur lequel s’accordent ces analyses, c’est que les contenus longs ont tendance à mieux se placer dans les résultats de Google.

En 2020, le site Backlinko a analysé presque 12 millions de résultats Google et en a tiré les conclusions suivantes :

  • les contenus qui arrivent à se placer en première page de Google comptent en moyenne 1 447 mots ;
  • plus un contenu est long, plus il obtient de backlinks.

L’agence SEO Hook Agency considère quant à elle qu’en 2021, un article de blog doit compter entre 1 760 et 2 400 mots pour espérer atteindre le Top 10 de Google.

Visiblement, la taille ça compte en SEO ! Les articles en page 1 de Google contiennent environ 1 500 mots.

Pour ma part, je suis plutôt d’accord avec ces analyses. Un article long permet d’apporter davantage d’informations aux lecteurs qu’un post de 300 mots. Il sera donc perçu comme plus qualitatif.

Toutefois, quand vous rédigez vos articles, je vous recommande de ne pas réfléchir en termes de nombre de mots. Mieux vaut un article de 1 000 mots qui répond parfaitement à la demande des internautes qu’un texte de 3 000 mots qui se contente de faire du remplissage.

Pourquoi mon article ne remonte-t-il pas dans Google ?

Vous avez appliqué tous les conseils SEO de ce guide mais votre article ne remonte pas dans les résultats Google ? Soyez patient… (Oui, je sais. C’est plus facile à dire qu’à faire ! 😉)

Il faut laisser le temps à Google de crawler (scanner) tous vos articles et d’analyser leur pertinence et leur popularité par rapport à ceux de vos concurrents. 

Si après quelques mois, vous ne voyez toujours aucune amélioration, c’est qu’il reste sans doute quelques critères SEO à travailler :

  • Votre article répond-il parfaitement à la question de l’internaute ?
  • Est-il meilleur que ceux de vos concurrents ?
  • Votre article et votre site sont-ils populaires (avez vous suffisamment de backlinks) ?
  • Avez-vous d’autres articles optimisés sur votre blog ? En effet, Google a besoin d’apprendre à vous connaître et à vous faire confiance. Il vous faudra publier plusieurs articles d’excellente facture pour lui prouver votre expertise.

En référencement naturel, il est difficile de savoir en combien de temps un article atteindra la première page de Google. Cependant, une chose est sûre : en suivant les conseils SEO de ce guide, vous améliorerez grandement l’optimisation de vos articles. 

Et comme le montre la petite vidéo ci-après, un site bien travaillé peut même obtenir des résultats en quelques semaines. Il suffit « simplement » d’utiliser les bons mots-clés et de gagner la confiance de Google…

Pour en découvrir encore plus sur le SEO, je vous invite à télécharger gratuitement votre livre blanc. Vous mettrez ainsi toutes les chances de votre côté pour faire remonter votre site dans les pages de résultats et toucher davantage d’internautes.

Pour aller plus loin, attirer plus de clients sur votre boutique, développer votre chiffre d'affaires et vos ventes téléchargez mon guide gratuit.

Subscribe
Recevoir un email pour
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments